Vidéo : le contournement du Puy ouvert à la circulation

lun 16/07/2018 - 19:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Les Ponots, et tout le département, l'attendent depuis plus de 30 ans. Commencé en 2008, le chantier devait se terminer fin 2014, puis fin 2016. Puis fin 2017. Finalement ce sera mi 2018. Au fil des années, le chantier a connu quelques mésaventures, notamment des glissements de terrain au niveau de la tranchée couverte d’Ours-Mons, qui ont perturbé le planning des travaux. 
Lors du traditionnel couper de ruban ce vendredi 13 juillet au Puy, la Ministre des transports a annoncé de nouveaux crédits pour la déviation de Brioude... ce qui ne satisfait guère les élus locaux qui reprochent le désengagement, au profit de la Région, de la déviation du Pertuis et de Saint-Hostien et la perte d'un an pour les travaux d'Arvant.

----Les chiffres clés
* 194 millions d'euros de budget global pour la réalisation des deux premières sections et les acquisitions foncières de la troisième section. 
* 11km de travaux réalisés dont 8,7km à 2x2 voies 
* 4 points d'échanges 
* 3 ouvrages exceptionnels : le doublement du pont sur la Loire, la tranchée couverte d'Ours-Mons, le viaduc de Taulhac 
* 11 ouvrages d'art courants 
* 7 bassins de collecte et de traitement des eaux de chaussées 
* 2 millions d'heures de travail 
* 12,5% de l'investissement consacrés à la protection de l'environnement-----Un chantier au coût kilométrique deux à trois fois supérieur à la moyenne
Long sur 10 km de 2x2 voies, en moyenne montagne, dans un contexte périurbain très marqué mais aussi avec des terrains très hétérogènes : le chantier du contournement du Puy est exceptionnel à bien des égards. Son coût, près de 200 millions d'euros, s'explique notamment par les acquisitions foncières et les chantiers de déconstruction qui ont été nécessaires (environ 10 % du coût total).
Autre motif expliquant ce surcoût : la multitude des ouvrages réalisés, dont le viaduc de Taulhac, long de 420 mètres, ou encore la tranchée couverte. Sans oublier le terrassement, car plus de 2,5 millions de mètres cubes ont été bougés pour mener à bien le projet.

Un gain de temps
Enjeu majeur et structurant pour le territoire, le contournement de l’agglomération tend à contribuer à l’attractivité de la ville en offrant des gains de temps importants sur les destinations locales, régionales et nationales. Par sa fonction de rocade, il permettra aussi de désengorger Le Puy-en-Velay, traversé en plein centre par l’actuelle RN88
Pour rallier Cussac à Blavozy/Saint-Germain, il ne faudra plus que dix minutes, au lieu de 30 à 45 minutes actuellement. A terme, le contournement du Puy doit donc rendre la Haute-Loire plus accessible et faire gagner du temps.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire