St-Vidal : Vianney d’Alançon reçu à l'Elysée

mar 17/04/2018 - 13:28 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

La forte implication des nombreux bénévoles de l’association a été remarquée par le palais présidentiel ainsi que l’engagement pour la promotion de l’Histoire de France.
Vianney d’Alançon tient à saluer "l’investissement de tous les bénévoles" et les remercie pour "leur grand enthousiasme qui permet au projet de Saint Vidal de se concrétiser et de participer au rayonnement national de notre magnifique département".

Bref rappel du projet
En sommeil depuis des décennies, le château de Saint-Vidal, qui a été racheté en 2016 par un entrepreneur privé originaire du département, Vianney d'Alançon, s'apprête à renaître de ses cendres. La forteresse rouvrira ses portes au mois de juin 2018.
Faire revivre l’histoire de France à travers l’histoire de l’Auvergne et du Velay, tel est le défi qu'il s'est lancé à travers l’association pour la valorisation du Velay, Auvergne et Gévaudan qu’il préside. C’est un tryptique inédit à l’échelle régionale qui alimente ce projet d’envergure : la réhabilitation des jardins, l’ouverture de quinze salles de la forteresse sous forme de déambulation à travers des moments clés de l’histoire régionale et enfin, un spectacle nocturne exceptionnel où se mêlent acteurs et figurants bénévoles, pyrotechnie et vidéo-projection. 

Déjà de nombreux soutiens
Ce projet est d’ores et déjà soutenu par les collectivités mais aussi et surtout par des mécènes privés. La Fondation d’entreprises Michelin a notamment été désireuse de soutenir cette aventure, séduite par la dimension culturelle et patrimoniale de ce projet ambitieux auquel elle est "heureuse de s’associer", notamment parce qu’il soutient l’emploi et l’implication des bénévoles. 
S’ajoute à cela, les soutiens officiels de personnalités publiques comme Stéphane Bern, Bernard de la VillardièreSébastien Cauet ou encore Lorànt Deutsch. Enfin, Vianney d’Alançon a le plaisir de présenter un nouvel appui important : il s’agit de Benoît Habert et Marie-Hélène Dassault

  • Pour aller plus loin sur le sujet : 

La rédaction de Zoomdici avait déjà énoncé les principales attractions. Le projet, qui bénéficiera de 300 000 euros de subventions de l'agglomération du Puy, avait suscité quelques interrogations et réserves de la part de l'opposition, mais il a bien été validé par la collectivité, alors que la Région débloquera 600 000 euros et le Département 300 000 euros, pour un total d'environ 1,2 million d'euros. 
À titre de comparaison, la subvention de l'agglo est étalée sur cinq ans, ce qui porte à 60 000 euros par an, quand le Roi de l’Oiseau par exemple se voit octroyer 95 000 euros de l'agglo par an.
Alors que nous faisions le point sur les dernièrs avancées du projet et des spectacles estivaux, qui débuteront en juin 2018, nous avons profité de notre rencontre avec Vianney d'Alençon début octobre pour l'interroger sur cette polémique. Vous trouvez ici sa réponse. Les plans 3D du jardin ont ensuite été dévoilés début décembre et on peut également citer les multiples soutiens de "célébrités" au projet de Vianney d'Alaçon. Enfin le projet de la forteresse nécessite des bénévoles mais aussi des professionnels. Quatre comédiens et un technicien de maintenance et d'opération spectacle sont recherchés début février pour une période allant de mai à septembre.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire