Plan loup, une question de vie ou de mort

Le loup. Il est beau, intelligent, mystique et en 1937, il avait totalement disparu du territoire français. Depuis, l'espèce s'est fait une nouvelle jeunesse, mais le prochain plan loup 2024-2027 devrait décider de son droit de vie ou de mort. Un consultation publique est ouverte à tous. On vous donne donc les clés pour vous faire votre propre opinion.

Infos routes

Zoomdici : Conditions de circulation

Consultez l'état des routes

Trop riche pour vivre en HLM ?

Le ministère chargé du Logement souhaite que les bailleurs sociaux puissent examiner régulièrement la situation financière de leurs locataires afin de mettre fin à leur bail si leurs revenus deviennent trop élevés.

Êtes-vous d'accord avec le gouvernement ?

Choix

Utilisation du plomb à la chasse : après l'inquiétude, l'incertitude

Le 15 février 2023, l'Union européenne interdisait par un règlement l'utilisation ou la possession des grenailles de chasse formées de plomb pour 1 % de son poids, à l'intérieur et jusqu'à 100 mètres des zones humides. Depuis près d'un an, comment les chasseurs de la Haute-Loire se sont-ils emparés de cette loi ? Hugues Giraud, de la "fédé" de chasse du département, nous répond. 

SIA : nouvelle arme pour recenser les armes

En Haute-Loire, il y a environ 5 500 chasseurs répartis sur 15 secteurs administratifs. Mais rares sont ceux qui ne possèdent qu’une seule arme à feu. Aussi, afin d’établir un râtelier précis de toutes les armes officielles circulant dans le département et tout l’Hexagone, le Système d'Information sur les Armes (SIA) vient tout juste de sortir du bois...numérique.

Les armes devraient être mieux référencées avec le SIA.

Les chasseurs, futurs auxiliaires de sécurité?

Les chasseurs ont "un rôle à jouer en matière de police de proximité", estime leur patron, Willy Schraen.

Le président de la Fédération nationale des chasseurs dit, dans une interview au JDD, vouloir proposer un "partenariat" aux élus ruraux, pour lutter " contre la délinquance rurale et environnementale".

Dans la fédération départementale de Haute-Loire, les réactions sont prudentes et nuancées.

Sur les 9 000 titulaires du permis de chasser en Hte-Loire, 5 600 sont actifs.