Six mois plus tard, la barrière du parking du Breuil (enfin) de retour

mer 15/05/2019 - 16:27 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

Depuis le 1er décembre et l'incendie de la barrière du parking du Breuil, dans le cadre du mouvement social des Gilets jaunes, la barrière du centre-ville du Puy-en-Velay ne pouvait plus fonctionner... le stationnement est devenu, de fait, gratuit et le mot est vite passé : le parking a vite été pris d'assaut par les automobilistes.
Comme l'avait révélé Zoomdici en mars dernier, la situation était devenue anarchique, aussi bien pour les commerçants du quartier que pour les riverains et les clients, sans oublier bien évidemment la collectivité, dont le manque à gagner, malgré une assurance en perte d'exploitation (valable les deux premiers mois seulement), se compte en plusieurs dizaines de milliers d'euros (entre 4 000 et 8 000 par semaine selon notre fourchette basse).

Une mise en service juste avant le début de la foire expo
C'est tout de même un grand soulagement pour le maire Michel Chapuis et son équipe de voir enfin cette épine enlevée du pied de la municipalité. Actuellement, les travaux de mise en service sont en cours et devraient être terminés "entre le 22 et le 24 mai", nous informe-t-on en mairie, "juste avant le début de la foire expo".

> Le samedi 1er juin, les Gilets jaunes appellent à une manifestation nationale au Puy pour célébrer les six mois de l'acte III, un appel à rassemblement pacifique.


Lors du mouvement social du 1er décembre, la borne du parking avait été incendiée par des manifestants. / Photo archive Zoomdici.fr

Seulement deux entreprises exploitent ce matériel en France
S'il a fallu compter près de six mois d'attente pour voir la barrière remplacée, c'est avant tout la faute du prestataire car la mairie, qui souhaitait réparer au plus vite, n'avait pas la main sur le calendrier. En effet, seulement deux entreprises exploitent ce matériel en France, et elles sont surchargées par les débordements des mouvements sociaux de ces derniers mois.
Le matériel avait pourtant été commandé dès le lendemain des dégradations mais dans ce marché très fermé, la pénurie de matériel pour des pièces très précises a contraint la municipalité à patienter près de six mois.

Le théâtre d'incivilités
Au rang des doléances, on pouvait recenser la présence des fameuses voitures ventouses que la contestée réforme du stationnement vise justement à sortir des centre-villes, mais aussi que le parking du Breuil est devenu depuis presque six mois le théâtre d'incivilités. 
La mairie reçoit de nombreux courriers demandant davantage de répression. En l'espace d'une poignée de minutes, nous avions en effet constaté en mars un bon nombre d'infractions, comme vous pouvez le voir sur le montage ci-dessous :


----1787 places sur les parkings du centre-ville
Parc souterrain du Breuil (476 places)
Parc de surface du Breuil (173 places)
Place Michelet (394 places)
Henri Pourrat (64 places)
Place de la Libération (111 places)
Place Carnot (249 places)
Parking du Pôle Intermodal - Bertrand de Doue (180 places)
Parking de la Gare (140 places)-----Tous les parkings sont complets... en attendant 150 places de plus à Foch et Montredon
En attendant le retour de la mise en service de ce parking, il reste à savoir quelles solutions proposer en attendant car les autres parkings sont saturés. Nous avons contacté les parkings du Pôle Intermodal, de la gare et d'Estrouilhas (plus de 400 places en tout) : tous sont complets. Idem au parking souterrain de Michelet (476 places), sauf pour les Ponots, qui peuvent seulement s'inscrire sur liste d'attente.
"Il y avait un réel besoin pour ces parkings", répondait Michel Chapuis en mars dernier, "et ça justifie nos réalisations futures à Sainte-Marie et avenue Foch, ça prouve que les gens sont prêts à changer leurs habitudes, pour le climat et l'environnement notamment. À nous aussi de mettre en place une offre de transports adaptée pour encourager ces comportements".

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire