Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

De très chouettes initiatives pour le monde de demain

Par Laetitia Dubois dim 23/01/2022 - 12:00 , Mise à jour le 23/01/2022 à 12:00

Réparer soi même son vélo, fabriquer des bijoux et ses produits ménagers bio, être conseillé pour une alimentation plus saine et bien d'autres initiatives encore ont été proposées ce samedi 22 janvier à la MPT de Brives Charensac. Un forum qui a mis du temps à arriver du fait de la situation sanitaire compliquée mais qui a ravi les personnes présentes grâce à de nombreuses animations dans une ambiance très familiale.

A l'origine du projet, la MPT de Brives Charensac propose régulièrement des ateliers et des conférences afin de répondre aux multiples questionnements du public face aux risques environnementaux : " Depuis plusieurs années, nous essayons de sensibiliser sur ce sujet, c'est la première édition sous cette forme, nous souhaitions toucher un plus large public en proposant des ateliers ludiques, accessibles à tous mais surtout aux enfants et leurs familles", indique Catherine Barthelemy, Directrice de la MPT.

Une vingtaine de bénévoles ont oeuvré pour l'organisation exceptionnelle de cet après-midi. Au programme : des ateliers "où chacun pourra fabriquer et repartir avec ce qu'il a réalisé", précise Sabine Raymond, référente Famille au sein de la MPT et pilote du projet. Se sont également déroulées une lecture de contes, une table ronde sur "la pollution lumineuse" animée par France Nature et Environnement et pour finir la journée, de la musique, grâce au spectacle musical de la Cie Cappella Forensis : "L'homme qui plantait des arbres" sur un texte de Jean Giono.

Une partie des bénévoles de ce projet Photo par Laetitia Dubois
Une partie des bénévoles de ce projet Photo par Laetitia Dubois

"On s'est penché sur ce qu'on mange au quotidien et on a décidé de monter une AMAP", Stacey, 12 ans (bientôt 13)

Des élèves de 5ème du collège Anne Frank, très motivés

Qu'est ce qu'une AMAP

Association pour le maintien d'une Agriculture Paysanne.

L'AMAP met en relation des producteurs et des consommateurs sans intermédiaire, avec des distributions de paniers.

C'est le coup de coeur de l'après-midi. Un vrai projet qui se concrétise porté par 3 classes de 5ème du collège Anne Frank de Brives Charensac. "On souhaitait mettre les élèves sur le chemin de l'alimentation pour qu'ils prennent conscience de ce qu'ils mangent", explique Myriam Bécuwe, documentaliste au collège Anne Frank. A l'origine, les élèves ont été amenés à réaliser des "self food", c'est-à-dire que chaque soir, ils prenaient en photo leur repas. Après échange entre eux lors de diaporama, petit à petit, ils ont été amenés à s'intéresser à la provenance de ce qu'ils avaient dans leur assiette : "On a fait le jeu de la ficelle qui consiste à endosser un rôle, comme celui d'une courgette, par exemple, pour savoir comment la courgette arrive dans notre assiette", explique une des élèves. Puis soutenus par les documentalistes Myriam Bécuwe et Mélanie Cottier, les élèves ont finalement décidé de monter leur propre AMAP : " Ils souhaitaient trouver une solution pour manger plus localement", précise Myriam Bécuwe. "Nous espérons pouvoir commencer à distribuer les paniers début mai, mais il nous faudrait une cinquantaine d'adhérents qui s'engagent sur six mois et surtout des producteurs qui voudraient bien nous suivre", expliquent les collégiennes qui ont créé tous leurs visuels, leur compte Tik Tok et autres Instagram. "C'est un projet qui nous tient à coeur, nous les soutenons totalement", ajoute Mme Michel, principale adjointe du collège.
sur Tik Tok : @amap_collegeannefrank
sur Instagram : amap_collegiens_anne_frank
sur Facebook : Amap Collègiens Anne Frank

Fabriquer son produit vitre

2/3 L d'eau
1/3 L de vinaigre blanc
10 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus ou orange
Mélanger tous ces ingrédients dans un vaporisateur.

Une douzaine de stands vantant la débrouillardise

La réparation était à l'honneur avec plusieurs stands qui accompagnaient le chaland à réparer soi-même son vélo, son petit électroménager mais également qui proposaient de fabriquer soi-même ses bijoux, ses produits ménagers bio, des perchoirs pour oiseaux, des jeux divers et variés, avec notamment l'artiste altiligérien Nicolas Savoye de l'Atelier des inventions géniales, dont le stand ne désemplissait pas : Comment faire de la récup ludique ? Il suffit de voir l'enthousiasme de certains qui régnait au milieu d'objets divers, à l'instar de Matthew, 13 ans, habitant de Brives Charensac, très fier d'avoir créé une voiture tout en récup et "qui fonctionne, en plus !" ou encore d'Alexis, 11 ans, venu de Saint-Germain Laprade, très créatif avec un garage plus que personnel.

L'atelier des Inventions Géniales de Nicolas Savoye Photo par Laetitia Dubois