La Maison Bollène à Craponne-sur-Arzon choisie par "Les petites villes de demain"

Par O.St mar 15/02/2022 - 11:00 , Mise à jour le 15/02/2022 à 11:00

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, annoncent les 27 premiers lauréats de la Fabrique à projet : "Habitat inclusif dans les Petites Villes de demain". 

Une association lauréate en Haute-Loire: la Maison Bollène à Craponne-sur-Arzon 

La France connaît une transition démographique majeure, particulièrement marquée dans les territoires ruraux. Le maintien à domicile des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie est un axe structurant de l’aménagement de nos territoires.

Au croisement des enjeux développés dans le programme « Petites Villes de demain »

Il est au croisement des enjeux développés dans le programme « Petites Villes de demain » qui accompagne des collectivités rurales pour revitaliser et transformer leurs centres-villes, y maintenir des activités, des services et proposer de conditions de mobilité et de logement adaptées aux parcours de vie. 

La démarche Bien vieillir dans les Petites villes de demain vise ainsi à renforcer le soutien aux élus pour mener une stratégie d’adaptation de son territoire au vieillissement. 

Financement d’études, soutien au montage juridique, financier et foncier, soutien au montage de projet de vie sociale et partagée

L’État a ainsi lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI), porté par l’Agence nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), pour accompagner en ingénierie les lauréats dans le développement de leur projet d’habitat inclusif : financement d’études, soutien au montage juridique, financier et foncier, soutien au montage de projet de vie sociale et partagée. Les lauréats bénéficieront donc d’un soutien en ingénierie mais aussi d’un soutien local en fonction des besoins ainsi que d’une mise en visibilité des terrains identifiées pour accueillir les projets pour favoriser la mobilisation de partenaires. 

Un montant d’un million et demi d’euros sera dédié en 2022 aux opérations retenues, avec la mobilisation de l’ANCT , de la Banque des territoires et de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA).

Ce mode d’habitat regroupé est assorti d’un projet de vie sociale

55 candidatures ont été déposées en novembre et décembre et 27 projets ont été retenus pour cette première vague.  

Les projets lauréats sont situés dans 22 départements, et ont recueilli le soutien des Conseils départementaux concernés.  

Le texte consacre le rôle du département pour coordonner l’habitat inclusif, au sein de la conférence départementale des financeurs. Il favorise l’investissement des collectivités et adapte le cadre du logement social pour faciliter ces projets. 

Qu’est-ce qu’un habitat inclusif ? 

Selon la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), l’habitat inclusif est un habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale. Il est destiné aux personnes âgées (> 65 ans) et aux personnes en situation de handicap qui font le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé, entre elles ou avec d’autres personnes. Ce mode d’habitat regroupé est assorti d’un projet de vie sociale. 

Qui est « l’association Bollène » ?

La future « Maison Bollène » situé dans le cœur historique de la ville, s’inscrit dans une dynamique plus large de revitalisation du centre-bourg, accompagné notamment par l’État depuis 2014. 

Association « Maison de Bollène » : un projet d’utilité sociale porté par un collectif de citoyens. 

Le projet a pour objectif de donner la possibilité à tout habitant > 65 ans d’accéder à un logement de droit commun (une dizaine de T2 prévus), adapté et financièrement accessible, proche des commerces, des services et de la vie de Craponne-sur-Arzon. 

Ces logements auront des espaces partagés qui permettront de se retrouver, d’échanger, de s’entraider et de décider ensemble de l’aménagement, la gestion de l’habitat ou de la vie de groupe. 

La devise de l’association est « chacun chez soi, tous ensemble »

La devise de l’association est « chacun chez soi, tous ensemble ». Son but est de sortir de la dualité de rester chez soi avec une aide familiale/professionnelle ou de rentrer dans une institution et par conséquent de proposer une alternative aux solutions existantes. 

Un animateur « coordinateur facilitateur de vie sociale » sera régulièrement présent sur le site pour la mise en œuvre de la vie sociale et partagée. 

La construction aura lieu entre 2023 et 2024 pour une ouverture souhaitée dans le courant du second semestre 2024. Le budget prévisionnel est de 1,2 million d’euros (foncier, études, nécessaires, honoraires, travaux, …). 

Pour toute nouvelle candidature à cet AMI, les porteurs de projets candidats peuvent déposer leurs dossiers pour la deuxième vague de labellisation qui aura lieu le 22 mai puis, en octobre 2022, à ce lien : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/pvd-habitat inclusif-ami
 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés