Tous

Le Pertuis

"Laisser la Haute-Loire sous cloche n’est pas ma vision de l’aménagement du territoire"

mer 05/08/2020 - 19:06 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:07

C'est le sujet polémique du moment en Haute-Loire : la déviation de la RN 88 au Pertuis et à Saint-Hostien. Alors que les opposants ont multiplié les actions pour dénoncer "une gabegie environnementale et financière", proposant notamment une manifestation tout en costume et en couleurs mi-juin, les fervents défenseurs du projet porté par la Région entendent bien faire entendre eux aussi leurs arguments. Plusieurs structures telles que la FFB, la CCI, la CMA, le Medef, la Capeb et la CPME se sont alors alliées afin qu’aboutisse ce vieux projet routier pensé il y a trois décennies. Dernier soutien en date, toujours dans le sillage du Président de Région Laurent Wauquiez, le sénateur LR Laurent Duplomb, qui a adressé une lettre au Président de la commission d'enquête après avoir rencontré Madame le Maire Isabelle Verdun et son équipe municipale mercredi matin.

Depuis 1997, de nombreux travaux menés sur cet axe stratégique 
Dans ce courrier, le parlementaire de Haute-Loire rappelle que l'opération a "été déclarée d’utilité publique depuis 1997 et la seule raison pour laquelle ce projet n’a pas vu le jour c’est que l’Etat n’a pas été en capacité de le budgéter", soulignant que durant ces 30 années, d’autres travaux très importants ont été menés sur cet axe stratégique Lyon/Toulouse, classé depuis 1993 « grande liaison d’aménagement du territoire ».
Il cite comme exemple récent le tronçon Rodez-Albi qui touche à sa fin. "Remettre en cause au bout de 30 ans le projet de doublement de la déviation d’Yssingeaux et celle de Saint Hostien-le Pertuis pour une simple autorisation environnementale relève du non-sens", ajoute le sénateur de Haute-Loire.

----Faciliter le déneigement
La mise à 2x2voies sera "un atout pour faciliter le passage des engins de déneigement tout en améliorant la sécurité des personnels d’intervention et permettant de meilleures conditions de circulation", assure laurent Duplomb.-----"Nos campagnes n’ont pas vocations à devenir des déserts verts en opposition avec des métropoles surpeuplées"
"En matière d’aménagement du territoire, ce projet est en parfaite adéquation avec la volonté de mieux répartir la population dans nos territoires ruraux en les désenclavant et en les rendant accessibles", estime Laurent Duplomb, "les politiques publiques doivent accompagner cette déconcentration urbaine".
Alors qu'aujourd’hui, 70 mâts de téléphonie ont été installée sur le territoire pour couvrir les zones blanches et rendre possible le télétravail, il juge que "dans une même logique, la qualité de notre réseau routier doit être améliorée non seulement pour le maintien de nos populations mais aussi afin de renforcer l’attractivité de notre territoire".

"Favoriser l’émergence de nouveaux développement économiques"
L'argument économique est essentiel pour le sénateur LR : "la mise à 2x2 voies jusqu’à Yssingeaux dans les années 90 a fortement contribué à renforcer ce territoire avec de nombreuses installations d’actifs. Le projet tel qu’il nous est présenté ne peut que favoriser l’émergence de nouveaux développement économiques avec des entreprises qui bénéficieront d’un accès facilité à la route, avec des temps de trajets et donc des coûts moins importants".
Il considère également que cette déviation permettra de "mieux irriguer le territoire et répartir le développement économique et la dynamique démographique", s'appuyant sur l'exemple de la zone d'activité des Fangeas, dont le développement est lié à la déviation du Puy, avec notamment la venue de Multitransports une fois les travaux terminés.

Une balade pique-nique familale proposée dimanche par les opposants
Ce dossier devrait encore faire couler de l'encre une bonne partie de l'été puisque le collectif d'opposants, fédéré autour de France Nature Environnement Haute-Loire, organise une conférence de presse ce jeudi pour notamment demander une prolongation de l'enquête publique et contester l'argument mis en avant par le maître d'ouvrage concernat l'accidentologie de la portion concernée, alors que le temps gagné par la déviation a déjà été dénoncé maintes fois par les opposants et qu'il est loin, bien loin des 10 à 15 minutes annoncées dans un premier temps par Jean-Luc Dolléans, président de la CCI 43 (Chambre de commerce et d'industrie), fervent défenseur du projet (selon l'enquête publique, le gain serait de 2 à 3 minutes en voiture et d'une minute pour les poids lourds).
Les opposants proposent ce dimanche 9 août une balade pique-nique familiale pour faire découvrir la nature et les paysages sur le tracé du projet. Rendez-vous est donné à 9h30 au Pertuis au parking du terrain de foot- Les Rompadis. Trois circuits adaptés seront proposés.

Maxime Pitavy

> Lire aussi : 

Combien de temps gagné par la future déviation du Pertuis ? (29/07/2020)

Déviation de la RN88: ''Il faut à présent saisir cette opportunité!'' (21/07/2020)

Les opposants se fédèrent autour de ''Citoyens RN88'' (18/07/2020)

Les forces s'organisent contre le projet de la déviation du Pertuis (05/07/2020)

Une première manifestation d'opposants a eu lieu le 17 juin rassemblant près de 150 personnes

Déviation de St-Hostien : Vivre et Conduire y est favorable (17/06/2020)

Déviation St-Hostien / Le Pertuis : la réponse de la Région (15/06/2020) 

Déviation St-Hostien/Le Pertuis : ''une gabegie environnementale et financière'' (10/06/2020) 

Déviation St-Hostien/Le Pertuis vraiment écolo ? (26/05/2020)

Le doublement de la RN88 financé par la Région, une première en France (29/02/2020) 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire