Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Forteresse de St-Vidal : "cette fois, tout est prêt"

ven 08/06/2018 - 13:17 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

"On croise les doigts", s'amuse la responsable communication de l'association pour la valorisation du Velay, Auvergne et Gévaudan Isa-Lou Ville, nous assurant que "cette fois, même s'il pleut, l'ouverture ne sera pas reportée".

Le manque à gagner sur la billetterie bien moindre aux dégâts que la pelouse aurait pu endurer
Avec les intempéries de la semaine passée, le risque, en cas d'ouverture, était de détruire les jardins dont les pelouses ont été fraîchement installées. Elles n'avaient pas assez d'emprise et risquaient de s'arracher. Le problème ne devrait plus se reproduire dans les années à venir.
Pour la forteresse, le report de la date d'ouverture constitue forcément un manque à gagner sur la billetterie, mais il demeure très marginal par rapport au coût qu'aurait engendré une destruction des jardins.

Quatre comédiens pros dans la quinzaine de pièces à visiter
Dès 10h ce samedi 9 juin 2018, les portes de la forteresse s'ouvriront donc pour de bon au public qui pourra profiter du spectacle "Mémoire d'un château" : une déambulation dans les diverses pièces du château restauré, où quatre comédiens professionnels feront vivre ce patrimoine, entre chevaliers, bâtisseurs, croisés ou encore damnés... En tout, 15 salles transportent les visiteurs de l'époque de Vercingétorix jusqu'à la bête du Gévaudan.
Les déambulations partent tous les quarts d'heure et une visite dure environ 45 minutes. la jauge maximale est de 20 personnes et il faut compter 14 € (avec la visite des jardins, seulement 6 € pour les seuls jardins). Notons que dans la cour du château, un bistrot sera installé, proposant rafraichissements et restauration aux visiteurs, que l'organisation espère nombreux.

Il ne manque que le spectacle nocturne, proposé au public à partir du 23 juin
C’est un tryptique inédit à l’échelle régionale qui alimente ce projet d’envergure : la réhabilitation des jardins, l’ouverture de quinze salles de la forteresse sous forme de déambulation à travers des moments clés de l’histoire régionale et enfin, un spectacle nocturne exceptionnel où se mêlent acteurs et figurants bénévoles, pyrotechnie et vidéo-projection.
Ce dernier débutera le 16 juin pour les bénévoles puis le 23 juin pour le grand public. Il sera proposé au public à raison d'une fois par semaine en juin et en août, et deux fois par semaine en juillet, sauf le samedi 21 juillet. Il est alors fortement conseillé de réserver, la jauge maximale pour ces spectacles étant de 350 personnes tout de même.

Maxime Pitavy

  • Pour aller plus loin

La rédaction de Zoomdici avait déjà énoncé les principales attractions. Le projet, qui bénéficiera de 300 000 euros de subventions de l'agglomération du Puy, avait suscité quelques interrogations et réserves de la part de l'opposition, mais il a bien été validé par la collectivité, alors que la Région débloquera 600 000 euros et le Département 300 000 euros, pour un total d'environ 1,2 million d'euros. 
À titre de comparaison, la subvention de l'agglo est étalée sur cinq ans, ce qui porte à 60 000 euros par an, quand le Roi de l’Oiseau par exemple se voit octroyer 95 000 euros de l'agglo par an.
Alors que nous faisions le point sur les dernièrs avancées du projet et des spectacles estivaux, qui débuteront en juin 2018, nous avons profité de notre rencontre avec Vianney d'Alençon début octobre pour l'interroger sur cette polémique. Vous trouvez ici sa réponse. Les plans 3D du jardin ont ensuite été dévoilés début décembre et on peut également citer les multiples soutiens de "célébrités" au projet de Vianney d'Alaçon. Enfin le projet de la forteresse nécessite des bénévoles mais aussi des professionnels. Quatre comédiens et un technicien de maintenance et d'opération spectacle sont recherchés début février pour une période allant de mai à septembre. Zoomdici avait consacré un article lors de la venue des équipes de France télévision pour un reportage, qui révélait notamment une partie du spectacle nocturne.