Parking relais : bientôt 150 places de plus aux abords du Puy sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Parking relais : bientôt 150 places de plus aux abords du Puy

Date : 17/10/2018 | Mise à jour : 18/10/2018 13:06
Partager

Après le Pôle intermodal -- et d'ici la fin du mois d'octobre la mise en service du parking d'Estroulhas -- la Ville du Puy se dotera de deux nouveaux parkings relais, le premier du côté de l'avenue Foch, le deuxième, le long de la route de Montredon.

Améliorer la mobilité

Ces nouveaux projets ont pour objectif de faciliter la circulation et le stationnement en centre-ville pour les clients, et de permettre aux salariés venant de l'extérieur de stationner à la journée à prix réduit, soit 20 euros l'abonnement mensuel.

"La Ville doit être très attentive à toutes les réserves foncières qui se libérent." L'intervention de Michel Chapuis, maire du Puy-en-Velay, illustrait ce mercredi 17 octobre 2018, au matin, la présentation d'un parking relais qui poussera de terre le long de l'avenue Maréchal Foch, à l'intersection de la rue Henri Dunant. La future réalisation de ce nouvel aménagement est rendue possible grâce à l'acquisition d'un terrain privé de 1 650m², estimé à 140 000 euros mais acheté par la municipalité 180 000 euros. Un prix d'achat qui, lors du Conseil municipal du Puy qui s'est tenu ce même mercredi au soir, a interrogé les élus d'opposition et notamment Didier Allibert qui affirmait que du perchlorétylène, entre autres produits chimiques, avait été entreposé sur ce terrain. "Pour moi, il vaut zéro euro ou un euro symbolique !" D'ailleurs, du côté de la majorité, trois élus se sont abstenus sur ce dossier dont Jacques Labrosse arguant que le coût d'achat du terrain "est 25% au-dessus du prix des domaines, ce n'est pas une habitude à prendre." Si Michel Chapuis a entendu ce dernier argument, arrêté préfectoral instituant les servitudes d'utilité publique en main, il a tenté d'expliquer à Didier Allibert que la présence autrefois de "perchlorétylène stocké dans une cuve" n'empêchait en rien la construction d'un parking. Au terme d'un débat houleux, aucun n'a cédé.

Débarrasée de ce bâtiment vieillissant, cette friche industrielle deviendra donc un parking relais pouvant accueillir une cinquantaine de véhicules dans un premier temps, car un projet d'extension serait tout à fait possible, la Ville étant déjà propriétaire du terrain voisin. "Ça nous permettra d'avoir un parking de proximité du côté de l'entrée sud du Puy et à très grande proximité du centre-ville avec un bassin d'emploi important autour puisqu'on a par exemple le lycée Jean Monnet, la CPAM, la CAF, les salariés de la prison, etc. Il y a un fort potentiel et en plus c'est un endroit stratégique puisqu'à terme, l'entrée principale du Puy avec la route du Fieu, tombera directement sur ce parking", explique l'édile du Puy.

>>A lire aussi : Le Puy : le parking d'Estroulhas gratuit jusqu'en janvier 2019 

Après la place de la Libération et l'avenue Foch, la route Montredon

D'autres parcelles, cette fois propriétés du Centre hospitalier Sainte-Marie, sont en cours d'acquisition, de l'autre côté de la cité vellave, route de Montredon. Les terrains d'une surface totale de 8 418m² et d'une valeur de 36 197 euros, accueilleront, entre autres, un parking relais supplémentaire d'une centaine de places. "On pourrait avoir des gens qui viennent du côté de la vallée de la Loire. Il n'est pas loin du Pôle Intermodal et il pourrait être desservi par la navette gratuite de ce pôle." Des transports en commun gratuits seront également mis en place du côté de l'avenue Foch.

Concernant le parking relais de la route de Montredon, ce n'est pas le coût d'achat qui inquiétait l'opposition mercredi soir mais le choix de revêtements qui devra être fait pour ce futur aménagement qui est situé en zone inondable. "Il existe des revêtements de bitume qui permettent aux eaux de s'infiltrer. Soyez sûrs que nous entendons mener les réflexions qui s'imposent en matière d'écologie et de sécurité", a répondu Michel Chapuis. 

Stéphanie Marin

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 18 octobre 2018 - 20h12
Un parking pour les salariés de la prison ? Pourquoi faire ? Ils squattent les places devant et alentours, sans payer grâce à une cocarde. Un parking ? Chic, une occasion de plus de payer. Quant aux 180 000 euros au lieu de 140 000, c'est un pote le proprio ? De la politique locale comme on aime !

Signaler un abus

img_journalisteM le 18 octobre 2018 - 19h58
Super et pour rejoindre le centre prenez le métro !!!! LE PUY 18000 habitants ville déjà morte et une organisation de métropole. Commerçants rappelez vous AUCHAN et GEANT LIDL sont aux portes du PUY comme les parkings mails ils offrent tous les services

Signaler un abus

img_journalisteAB le 18 octobre 2018 - 17h59
On marche sur la tête ! Racheter un terrain 180.000€ pour ensuite le dépolluer car c'est une friche industrielle, et pour finir y installer un parking ? Ce prix est hallucinant ! Et quelle sera la facture finale une fois que les entreprises de dépollution auront facturé leurs prestations et qu'on aura bitumé et aménagé le parking ? Il n'y a pas d'argent pour rénover les trottoirs défoncés de certaines avenues mais là,soudainement on sort 180.000€ du chapeau ?? Inadmissible !

Signaler un abus