Le Puy en Velay : mauvaise élève des villes cyclables

Par Laetitia Dubois sam 12/02/2022 - 16:00 , Mise à jour le 12/02/2022 à 16:00

Au Puy en Velay, le vélo est encore loin d'avoir toute sa place dans la circulation. La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) lui attribue un "G" ! : Climat vélo très défavorable,  la plus mauvaise note. La ville se retrouve bonne dernière au classement de sa catégorie en région Auvergne-Rhône-Alpes. L'Agglo prévoit un nouveau schéma en 2022 auquel l'association La Puycyclette, militante de la mobilité active, compte participer.

 

Les résultats de la troisième édition du baromètre des villes cyclables de la FUB, sont désormais disponibles. Pour le Puy en Velay, le nombre de répondants a été multiplié par deux par rapport à l'enquête précédente de l'automne 2019. Ce sont 163 usagers qui ont répondu aux questions précises portant sur différentes thématiques comme le ressenti global, la sécurité, le confort, les efforts de la commune et les services fournis ainsi que les stationnements. Les résultats tombent et ils sont catastrophiques selon les usagers.

"Le Puy en Velay a reçu une note de 2,25, en dessous de la moyenne française qui est de 2,98 ; et pire encore, la note est plus faible que lors du précédent baromètre, puisqu'en 2019 elle était de 2,49", Amélie Jouffre, membre de La Puycyclette.

Des résultats à l'image de la considération du vélo en ville

L'enquête dans le monde

Pour cette édition, la plus grande enquête citoyenne sur le vélo dans le monde a répertorié :

. 277 384 contributions (+ 50 % par rapport à l'édition de 2019)
. 1 625 communes qualifiées (+ 107 % par rapport à l'édition de 2019)
. 8 111 communes avec au moins une réponse de cycliste
. 1 176 857 contributions cartographiques (points à améliorer, progrès, besoins en stationnement vélo)

"Le Puy en Velay a reçu une note de 2,25, en dessous de la moyenne française qui est de 2,98 ; et pire encore, la note est plus faible que lors du précédent baromètre, puisqu'en 2019 elle était de 2,49", précise Amélie Jouffre, membre de l'association La Pyucyclette. Proportionnellement, les votants au Puy en Velay sont à un nombre équivalent à Lyon et supérieur à certaines grandes villes comme Saint Etienne.
Plus concrètement, les participants au sondage ont jugé que la situation pour les vélos s'est dégradée à 35% ou est restée identique à 57%. La progression ressentie globale de la commune est donc de - 17%.

Les deux seuls points atteignant la moyenne sont : la rareté des conflits entre piétons et cyclistes et le fait de pouvoir trouver facilement un magasin/atelier de réparation.

Seules les communes ayant atteint un minimum de 50 réponses de cyclistes ont été classées.
Pour chacune des 26 questions, réparties en cinq thématiques, les personnes répondantes ont pu attribuer une note entre 1 et 6.
Une note globale (moyenne à 3,5) a été calculée pour chaque ville à partir de la moyenne des cinq thématiques :
- ressenti général,
- sécurité,
- confort,
- efforts de la commune, 
- stationnement et services vélo.

En fonction de cette note globale, les villes ont été catégorisées sur une échelle de A+ à G, allant de "climat vélo excellent" à ""climat de vélo très défavorable".

Seules deux villes se sont qualifiées en Haute Loire : le puy en Velay et Brioude qui rejoint le classement pour la première fois.

Le Puy en Velay se classe dans la catégorie "villes moyennes" comme Montluçon, Aurillac, Chambéry, Moulins, etc, catégorie qui comprend les communes classées par l'INSEE comme étant des ville-centres ou des villes isolées et ayant entre 15000 et 100000 habitants.

https://www.fub.fr/

 

Rouler à vélo au Puy en Velay : un challenge

Le baromètre offrait la possibilité de pointer 3 sites à améliorer en priorité. Sans surprise, ces derniers se situent le long du Breuil, Boulevard Saint Louis, rue du Faubourg Saint Jean, avenue de la République, avenue Foch, boulevard Maréchal Joffre et boulevard Alexandre Clair : "Il faut travailler sur la continuité des pistes cyclables entre les communes de l'Agglo. De même les grands axes du Puy n'ont pas du tout de pistes cyclables. Il faut en créer, ainsi que des stationnements pour les vélos".

"La sécurité est un enjeu très important pour la remise en selle de personnes qui ne font pas de vélo et pour la démocratisation de son usage au quotidien".

De plus, de nombreux points faibles ressortent, principalement concernant la sécurité avec une demande d'itinéraires cyclables permettant d'aller partout de façon rapide et directe, de pouvoir circuler en sécurité sur les grands axes, de permettre aux enfants et aux personnes âgées de circuler en vélo de façon sûre : "La sécurité est un enjeu très important pour la remise en selle de personnes qui ne font pas de vélo et pour la démocratisation de son usage au quotidien". Cet enjeu est particulièrement prégnant pour les personnes se déclarant de genre féminin mais également pour les personnes circulant en famille, comme c'est le cas pour Amélie Jouffre qui utilise le vélo comme moyen de transports au quotidien.

La Puycyclette
Amélie Jouffre qui utilise le vélo au quotidien en famille Photo par Laetitia Dubois

"La mairie envers la mobilité à vélo : beaucoup de communication mais très peu de réalisation"

"Ces résultats ne peuvent que confirmer que nous, La Puycyclette et les élus, avons à réaliser ensemble un plan d'action cohérent et ambitieux, pour pouvoir offrir aux usagers du vélo au quotidien des conditions matérielles dignes de ce nom".
Afin de se faire entendre, La Puycyclette s'est donc montée à l'automne 2021. Cette association a pour but de favoriser et de développer l'usage du vélo en toute sécurité au quotidien dans l'agglomération du Puy en Velay : "Nous souhaitons souligner que nous nous inscrivons dans une démarche citoyenne, apolitique, solidaire et responsable ouverte à toutes et tous".
Leur prochaine action sera une nouvelle Vélorution, comme son nom l’indique, c’est une révolution du vélo. Ces rassemblements ont lieu régulièrement dans de nombreuses villes. Au Puy en Velay, plusieurs Vélorutions ont déjà eu lieu, mettant l'usage du vélo au centre de la ville, dans la bonne humeur et de façon totalement pacifiste.

La Vélurotion de la Puycyclette a réuni plus de 50 cyclistes samedi 4 décembre.
La Vélurotion de la Puycyclette a réuni plus de 50 cyclistes samedi 4 décembre. Photo par Annabel Walker

Pour adhérer à La Puycyclette, devenir membre actif ou sympathisant c’est ici
helloasso.com/associations/la-puycyclette

 

FUB
FUB Photo par FUB
FUB
FUB Photo par FUB

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

6 commentaires

mi

lun 14/02/2022 - 19:16

moi le vélos me pose pas de problème pas de feu rouge respecter,sens interdit ,stop ont oublie

ro

dim 13/02/2022 - 11:19

La circulation aisée et sécurisée de tous les piétions, c’est-à-dire valides ou en situation de handicap, à travers toute la ville n’est déjà pas possible au Puy. Alors, les vélos qui roulent sur les trottoirs…

me

sam 12/02/2022 - 19:47

il est vrai que ces gens de "l'extérieur" qui viennent travailler en ville et notamment dans les administrations principal employeur devraient venir à vélo, et puis ils rapportent quoi ? demandez aux restaurants ? le grandes idées c'est beau le pragmatisme c'est autre chose

co

sam 12/02/2022 - 19:45

Les temps changent. Il y a trente ans, on ne se serait pas poser la question de la place de la voiture en ville. Personnellement, je ne prends jamais mon vélo au Puy , je marche,et pourtant j'aimerais bien. La voiture est indispensable dans nos zones rurales avec aucun transport collectif, mais en ville, c'est une plaie.

du

sam 12/02/2022 - 18:45

Que circuler en vélo au Puy soit difficile et même souvent dangereux est une évidence. Comme il est évident que la circulation piétonne est également difficile et dangereuse. Pourtant les cyclistes y sont de plus en plus nombreux.ses, de tous les âges. La municipalité et la Communauté d'Agglomération ne veulent pas voir ni admettre que les comportements changent et que la question de la mobilité de proximité est un paramètre structurant du développement urbain contemporain. Il faut rendre à l'espace public son accessibilité, depuis trop longtemps confisquée par le tout automobile. Les voitures doivent être reléguées en périphérie urbaine, et leurs conducteurs contraints d'admettre que le monde ne leur appartient plus. Bravo et merci à La Puycyclette.

pa

sam 12/02/2022 - 16:14

oui il y a si peu de piste cyclable c est tellement dangereux qu on est oblige de rouler sur le trottoir pourquoi ne pas supprimer des places de stationnement pour faire des pistes cyclables