Nouveau label « Ville à vélo » 3 sur 4 pour le Puy

Par L.Du mer 02/06/2021 - 15:30 , Mise à jour le 02/06/2021 à 15:30

C'est Bernard Thévenet, dont les plus anciens se souviennent qu'il fut double vainqueur du Tour de France en 1975 et 1977, qui est venu médiatiser le label «Ville à Vélo», réservé aux villes ayant accueilli une étape de la Grande Boucle par la société du Tour de France. Le premier macaron reçu par la ville du Puy est de 3 vélos sur 4.

Un classement honorable...

Lancé le 3 février dernier par le Tour de France, dans le cadre de la campagne « L'Avenir à Vélo », le label « Ville à Vélo du Tour de France » souhaite promouvoir le cyclisme au quotidien. 80 villes françaises et européennes, rattachées à l'histoire du Tour, sont aujourd'hui labellisées. Seules deux d'entre elles ont obtenu le niveau 4 vélos, Paris et Rotterdam, lesquelles ont montré une vraie politique favorisant pleinement le deux-roues.

Quant au Puy-en-Velay, la ville arrive dans le peloton avec 18 autres villes, en obtenant 3 vélos sur 4.

"Le jury a surtout regardé l'intentionnalité qui vise à promulguer le vélo". Michel Chapuis

Les critères

L'organisateur du Tour de France ASO a voulu apporter de la crédibilité au label en définissant des critères listés avec des experts de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) et susceptibles de prendre en compte les spécificités des grandes villes comme des communes rurales. Le label n'est ouvert qu'aux seules villes ayant accueilli le Tour de France.

Le double vainqueur du Tour de France Bernard Thévenet, mandaté par le Tour de France, s'est réjouit : "Le Puy-en-Velay a mis en place ces dernières années une politique cyclable volontariste à travers de nombreux dispositifs. Regroupés derrière l'identité “Vélo en Velay”, son approche de la mobilité cyclable intègre pleinement la notion de “système vélo” et propose aussi bien de la location de vélos électriques que du stationnement, un lieu d’information et de l’accompagnement d’entreprise dans leur plan de mobilité". Avant d'ajouter : "On peut noter la création d’une vélo-école avec une association et la présence de 35 circuits de VTT labellisés FFC."

Sans oublier l'aide à l'achat de vélo électrique par laquelle l'Agglo double la mise de l'Etat.

Bernard Thevenet, ancien coureur du Tour de France. Photo par Laetitia DUBOIS

Le résultat de 3 vélos sur 4 contraste donc avec celui attribué par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB), en 2018 et 2019.

  • Olivier Schneider, président de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB)
  • Marion Rousse, championne de France sur route 2012, Consultante France Télévisions
  • Emilie Defay, France Bleu Paris, journaliste spécialiste mobilités
  • Karine Bozzacchi, Amaury Sport Organisation (ASO organisateur du tour de France), Responsable label "Ville à Vélo du Tour de France"
  • David Lazarus, maire de Chambly, président du groupe de travail "sports" de l'Association des Maires de France
  • Christian Prudhomme, (ASO organisateur du tour de France), Directeur du cyclisme.

... qui ne l'était pas il y a encore quelques années

Car la FUB ces années-là (en 2018 et 2019 ) avait classé dans son baromètre des villes cyclables de façon "très défavorable" la cité ponote. Les pistes cyclables, peu développées au sein de la commune, principalement en son centre, ainsi que les 78 km de voies vertes ne permettaient pas de déplacement au quotidien pour aller au travail ou à l'école. On attend la prochaine publication de la FUB pour voir comment a évolué le classement.
"Depuis le passage du Tour au Puy (NDLR en 2017), nous avons développé une vraie culture vélo, avec la création de bandes cyclables dès que possible, le maillage de nos voies vertes ou encore le lancement du service de location de vélos électriques. Même notre police municipale a été fournie en vélos", a indiqué le maire.

La note très défavorable (G) du Puy lors du classement FUB 2018 Photo par FUB

Un avenir favorisant le deux-roues sur le territoire

Si la ville du Puy en Velay accueille des événements cyclistes sportifs comme le Tour de France ou le Critérium du Dauphiné, cela ne doit pas masquer le vélo de "Monsieur tout le monde". L'un des points forts souligné par le jury a été l'importance du vélo sur l'ensemble du territoire.

Dans le courant du mois de juin, une étude sur des nouvelles pistes et bandes cyclables devrait être rendu à l'Agglo. Commenceront alors des discussions avec les mairies concernées pour leur mise en place. Pour Michel Chapuis "c'est une belle récompense, mais aussi un véritable encouragement pour engager de nouveaux projets, comme l'installation de deux nouveaux équipements structurants : un skatepark et un pumptrack (parcours bosselé pour VTT et BMX) dans le pré de Montredon".

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

3 commentaires

du

jeu 03/06/2021 - 10:47

Les courageux.ses cyclistes qui risquent leur vie en circulant dans l'agglomération du Puy seront bien contents d'apprendre qu'elle a une vraie "culture vélo" !!!

Au Puy, seule compte la "culture voiture". Vitesses trop élevée, stationnement anarchique et pléthorique, aménagements pour le cyclisme misérables et dangereux n'ayant pas d'autre objectif que d'obtenir ce label ridicule "ville à vélo".

Même la zone de rencontre en centre ancien ( limitée à 20 kmh, priorité absolue aux piétons et aux vélos) n'est pas respectée. Son balisage est indigent (volontairement ?) , l'emprunter en vélo dans le sens Cadelade/Pannessac relève de la tentative de suicide tant les automobilistes sont ignorants du Code de la Route et agressifs vis à vis des cyclistes.

co

jeu 03/06/2021 - 08:07

"Ville à voiture": 4 sur 4 pour le Puy. Classement mérité.

ru

mer 02/06/2021 - 22:44

L'intentionalité ... quel joli mot ! Mandat Wauquiez puis mandat Chapuis puis à nouveau Chapuis et on récompense les intentions ... Le passage à l'acte c'est pour quand ?