Tous

Blavozy

Vidéo : la vraie rentrée des rythmes scolaires

mar 02/09/2014 - 14:36 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:24

Qu’il est dur d’être forcé d’ouvrir les yeux par l’agressive sonnerie du réveil, ce mardi 2 septembre 2014 au matin. Fini les vacances, il est temps de mettre son cartable sur le dos et de retourner à l’école. Mais cette rentrée 2014 est légèrement différente des précédentes : cette année, les nouveaux rythmes scolaires sont mis en place dans tous les établissements scolaires de l’hexagone.

A Blavozy, c’est détente le jeudi
C’est le cas de l’école publique de Blavozy qui a transféré les trois heures d’enseignement du jeudi après-midi au mercredi matin. Résultat : le jeudi après-midi est entièrement consacré aux temps d’activités périscolaires (TAP), de 13h30 à 16h30. Le conseil municipal de Blavozy a d’ailleurs décidé de confier l’organisation et la responsabilité des TAP au centre de loisirs SIVOM (Syndicat intercommunal à vocation multiple). Un choix qui permet non-seulement de déplacer les enfants une seule fois dans la semaine (le jeudi après-midi), mais qui permet aussi de recruter du personnel d'encadrement pour trois heures d’activité consécutives et de proposer des activités de qualité, car non-découpées en différents créneaux.

----Si une vingtaine de maires en France refusent toujours, ce mardi, d'appliquer les nouveaux rythmes scolaires, comme à Saint-Médard-en-Forez dans la Loire, il n'y en a aucun en Haute-Loire.
-----Coût de la réforme à Blavozy : 29 000€
Le choix du centre de loisirs pour organiser les TAP permet également de bénéficier, pour les enfants de l’école publique de Blavozy, d’un cadre organisationnel rodé pour les activités, d’un personnel formé et compétent et des locaux adapté du centre. Pour la commune, cela permet aussi de bénéficier des aides financières non négligeables de la CAF (Caisse d'alllocations familiales). Au total, une simulation financière a été réalisée par la municipalité qui estime le coût de cette réforme à 29 000€ : 2 500€ à payer par les familles (15€ par an et par enfant), 9 000€ de l’Etat (50€ par an et par enfant), 7 000€ via les aides de la CAF (0,50€ par heure et par enfant) et 10 500€ qui seront répartis sur le budget du SIVOM et de la commune de Blavozy.

(Si vous souhaitez que votre enfant soit flouté sur la vidéo, merci de nous contacter à redaction43@zoomdici.fr)

----Ce mardi matin, François Hollande a annoncé un "grand plan numérique pour l'école dans la Répubilque". Objectif : former les enseignants et préparer l'arrivée du très haut débit. L'Etat, avec les collectivités locales, financeraient la numérisation des manuels scolaires qui seront publiés sur le web pour y être accessible à tout un chacun. Un projet est déjà en cours à travers un conventionnement entre le rectorat et les représentants des communes altiligériennes.
-----Rappel : l’intérêt de la réforme des rythmes scolaires
Vincent Peillon, ancien ministre de l’éducation nationale sous la gouvernement Ayrault, est à l’origine de cette réforme qui part du postulat suivant : les écoliers français subissent des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Or cette extrême concentration du temps d’enseignement, unique à la France, est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Elle est source de fatigue et de difficultés scolaires. La réforme des rythmes scolaires vise à mieux répartir les heures de classe sur la semaine, à alléger la journée de classe et à programmer les enseignements à des moments où la faculté de concentration des élèves est la plus grande. Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, le gouvernement a décidé de répartir les 24h d’enseignement hebdomadaire en incluant cinq matinées par semaine, ce qui entraîne la reprise des cours les mercredis matins.

Ce mardi matin, plus de 12 millions d'élèves ont repris le chemin des cours en France. Les prochaines vacances c'est dans sept semaines. Courage !

A.L. et S.B.


  • Pas de transfert massif vers le privé

Cette réforme ne concerne pas le privé. Certains annonçaient d'ailleurs un transfert massif d'élèves du public au privé. Ça ne semble pas être le cas en Haute-Loire. A la veille de la rentrée, la direction diocésaine prévoyait des effectifs stables dans le primaire cette année. Ainsi, ce lundi 1er septembre 2014, plus de 15 000 élèves du privé ont fait leur rentrée dans le département. Au Puy, Laurent Wauquiez s'est rendu dans quatre des six établissements privés de la ville : Saint-Louis, Saint Régis Saint Michel, Saint Flory et Sainte Thérèse du Val Vert. Le député-maire en a profité pour faire l'éloge de la méthode PARLER du professeur Zorman. Mise en place de manière innovante en 2009 sur l'agglo du Puy, la méthode pour apprendre à mieux lire, écrire et compter se généralise. Cette année, 34 classes seront concernées au Puy, dont 20 dans le publique et 14 dans le privé.

  • Le collectif des écoles publiques toujours inquiet


En ce jour de rentrée scolaire, ce mardi 2 septembre 2014, le Collectif des Parents des Ecoles Publiques du Puy-en-Velay renouvelle son mécontentement dans un communiqué (ci-dessous).

"Aucune de nos revendications, appuyées par une pétition signée par 500 personnes, n’a été entendue. L’application de la réforme des rythmes scolaires au Puy-en?Velay sera donc l’occasion d’un désengagement pur et simple de la Commune aux dépends des écoles publiques. Plus de 50 000 euros d’aides de l’État serviront à financer des études surveillées qui sont déjà en place depuis bien longtemps. Les enfants ne bénéficieront que de 20 heures maximum d’activités pédagogiques par an, alors que la ville du Puy-?en-Velay est la mieux dotée en équipements sportifs et culturels du département. D’autres communes, bien plus petites, proposent d’ailleurs bien plus, bien mieux. Un effort sera cependant réalisé en faveur des écoles privées qui, elles, ne passeront pas à la semaine des 4 jours et demi, puisque les centres de loisirs municipaux resteront ouverts le mercredi matin ! Nous, parents des écoles publiques du Puy-­?en-­?Velay, réclamons une application intelligente de la réforme des rythmes scolaires."

Le blog du collectif

La pétition en ligne qui compte actuellement 151 signataires

  • Lire nos articles précédents

Rythmes scolaires : les inquiétudes subsistent 13/08/2014

Rythmes scolaires : solution de la municipalité et inquiétude des parents 05/07/2014

Le Puy : tension palpable entre la Mairie et les "parents en colère" 21/06/2014

Carte, rythmes... la grogne continue face aux dossiers scolaires 18/06/2014

Rythmes scolaires : les écoles publiques reviennent à la charge 14/06/2014

Rythmes scolaires : Laurent Wauquiez face aux écoles publiques du Puy-en-Velay 07/06/2014

Rythmes scolaires : au Puy, ce sera en fin d'après-midi... quelques semaines par an 06/06/2014

Quels rythmes scolaires au Puy ? La réponse ce vendredi 05/06/2014

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire