Morts sur les routes de Haute-Loire : 2022, année catastrophique

Par Nicolas Defay, Enzo Martinet lun 02/01/2023 - 16:00 , Mise à jour le 02/01/2023 à 16:00

L’année qui a pris fin se solde par un bilan effarant quant au nombre de tués sur les routes altiligériennes. 31 personnes ont ainsi succombé, conducteurs, passagers, motards, cyclistes, piétons, jeunes et moins jeunes. Il faut remonter 22 ans en arrière pour revivre un tel drame.

31 histoires de vie ont tourné leur dernière page en cette année 2022 sur les routes du département. Une hécatombe. C’est près de deux fois plus qu’en 2021 (16 morts) et trois plus qu’en 2020 (11 personnes décédées).

Sur les deux dernières décennies, seule l’année 2001 se place lamentablement en première position de ce funeste podium avec 34 victimes. L’année 2022 s’inscrit ainsi dans le marbre comme étant l’une des pires et des plus meurtrières, bien loin des chiffres de 2016 qui compte 10 silhouettes noires.

Ci-dessous, un graphique répertoriant le nombre de morts sur les routes de la Haute-Loire entre 2008 à 2022▼

Pas un mois sans un mort

Cette année 2022 a commencé avec neuf accidents corporelles générant trois décès. Aux seuls mai, juillet et septembre, ce sont également 13 personnes qui perdent la vie. Pour ce mois de rentrée scolaire, quatre utilisateurs des routes altiligériennes disparaissent en moins d’une semaine.

Contrairement à 2021, pas un seul mois de 2022 n’affiche zéro au sinistre compteur. Avril reste la période la moins impactée, déplorant tout de même la mort d’un motard de 51 ans à proximité de Prades et de Saint-Privat-d'Allier.

La série des accidents mortels s’est terminée le 7 décembre 2022 avec la tragique sortie de route d’un couple sexagénaire à Mazeyrat d’Allier. Les victimes, des commerçants bien connus à Langeac, ont fait une chute de 10 mètres en contrebas de la route départementale 56 pour s’échouer sur la voie ferrée.

Depuis 1977, le département pleure la perte de 1 606 personnes, fauchées par cet insatiable tueur en série

En 1978, 67 victimes

Certes, si on compare une période de 45 ans sur le nombre d’accidents mortels en Haute-Loire, aisé est de constater que la courbe des tuées diminue. L’année 1978, par exemple, fait état de 67 victimes sur 797 accidents enregistrés. C’est l’année la plus génératrice de morts sur les routes du département durant ce laps de temps.

Il faut attendre 2002 pour voir ce chiffre passé en dessous de la barre des vingt (18 victimes). Dans ce demi-siècle, 2016 reste l’opus le moins funèbre avec 10 morts.

Ceci étant dit, cette sombre courbe est loin d’être douce et constante. Et l’une des dents les plus aiguës est la toute dernière. 2022.

Ci-dessous, un comparatif du nombre de morts sur les routes de Haute-Loire entre 1977 et 2022 ▼

Le même graphique mais découpé en période de 5 ans de 1977 à 2022▼

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés