Les super-héros s'invitent au musée Crozatier (VIDÉO) sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Les super-héros s'invitent au musée Crozatier (VIDÉO)

Date : 19/01/2020 | Mise à jour : 21/01/2020 17:48
Partager

On les voit partout dans notre quotidien, mais savez-vous qu'ils entretiennent tous un lien étroit avec la mythologie ? Le musée Crozatier du Puy propose des visites guidées un dimanche sur deux jusqu'à fin mars. L'occasion de dépoussiérer l'image du musée et d'inciter certains à pousser la porte pour la première fois.

Superman est le premier super-héros à apparaître chez DC Comics et il est le reflet d'Hercule, ce demi-dieu confié à un couple d'humains pour être élevé sur terre et qui va se démarquer par sa grande force... C'est exactement le même destin pour Superman.
Au fil de la visite, les exemples s'enchaînent et le parallèle est indéniable : que ce soit entre Poséidon et Aquaman, entre Hermès et Flash Gordon, entre les Argonautes et les Avengers...

Sur les écrans (films, dessins animés, publicités..), dans la littérature et les magasins (figurines, vêtements...) : les super-héros sont partout

L'idée de cette visite guidée est de créer un lien, un pont entre ce thème d'actualité des super-héros que l'on voit partout sur les écrans (films, dessins animés, publicités..), dans la littérature jeunesse (et adulte), dans les bandes dessinées et les magasins (figurines, vêtements...) et une partie essentielle de notre histoire : la mythologie, dont la source est indéniable.
La visite se veut familiale. "Ces super-héros, même si nos générations ont un peu grandi avec, toutes les nouvelles adaptations sont destinées aux plus jeunes et une viste axée sur un public familial, ça permet de voir les plus anciens accompagner leurs petits enfants pour comprendre ce nouveau phénomène", témoigne Aurélie Deladeuille, guide conférencière au Pays d'Art et d'Histoire du territoire du Puy-en-Velay.

Il est fortement conseillé de réserver pour profiter de la visite guidée (jauge de 25 personnes environ). En place depuis le 1er décembre, l'initiative se poursuit les dimanches 2 et 16 février, 1er, 15 et 29 mars à 14h30. La visite dure environ 1h30. Elle est gratuite pour les moins de 18 ans et au prix de 8 € : 2 € pour la visite et 6€ pour l'entrée du musée (4 € pour les tarifs réduits).

Plusieurs haltes : tantôt devant des statues de l'antiquité, tantôt devant des armoiries ou des armures du Moyen-Âge

Lors de la visite guidée, proposée par Aurélie Deladeuille, guide conférencière au Pays d'Art et d'Histoire du territoire du Puy-en-Velay, les visiteurs sont invités à déambuler et à faire plusieurs haltes, tantôt devant des statues de l'antiquité, tantôt devant des armoiries du Moyen-Âge, un blason qui permet d'être reconnu du plus grand nombre... comme les super-héros.
On s'arrête aussi devant de armures de chevalier, et certains super-héros n'ont pas de pouvoir surnaturels ; ils s'équipent ainsi d'armures. On pense à Tony Stark, alias Iron Man et aussi à Batman. Ils ne sont pas nés avec un pouvoir surhumain mais leur particularité est qu'ils sont dotés d'une grande intelligence : "Batman est un fin limier, c'est un grand détective, Tony stark est ingénieur. Ils vont se construire des accessoires pour se hisser à la hauteur des autres super-héros", explique la guide conférencière.

Spiderman, Wolverine, Catwoman... "Tous ces animaux font référence au monde chtonien"

Il y a enfin d'autres sources d'inspiration pour nos super-héros : les forces de la nature. Certains contrôlent les éléments, comme Tornade dans les X-Men, qui peut appeler la foudre et créer des tempêtes. Idem pour Phoenix, avec le feu. Et puis il y a le règne animal.
Spiderman (une araignée), l'homme Faucon, Wolverine (un glouton), Catwoman... "Tous ces animaux font référence au monde chtonien, au monde de la terre et au monde des abysses", explique Aurélie Deladeuille, "parce qu'ils ont aussi une part sombre. Ce sont des animaux qui ont une certaine force, mais aussi une face sombre, un peu négative, ce qui confére à nos super-héros un aspect très humain et qui nous permet à nous lecteurs, de nous identifier à eux".

 

Maxime Pitavy



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire