Sya et Damani Dembele, vice-champions du monde de break dance

lun 31/10/2016 - 15:20 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:43

Ces vendredi 28 et samedi 29 octobre 2016, Sya et Damani Dembele, 9 et 13 ans, de Saint-Just-Malmont, faisaient partie de l’équipe des Melting Force de Saint-Etienne sélectionnée pour représenter la France au Battle Of The Year (BOTY) international, à Essen, en Allemagne. Le crew présenté au BOTY comporte 14 membres, Sya étant la plus jeune. Avec Damani, ce sont les seuls enfants. Le membre le plus « âgé » a 34 ans. Le frère et la soeur sont largement mis en avant dans l'enchaînement puisque leur jeune âge frappe logiquement les esprits. D'ailleurs, la pose finale voit Sya portée par ses partenaires, un gros coeur rouge entre les mains. Grâce à une execution impeccable et à une chorégraphie inspirée, le crew stéphanois a remporté le titre de meilleur show chorégraphié parmi onze équipes concurrentes.
Après avoir passé ce cap haut la main, six des onze équipes retenues se sont affrontées en battles (duels) par enchaînements alternés. Et les Melting Force ne se sont inclinés qu’en finale, face au Japon représenté par le crew « The Flooriorz ». Les Stéphanois et Altiligériens terminent donc vice-champions du monde.

----Les organisateurs des Battles nationales françaises, basés à Chelles, en Ile-de-France, soulignent le mérite des Melting Force : "Félicitations aux MF pour leur implication depuis tant d'années dans le bboying français et d'avoir pris le risque de danser avec trois générations. Votre persévérance et votre rigueur sont le fruit de votre résultat."-----Quatre heures par jour
« C’est trop bien », confie Damani Dembele, de retour à Saint-Just-Malmont dans la maison familiale bercée par les rythmes africains de leurs parents de la troupe Doni Doni. « On a beaucoup travaillé alors repartir avec le titre, avec tous les Melting Force, c’est trop bien », lance le jeune garçon qui a rejoint le crew stéphanois il y a trois ans, suivi par sa sœur Sya quelques mois plus tard. Et quand Damani dit « on a beaucoup travaillé », comprenez « quatre heures par jour, tous les jours, pendant les vacances avant le championnat du monde… et tous les jours de toutes façons pendant les vacances… et sinon, quand y a école, on s’entraîne les vendredis, les samedis et parfois les dimanches, à chaque fois trois ou quatre heures. »

Une liste d'objectifs
Sur une feuille de papier griffonnée à l’hôtel en Allemagne avant la compétition, Damani et Sya avaient dressé une liste de « choses à faire » : "garder confiance, ne pas avoir la pression, ne pas sous-estimer notre adversaire". Quant aux objectifs listés à la suite, ils étaient clairs : "passer le show et aller au battle, passer le 1er et le 2ème tour et GAGNER SI POSSIBLE", écrit en énormes majuscules. Les Melting Force sont donc passés à un cheveu de la victoire totale, mais ils remportent quand même un des deux titres qu’ils étaient venus chercher.

L'ascension irrésistible continue
Prochaines échéances pour les petits génies du break dance, le 10 décembre à Saint-Etienne pour Sya, en catégorie junior en individuel, pour tenter de se qualifier pour le championnat du monde à Toulouse le 4 mars 2017.
Quant à Damani, champion du monde junior (-12 ans) en 2015, il explique être « encore trop petit » pour prétendre participer parmi les seniors à ce niveau. En attendant, il participera à un battle « 8 vs 8 » avec les Melting Force le 19 novembre à Montélimar et en individuel en avril en région parisienne au niveau national.

Annabel Walker

Crédit photo : Little Shao et Doumam Photography

Voir la vidéo du show chorégraphié qui leur a valu le titre :


Voir la vidéo de la finale des battles où les Melting Force terminent vice-champions du monde :

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire