Sya Dembele représentera la France aux mondiaux de break dance

Par Annabel Walker mar 17/05/2022 - 06:00 , Mise à jour le 17/05/2022 à 06:00

Elle a remporté la Battle of the Year. À 14 ans, Sya Dembele s’est imposée en catégorie adulte, ce dimanche 15 mai 2022, à Montpellier. La danseuse de hip hop de Saint-Just-Malmont s’envolera pour le Japon en finale internationale en octobre. La B Girl Sissy du crew des Melting force de Sainté y portera les couleurs de la France.

Elle n’a que 14 ans mais les organisateurs de la « Battle of the year » (BOTY) 2022 savaient qu’elle pouvait rivaliser avec les meilleures break danseuses tricolores, tous âges confondus. Ils ne s’y sont pas trompés puisque Sya Dembele a remporté la compétition, l’équivalent du championnat de France de la discipline, en catégorie adulte, la seule au BOTY. La plus jeune des 16 compétitrices partira donc pour les mondiaux au Japon en octobre prochain avec le gagnant masculin et les équipes qualifiées. Son grand-frère Damani, lui, n’était pas au mieux de sa forme à Montpellier ce week-end. Il a été éliminé dès l’entame.

Les deux danseurs prodiges de Saint-Just-Malmont font partie de l’équipe de France qui s’entraîne en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024, les premiers de la discipline. « Il y a des rassemblements à peu près tous les deux mois, partage Sya, parfois à l’INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance, Ndlr) à Paris, parfois ailleurs ». En juin, c’est d’ailleurs son crew stéphanois des Melting Force qui accueillera l’entraînement des Bleus.

L’entraînement, Sya en a une soif insatiable. « L’année prochaine je pourrai m’entraîner tous les jours, confie-t-elle, j’entrerai en seconde en sport études break dance au lycée Tezena du Montcel à Saint-Etienne. » Dès 15 heures, Sya poursuivra ses journées de cours par deux ou trois heures d’entraînement. « Parce que pour l’instant c’est pas pratique, comme on habite Saint-Just-Malmont, il faut se rendre à Saint-Etienne en voiture pour aller s’entraîner avec les Melting Force. » Pour autant, Sya ne sera pas interne. Mais au moins elle conciliera école et danse hip hop. Son but ? Aller le plus loin possible dans le break dance, même si elle a déjà une idée d’un métier tout autre pour l’avenir : orthodontiste.

D’ici là, Sya peaufinera ses mouvements qui font sa marque de fabrique : « tout ce qui est acrobatique, aérien, l’énergie et la souplesse », répond-t-elle simplement.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire