Déviation de la RN88: ''Il faut à présent saisir cette opportunité!'' sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Déviation de la RN88: ''Il faut à présent saisir cette opportunité!''

Date : 21/07/2020 | Mise à jour : 22/07/2020 07:36
Partager

Mardi 21 juillet, plusieurs structures pro-déviation de la RN 88 ont tenu une conférence pour partager leurs arguments. Outre la promesse de travaux destinés aux entreprises locales pendant quatre ans, elles estiment cet axe comme primordial pour désenclaver l’Est de la Haute-Loire.

Du 15 juillet au 14 août 2020, l’enquête d’utilité publique pour le devenir du projet de la déviation Le Pertuis/Saint-Hostien se déroule dans un climat quelque peu tendu. Entre les opposants et les pro-déviation s’enchaînent les joutes verbales et de communication pour faire pencher la balance de leur côté. Plusieurs structures telles que la FFB, la CCI, la CMA, le Medef, la Capeb et la CPME se sont alors alliées afin qu’aboutisse ce vieux projet routier pensé il y a trois décennies.

Pour participer à l’enquête publique

Du 15 juillet au 14 août, vous pouvez :
- Vous rendre dans les mairies de St-Hostien, Le Pertuis, St-Etienne-Larderol et St-Pierre-Eynac pour consigner votre avis et vos arguments sur les registres d’enquête
- Ecrire au président de la Commission d’enquête en lui adressant un courrier à la mairie de Saint-Hostien – Le bourg – 43260 Saint-Hostien.
- Remplir le formulaire en-ligne ICI et ou écrire à rn88-deviation-sainthostien-lepertuis@registredemat.fr

15M€ dépensés par minute gagnée

"Elle va nous permettre de gagner entre 10 et 15 minutes !, insiste Jean-Luc Dolléans, président de la CCI 43 (Chambre de commerce et d'industrie). Ce qui est primordial pour désenclaver le territoire. Cette route est un axe principal afin de développer l’économie de la Haute-Loire. Elle va non seulement profiter aux entreprises du département, faciliter les flux routiers mais aussi bénéficier à nos enfants qui iront faire des études à Saint-Étienne ou à Lyon." Cette vision de l’avenir, défendue bec et ongle par les personnes présentes, fait tout de même cher à la minute. Selon la Région Auvergne Rhône-Alpes, principal financeur du projet, la déviation longue de près de 11 km va coûter la somme de 226M€, soit 15M€ dépensés par minute gagnée. "On ne veut pas faire de la Haute-Loire la Côte d’Azur, mais nous voulons la rendre accessible, défend Jean-Luc Dolléans. Le réseau routier doit se développer comme se développe le réseau numérique dans le département".

"Les transports alternatifs ne peuvent pas être utilisés dans notre région montagneuse"

Les arguments se superposent les uns aux autres pour convaincre de l’utilité d’une telle infrastructure. "Nous n’avons qu’à regarder comme la déviation du Puy-en-Velay a fait du bien à la ville et au département tout entier, intervient Hervé Guillot, président de la FFB 43 (Fédération Française du Batiment). Écologiquement, contrairement à ce que prétendent les associations de défense de l’environnement, cet axe du Pertuis/Saint-Hostien va faire baisser les émissions de CO2. Le fait de fluidifier le trafic et donner ainsi la possibilité aux véhicules d’avoir une vitesse constante va contribuer à moins relâcher de carbone dans l’atmosphère." Stéphane Vray, délégué général du Medef 43, représentant son président Jean-Pierre Lenhof, ajoute : "Ce projet a été validé par une enquête publique de 1997 mais elle n’a pas abouti faute de moyens financiers. C’est simplement pour cela qu’elle ne s’est pas faite. Il faut à présent saisir cette opportunité ! Et nous savons très bien que les transports alternatifs ne peuvent pas être utilisés dans notre région montagneuse".

> Lire aussi : Trafic routier en ville : Souriez, vous êtes comptés ! (07/11/2018)

L'exemple de Saint-Maurice-de-Lignon

"Nous n’avons pas d’autres choix que de prendre notre voiture pour nous déplacer, insiste Hervé Guillot face à la proposition des associations écologiques de développer les transports en commun comme solution. Un ponot qui veut se rendre à Sainte-Sigolène, va-t-il utiliser le train jusqu’à la gare de Bas-en-Basset puis terminer sa route à vélo ? Ce n’est pas possible." À la question des conséquences que cela pourrait poser aux habitants des villages concernés et impacter négativement leurs commerces faute de flux routier, Serge Vidal, président de la CMA 43 (Chambre des métiers et de l'artisanat), mentionne l’exemple d’une commune des Sucs. "On croit aux villages services. À titre d’exemple, le trafic a fortement diminué à Saint-Maurice-de-Lignon grâce à sa déviation. Ça n’a pas empêché les gens de vivre, au contraire. La zone industrielle s’est même développée depuis. Il faut tout faire pour supprimer ce dernier point noir entre Le Puy et Saint-Étienne". Un argument relayé par Serge Vray : "Est-ce que ça a vraiment du sens de traverser Le Pertuis ou Saint-Hostien ? Je pense qu’il faut plutôt mettre en place un dispositif plus respectueux pour la population de ces villages".

"Les écologistes d’un côté, les porteurs du projet de la déviation de l'autre, c’est fini !"

Plus modéré, Thierry Grimaldi, président de la Capeb 43 (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment), aimerait concilier les deux parties opposantes. "Les écologistes d’un côté, les porteurs du projet de la déviation de l'autre, c’est fini ! Il faut arrêter de penser comme cela. On doit bien évidemment développer l’économie de la Haute-Loire, faire en sorte de désenclaver le territoire, que nos vieux aient accès aux services et que nos jeunes puissent se déplacer facilement. Mais tout en protégeant au maximum l’environnement. Nous non plus, nous n’avons pas envie de polluer ! Pour défendre l’intérêt général, il est urgent que tout le monde travaille ensemble afin de concilier l’économie et l’écologie ».

Nicolas Defay


> Lire aussi :

Les opposants se fédèrent autour de 'Citoyens RN88' (18/07/2020)

Les forces s'organisent contre le projet de la déviation du Pertuis (05/07/2020)

Une première manifestation d'opposants a eu lieu le 17 juin rassemblant près de 150 personnes

Déviation de St-Hostien : Vivre et Conduire y est favorable (17/06/2020)

Déviation St-Hostien / Le Pertuis : la réponse de la Région (15/06/2020) 

Déviation St-Hostien/Le Pertuis vraiment écolo ? (26/05/2020)

Déviation St-Hostien/Le Pertuis : 'une gabegie environnementale et financière' (10/06/2020) 

Le doublement de la RN88 financé par la Région, une première en France (29/02/2020) 


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistetS le 23 juillet 2020 - 19h24
Franchement, qui peut croire qu'un gain de 5, voire 10 minutes, va contribuer au développement économique du Puy ? Si c'était si facile, il y aurait des autoroutes dans tous les sens... Non, la Haute-Loire doit justement préserver sa qualité de vie et son isolement. Il faut miser à fond sur le tourisme vert, respectueux de l'environnement et abandonner ces projets hors de prix. Et n'oublions pas que contourner des villages c'est signer leur arrêt de mort. Aucun commerce n'y survivra.

Signaler un abus

img_journalistem le 23 juillet 2020 - 16h01
Qui peut croire ou affirmer qu'un gain de 10' sur ce trajet participera au développement économique de la Haute Loire. Personne ! Bien sur qu'il faut réaliser le contournement de Saint Hostien et du Pertuis, pour la sécurité et la qualité de vie des habitants, mais pas avec un tel projet démesuré. les espaces naturels détruits le seront définitivement c'est un projet d'un autre temps, portés par des élus d'un autre monde !

Signaler un abus

img_journalisteB le 23 juillet 2020 - 04h10
Gagner 10 à 15 mn favorise le développement économique de l'Est de la Haute Loire,les études de nos enfants à St Etienne ou Lyon et combien de minutes avons nous perdus pour aller sur l'ouest de la Haute Loire(Le Puy en Velay - Brioude ou Langeac)ces dernières décennies. Supprimer ce point noir ou ce point vert ? La crise sanitaire que nous venons (et continuons )de vivre ne semble pas encore venu interrogée nos décideurs sur leurs choix du bien commun,ni sur le toujours plus.

Signaler un abus