SIA : nouvelle arme pour recenser les armes

Par Nicolas Defay mer 26/01/2022 - 08:30 , Mise à jour le 26/01/2022 à 08:30

En Haute-Loire, il y a environ 5 500 chasseurs répartis sur 15 secteurs administratifs. Mais rares sont ceux qui ne possèdent qu’une seule arme à feu. Aussi, afin d’établir un râtelier précis de toutes les armes officielles circulant dans le département et tout l’Hexagone, le Système d'Information sur les Armes (SIA) vient tout juste de sortir du bois...numérique.

Nom de code : SIA ou Système d’Information sur les Armes. Objectif ? Établir un échange d’informations optimum entre les vendeurs, les acheteurs et les décideurs. Autrement dit entre les armuriers, les détenteurs armés et l’administration. En France, environ 5 millions de personnes selon le ministère de l’Intérieur sont en possession d’une arme. Ce chiffre comprend aussi bien les chasseurs, les tireurs sportifs, les amateurs et les collectionneurs d’armes.

En France, 5 millions d’usagers-détenteurs d’armes, 2 500 professionnels des armes (fabricants, importateurs, armuriers, etc), 1,1 millions de chasseurs, 4 fédérations armées (chasse, tir, ball-trap, ski/biathlon)

Mais dire que 5 millions de personnes sont armées en France ne veut sûrement pas signifier que « seulement » 5 millions d’armes officielles circulent dans le pays. Un constat qui peut s’appliquer également à la Haute-Loire et ses 5 500 chasseurs. Car, toujours d’après l’entité gouvernementale, 5,4 millions d’armes ont été enregistrées dans la base Agrippa, futur ex-logiciel de gestion des armes. Dans le détail ? Ce sont 2 000 armes de catégorie A, environ 1,4 million d'armes de catégorie B et 4 millions de catégorie C.

Quels sont les chasseurs concernés par le SIA ?

Les chasseurs détenteurs :
- d'armes à canon rayé
- d'armes semi-automatique ou à répétition à canon lisse
- d'armes à canon lisse ne tirant qu'un seul coup par canon acquises ou détenues depuis le 1er décembre 2011.

Deux armes à feu par chasseur en moyenne

Le gros problème est qu’Agrippa ne prend pas en compte les fusils de chasse, pourtant très répandus dixit la Place Beauvau, lorsque ceux-ci ont été mis en circulation avant 2011. Écueil que le SIA devrait contourner.

En tous cas, pour se rapprocher de la réalité du nombre d’armes en Haute-Loire et au sein des cent autres départements français, le site de Chasseur de France indique déjà que les 1,1 million de chasseurs possèdent 2,1 millions d’armes à feu. Donc deux armes par chasseur.

Le système d’information sur les armes, qui remplacera l’application vieillissante Agrippa, qui recense aujourd’hui les possesseurs d’armes, est l’outil de cette transformation. Déployé chez les armuriers et au SCAE (service central des armes et explosifs) en octobre 2020, le SIA sera opérationnel au sein des préfectures à partir de février 2022. Les près de 5 millions de détenteurs d’armes y auront également accès à la même date via un « espace détenteurs ». Le SIA garantira ainsi un continuum numérique entre les armuriers, les détenteurs et l’administration.

Le SIA permettra la traçabilité en temps réel des armes et de leurs éléments des catégories A, B et C. Toute arme qui est fabriquée ou qui entre sur le territoire national est enregistrée dans le SIA et n’en sort que lorsqu’elle quitte le territoire ou est détruite.

Le SIA facilitera la récurrence des contrôles des détenteurs. Chaque détenteur d’armes fera l’objet de vérifications périodiques avec le casier judiciaire et certains fichiers du ministère de l’Intérieur, afin de s’assurer de sa capacité à acquérir et détenir des armes.

Le déploiement du SIA va s’accompagner de mesures de simplification administrative induites par cette digitalisation :

  • Vérification automatisée de la validité de certains documents (licence de tir, autorisation préalable ou permis de chasser…)
  • Autorisation globale d’armes valable 5 ans
  • Suppression du récépissé de déclaration
  • Génération automatique de la carte européenne d’armes à feu, jusqu’à 2 fois par jour et sans limite du nombre d’armes inscrites sur celle-ci

Calendrier de la mise en place du SIA pour les détenteurs d’armes

  • 8 février 2022 Ouverture du SIA aux préfectures et aux détenteurs d’arme chasseurs
  • Mars 2022 Ouverture du SIA aux tireurs de ball-trap et aux biathlètes
  • Avril 2022 Ouverture du SIA aux non licenciés (armes héritées ou trouvées)
  • Mai 2022 Ouverture du SIA aux tireurs sportifs
  • Juin 2022 Ouverture du SIA aux collectionneurs
  • A partir de juillet 2022 Ouverture du SIA aux associations et métiers (polices municipales armées, agents de sécurité…)
  • 30 juin 2023 Date limite pour créer un compte personnel détenteur dans le SIA

La population française est la 2ème plus armée d’Europe

À ces millions d’armes enregistrées ou non répertoriées dont le nombre est difficile à définir, il faut rajouter celui des armes issues des trafics. Un inventaire par définition impossible à constituer étant donné leur nature illégale. Mais d’après des études indépendantes soutenu par l'Institut de hautes études internationales et du développement de Genève, 12,7 millions d’armes seraient en circulation dans l’Hexagone. Soit une arme pour trois personnes en France. Selon ces mêmes recherches, la France arriverait ainsi en septième position quant au nombre d'armes par civil, derrière les États-Unis, la Finlande et la Suisse, ce qui en ferait le deuxième pays le plus armé...de l'Union Européenne.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

6 commentaires

mi

jeu 27/01/2022 - 12:36

hm:  Interdiction de la chasse!, qui va indemniser les dégâts aux agriculteurs?, qui va indemniser les accidents matériels de la route?. Le grand gibier prolifère rapidement surtout s'il n'est pas dérangé. 

gp

jeu 27/01/2022 - 11:21

 

En France il a bien été essayé de retirer toutes les armes ;. c’était en 1942. Le Maréchal et ses alliés devaient avoir à coeur la sécurité des citoyens ...Et la leur. D’ailleurs c’est toujours pour cette raison que l’on désarme les peuples.

En tout cas nous ne sommes pas les USA : La part de meurtres par armes déclarées est infime. Vous ne me ferez pas l’insulte de penser que cela est dû à l’enregistrement .

Pendant ce temps le territoire est inondé d’armes de guerre, par des réseaux criminels, pour des usages criminels . Dans ces milieux on ne scie plus des canons, on ne « pompe » plus, on mitraille,full-auto.

ce sont eux le « sentiment d’insécurité».

Le gouvernement ou un candidat ont ils le début d’une idée sérieuse ?

ga

mer 26/01/2022 - 20:18

Recenser et contrôler les armes n'est pas anti-chasse, bien au contraire cela officialise cette activité comme réglementée et sérieuse. Même si quelques détenteurs d'armes malintentionnés passent à travers les mailles du filet, cette mesure permettra à coup sûr d'éviter quelques drames ou de retrouver quelques auteurs de délits.

On ne peut pas dire : "Comme de toutes façons il y aura des fraudeurs, on ne fixe pas de règles" sinon, on supprime le code de la route, le code pénal et les impôts et les allocs.

du

mer 26/01/2022 - 13:41

Il est en effet urgent et utile de connaître exactement l'ampleur du problème. Car les armes, toutes les armes, constituent une menace objective et importante pour la sécurité publique et par conséquent pour nos libertés fondamentales. Que les chasseurs ne le comprennent ou pas, la chasse est une survivance archaïque qui doit disparaître, le plus rapidement possible sera le mieux. Elle ne véhicule aucune valeur positive, pas même cette "ruralité" fantasmée qui ne correspond à aucune réalité territoriale. La ruine rapide et extrêmement inquiétante de la bio-diversité est, elle, un phénomène incontestable et la chasse en est à l'évidence une cause principale. Moins il y aura d'armes en circulation, meilleure sera l'Humanité.

mi

mer 26/01/2022 - 11:30

encore une victoire pour les anti chasse, il faut savoir que les armes achetées en armureries sont systématiquement déclarées.Toutes carabines même la 22 long rifle doivent être déclarées voilà 15 ans que c'est obligatoire. Les kalachnikov et les armes de poing dans les banlieues seront-elle déclarées ? NON

lo

mer 26/01/2022 - 08:58

Et celles et ceux qui ont hérité d'un (?) fusil de chasse (ou de guerre) et qui ne chassent pas..? De plus, comme les chasseurs sont tous plus ou moins des filous ils ne déclareront qu'une seule arme ce qui veut dire que cet "inventaire" est faussé d'avance. Je ne parle pas non plus des armes possédées par les voyous...Bref, un recensement bidon !