Le musée Crozatier devrait sortir de son sommeil le mercredi 13 mai

mer 06/05/2020 - 20:37 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:04

Bénéficiant de plus de 2 800 m² d'expositions, le musée Crozatier du Puy-en-Velay dispose de l'espace nécessaire pour que les visiteurs ne soient pas trop proches les uns des autres.
"Le musée étant très spacieux", relève la conservatrice du patrimoine et Directrice du musée Maud Leyoudec, "on estime qu'il faudrait plus de 300 personnes en même temps pour ne pas respecter le périmètre de 4 m² entre chaque personne".

Encore une inconnue à soulever avant de rouvrir le musée
Mais la réouverture du musée n'est pas encore actée. Elle est tributaire du classement qui sera rendu ce jeudi soir dans la carte de déconfinement. Pour l'instant, la Haute-Loire figure en orange mais il ne restera plus que des zones vertes ou rouges ensuite. Si le département, comme on peut le penser, bascule dans le vert, alors la réouverture du musée ne sera plus qu'une formalité.
"L'autre condition concerne notre protocole sanitaire", poursuit la directrice du musée ponot, "qui a déjà été établi, et qui nécessitera d'être validé par les autorités préfectorales, ce qui ne devrait pas constituer d'obstacle si la Haute-Loire est en zone verte".

----Les équipes sur le pied de guerre dès lundi
Une vingtaine de personnes va s'affairer dès lundi afin de terminer les installations de plexiglass notamment, ainsi que le déménagement des modules pédagogiques, pour une ouverture en bonne et dûe forme mercredi.-----"Un crève-coeur" : le retrait de tous les modules de médiation
Au rang des adaptations que le musée sera contraint d'opérer, on note un parcours à l'entrée pour ne pas se croiser et surtout, "un crève-coeur" pour la conservatrice : "nous sommes dans l'obligation d'enlever les modules de médiation", c'est à dire tout ce qui est tactile et que l'on peut manipuler dans le musée, tels que les outils interactifs et autres écouteurs.
Il y aurait sinon un trop vaste travail de désinfection, bien que l'équipe du musée (qui sera équipée de masques) soit renforcée avec un personnel supplémentaire chargé justement de désinfecter les rampes, les poignets, les sanitaires, etc. Idem pour le espaces où les enfants pouvaient crayonner. 

L'exposition sur les serpents reportée à l'été prochain

La période de confinement ayant clairement bousculé le calendrier, l'exposition sur les serpents, prévue cet été, est reporté à l'été 2021, "avec quelque chose qui sera encore plus ambitieux", souffle Maud Leyoudec. Du coup, l'exposition sur le cinéma et ses origines, qui devait s'interrompre le 18 mai, est prolongée jusqu'au 31 octobre.

La fin des visites guidées
La réouverture du musée, si elle est actée, permettra un accueil tous les jours sauf le mardi, de 11h à 18h, comme c'était le cas auparavant. En revanche, les visites guidées et autres ateliers sont suspendus jusqu'à nouvel ordre. "On ne pouvait malheureusement pas les maintenir car par essence, elles constituent des groupes d'une quinzaine de personnes et les distances deviennent difficiles à respecter dans le cadre des mesures sanitaires", regrette-t-elle, "donc pour l'instant, tout se fera en visite libre, et on ajustera peut être notre offre ensuite en fonction de la demande".
En janvier dernier, Zoomdici avait suivi une visite guidée sur les liens étroits qu'entretiennent super-héros et personnages de la mythologie. Le reportage vidéo est à consulter ci-dessous : 

----Crozatier, un petit musée ?
Si Edouard Philippe a parlé de réouverture pour "les petits musées" seulement, il est difficile de savoir où se trouve la frontière. En contact avec la DRAC (direction régionale des affaires culturelles), la directrice du musée Cozatier assure qu'elle répond aux critères, à la faveur notamment d'une aire urbaine peu peuplée. A priori, seules les structures accueillant de nombreux touristes étrangers telles que le Louvre à Paris ou le Mucem à Marseille seraient concernées. Le Gouvernement devrait éclaircir sa position dans les jours à venir.-----Quelle sera la soif de culture des Ponots à la sortie du confinement ?
C'est la dernière question qui reste en suspens car pour l'instant, "on manque de visibilité", reconnaît la directrice du musée vellave, "les gens seront-ils prêts à sortir de nouveau ?". Cette période de l'année est normalement propice à accueillir de nombreux scolaires mais il y a très très peu de chance que ces visites soient maintenues.
Les déplacements à plus de 100 km étant interdits, il faudra avant tout miser sur une clientèle locale : "c'est l'occasion pour les Ponots qui n'auront pas encore repris le travail de venir voir ce musée de centre-ville, qui a rouvert en 2018 après une extraordinaire opération de réhabilitation, et qui est l'un des plus grands d'Auvergne Rhône-Alpes. Ça peut être une belle respiration".

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire