Pourquoi « Ça en voix ! » pour Laura, 16 ans dimanche 26 juin ? (2)

Par G.La ven 24/06/2022 - 12:00 , Mise à jour le 24/06/2022 à 12:00

Elle fait partie des 28 enfants retenus par le jury pour la deuxième phase du concours, le concert privé dimanche 26 juin. Laura, 16 ans, du Monastier-sur-Gazeille, nous parle de sa motivation et de son envie d'atteindre la finale dimanche 27 août 2022, à Beaulieu.

Rendez-vous est pris en ce samedi matin au jardin Henri-Vinay, au Puy-en-Velay, devant l'enclos des célèbres paons. Laura s'approche, timidement, et commence par s'excuser pour son retard, bien qu'elle soit parfaitement à l'heure. Laura nous explique alors avoir terminé la veille de notre interview une suite de représentations de spectacles de fin d'année dans son lycée, puisqu'elle fait partie de la troupe de théâtre.
Théâtre, chant, Laura semble avoir différentes cordes à son arc artistique.

"Je suis élève à l'école de Musique du Monastier".

Née à Lyon, Laura est Monastéroise de coeur, puisqu'elle y habite depuis 15 ans. Elle pratique les sports martiaux, notamment le Viet Vo Dao. 
Laura est élève. A l'école du Monastier. Depuis l'âge de 6 ans. Pendant 9 ans, elle y suit des cours de solfège. Une séance par semaine. Elle participe aussi à l'activité chorale, 2 heures par semaine; mais après l'interruption forcée due au COVID, elle ne reprend pas. Enfin, elle pratique le piano. Une séance par semaine. Aujourd'hui, elle a validé le parcours de solfège, elle poursuit les cours de piano. Mais Laura ne s'accompagnera pas au piano ce dimanche 26 juin pour le concert privé de sélection des finalistes du festival de L'Ecole de la nature. "Ça demanderait beaucoup de travail. J'ai déjà des concerts de prévu, faut que je travaille aussi ces morceaux." Et puis Laura ne l'avoue pas. Mais il y a aussi le bac de français à son agenda en ce mois de juin. Beaucoup de rendez-vous à honorer donc.

Alors le solfège ? Est-ce réellement un cauchemar pour les apprentis-musiciens, comme le laisse sous-entendre une vilaine rumeur ? "C'était plutôt sympa. On avait hâte d'y être. On travaillait pas mal au sein du groupe, on avait pas trop de travail en dehors. On s'entendait tous bien. Et les profs y sont tellement sympas ! C'est un peu compliqué, mais j'ai eu plus de mal avec l'instrument qu'avec le solfège ! " nous révèle alors Laura. Il faut dire que les techniques d'apprentissage ont l'air plutôt sympa à l'école du Monastier. " Par exemple avant chaque vacance, on faisait des grands goûters, en même temps on faisait le Monopoly du solfège. Chaque année, on fait des projets : une fois, on a monté un grand spectacle sur le thème de Disney, en liant le théâtre, la musique et le chant. Une autre année, le thème de la musique irlandaise, on jouait tous ensemble. C'est trop sympa ! Et puis on chantait aussi beaucoup au solfège, et c'est surtout là que j'ai appris à chanter à peu près juste."

" J'ai pris mon courage à deux mains et je me suis inscrite. J'aime pas trop chanter devant les gens"

Alors justement la chanson. Qu'est ce qui peut pousser Laura à participer au Concours de chant "Ça en voix !" ? "Des amis m'avaient dit de me présenter lors de la première édition, ils trouvaient que je chantais bien. Mais j'avais un petit peu peur d'y aller, du coup je ne m'étais pas inscrite. Ma meilleure amie l'avait fait, elle, et elle a gagné. Elle m'a dit qu'il fallait vraiment vivre cette expérience. Alors cette année quand j'ai vu l'affiche à l'école de musique, je me suis dit que c'était l'occasion. J'ai pris mon courage à deux mains, et je me suis inscrite". 

" Libre comme l'Art..."

Alicia, ex-finaliste de la première édition en 2020, revient sur cette expérience.
- Qu'est-ce que tu retiens de ton parcours à "Ça en voix ! " avec le recul ?
"C'est extrêmement positif. J'ai adoré ! On se rend compte de ce qu'est d'être sur scène. J'ai toujours aimé le chant, la danse, le théâtre. J'ai pu réaliser que je pourrai en faire mon métier. Je veux vivre dans l'artistique. Je veux être comédienne. Cette expérience a confirmé cette ambition. Cette aventure m'a permis de me sentir libre. C'est ce que provoque le chant, la danse, la musique, le théâtre chez moi, une grande liberté. Ma citation favorite, "être libre comme l'Art...""

 

"Pas toi", reprise par Tal sur l'album Génération Goldman, c'est la chanson que Laura interprètera pour défendre sa chance.
"Je la connais depuis longtemps. L'autre jour je l'ai entendue à la radio, et je me suis dit qu'elle était vraiment très belle, alors voilà.
C'est celle que j'ai choisie
".

Une dernière question. Le trac ? "Oui j'ai le trac. J'aime pas trop chanter devant les gens ! C'est stressant... Si on fait une fausse note, on va être jugé... Mais j'ai constaté, après ma représentation de théâtre que ça sert à rien de se stresser. Plus on stresse, plus on risque de se rater. Je vais me mettre dans ma bulle. Je vais chanter pour moi et pas pour les autres forcément."

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire