Besse fête la St-cochon, ce samedi 21 janvier

Par NPi ven 20/01/2023 - 10:00 , Mise à jour le 20/01/2023 à 10:00

Événement phare et traditionnel pour la commune de Besse, la Saint-cochon revient, ce samedi 21 janvier, après deux années consécutives d'annulation en raison du contexte sanitaire. 

Il parait que tout se mange dans le cochon ? Et les recettes ne manquent pas, saucisses et saucissons, jambon à la broche et cuit au foin, boudin, andouillette, tripes, pâté, rillettes, pieds gratinés...  de quoi ravir les plus gourmands et adeptes de cette tradition auvergnate, qui voulait qu'on tue le cochon à la mi-janvier, sur la place publique. Le but étant de partager ensuite un repas de cochonnailles ensemble, entre villageois.

Et à Besse, ce samedi 21 janvier, après deux éditions annulées, la Saint-cochon fait son grand retour. Cette cité médiévale nichée aux pieds de la station de ski Super-Besse, ancien carrefour commercial entre la plaine de la Limagne et les montagnes du Sancy, est très fréquentée en période hivernale par les vacanciers, et notamment lors de cet événement, qui attire également des personnalités politiques et sportives locales.

"On prévoit 1.470 repas"

"On ne sacrifie pas le cochon sur la place publique comme le veut la tradition mais on l'amène, on le prépare et on le découpe" explique Stéphane Boutanquoi, programmateur culturel de la ville de Besse, organisateur de l'événement en appui à une association locale, créée par l'ancien maire du village et d'anciens restaurateurs. 
"Les anciens restaurateurs, aidés par les nouveaux, s'investissent beaucoup dans cet événement, qui a été créé à l'origine par Antoine Sachapt, le fondateur des Toques d’Auvergne, récemment décédé. Cette Saint-cochon sera une occasion de lui rendre hommage"

La journée prévoit d'être chargée, avec notamment le traditionnel repas du midi à la salle polyvalente, avec un menu spécial Saint-cochon. "On prévoit 1.470 repas pour le midi."

Durant cette journée, tous les restaurateurs de la commune sont ouverts et des buvettes sont installées pour le casse-croûte matinal avec des dégustations de cochonnailles. Des animations et concerts sont également prévus toute la journée. "C'est une grosse organisation car c'est un événement important qui attire énormément de monde", explique Stéphane Boutanquoi. 

Au programme :

Toute la journée : musique de rue avec la Banda de Cournon et la Fanfare express

- Dès 7h30 : casse-croûte cochonnailles 

Place Pipet : buvette, saucissons cuits lentement au marc d’Auvergne et petit-déjeuner spécial avec œufs au lard, saucisses de couennes et vin d ‘Auvergne. 
Place de la mairie : dégustation de boudin

- Dès 10 heures : préparation et découpe du jambon

Place de Gayme : arrivée et brûlage du cochon
Place de la Poterne : brossage du cochon
Rue des Boucheries : découpage du cochon

- 11 heures : concours de cri de cochon

Place de la Poterne

- 13 heures : grand repas des cochonnailles

Salle polyvalente, place du Grand Mèze (complet).

Menu : Apéritif de pays, pâté de la Saint-Matthieu, pâté de tête du cochon, terrine de campagne, pieds de Monsieur gratinés aux haricots, jambon au foin et gratin de choux, saint-nectaire, cantal et gâteau de la Saint-Antoine. 

- 15 heures : spectacle d’humour musical populaire

Les Mirabelles Kitchen

Salle des fêtes, place de la mairie (entrée 5 €).

- 17 heures : spectacle de théâtre "Chéri, on se dit tout"

Au cinéma, place de la mairie (entrée 5 €).

- 19h30 : soupe de raves

Au profit de la Ligue contre le cancer.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés