"Oïkos" à Solignac : de jeunes entrepreneurs bio-responsables

Par JPo dim 13/11/2022 - 06:00 , Mise à jour le 13/11/2022 à 06:00

Faire le ménage dans la multitude de produits d'entretien proposés sur le marché pour ne plus proposer que des produits respectueux de l'environnement et de la santé, c'est le pari lancé, il y a un déjà un an, par la toute jeune  société Oïkos, basée à Solignac sur Loire. 

Plaques de cuisson décrassées, cabine de douche récurée, sols brillants, vitres et vaisselle nettoyées.. votre ménage est terminé et votre maison respire la propreté avec en arrière plan un petit parfum de lavande ou de sapin. Le bonheur ? Peut-être ! Sauf que  de nombreuses substances présentes dans vos produits d'entretien peuvent être nocives pour votre santé et pour l'environnement.

C'est forts de ce constat, et animés par une envie commune de participer à la protection de l'environnement, qu'Alexandre, Clément et Thomas ont créé l'entreprise" Oïkos", toute entière dédiée à la réalisation de produits  écologiques et raisonnés pour l'entretien de la maison.

Une histoire d'amitié, d'expérience et de convictions 

" Ça fait longtemps qu'on se connait, mais on est vraiment devenus des amis en bossant tous les trois dans la même boite de nettoyage industriel " nous explique Thomas. " On a tout fait en la matière, laver des vitres, des cages d'escalier, des sols, pour des particuliers , dans des entreprises ou dans des bureaux.

" Un jour, l'un de nous trois s'est brûlé la peau avec un produit d'entretien" 

Et puis un jour, l'un de nous trois s'est sérieusement brûlé la peau avec un produit d'entretien à base de soude. A partir de là, on a commencé à mener une réflexion de fond sur la nocivité de ces produits qu'on utilisait tous les jours".

D'après une étude récente du magazine " 60 millions de consommateurs", parmi les substances chimiques que renferment les nettoyants en tout genre, un grand nombre posent problème pour la santé. Trois types de composés seraient ainsi particulièrement nocifs:

  • des substances irritantes et corrosives qui rendraient nécessaire le port de gants et de lunettes pour utiliser le produit ;
  • des allergisants, qui peuvent déclencher des réactions cutanées ou respiratoires parfois des mois ou des années plus tard ;
  • des désinfectants inutiles, qui peuvent alimenter la résistance des micro-organismes aux antibiotiques.

" En plus de la nocivité en matière de santé, les nettoyants industriels sont également très mauvais pour l'environnement "

Thomas poursuit : " Tous les trois on a toujours eu un peu la fibre écolo. On se posait  beaucoup de questions en matière environnementale. En plus de la nocivité en matière de santé publique, les nettoyants industriels sont également très mauvais pour l'environnement ". 

Effectivement, toutes les substances qui entrent dans la composition des produits ménagers industriels sont ensuite rejetées dans les eaux usées qui doivent ensuite être traitées dans les stations d'épuration. Mais une grande partie d'entre-elles, ne peuvent être dépolluées totalement et sont rejetées telles quelles dans les milieux aquatiques. 

" En plus, ces produits sont aussi à l'origine de la production  d'une grande quantité de  déchets par le biais de leurs emballages en plastique, c'était plus possible pour nous de continuer à participer à tout ça ! " conclue-t-il.  

" Si on veut que les choses changent, on doit tous s'y mettre" 

Le logo de leur entreprise est un colibri : " On a choisi ce logo parce qu'on a trouvé que ça nous correspondait bien. Ça fait référence à la légende du colibri, popularisée par Pierre Rahbi. Si on veut que les choses changent, on doit tous s'y mettre. Nous, on a décidé de s'y mettre dans ce qu'on connaissait bien : les produits d'entretien ".

"Des produits sains et respectueux de l'environnement" 

Les trois jeunes trentenaires fabriquent aujourd'hui de la lessive, des adoucissants, du liquide vaisselle, du liquide multisurface, du savon noir, du gel WC et du nettoyant pour sol.

L'Entreprise propose toute une gamme de produits d'entretien Photo par JFP

" Tous nos produits d'entretien sont écologiques, respectueux de l'environnement et de la santé. Notre démarche est très simple et répond à notre éthique : nous privilégions les circuits courts, nous n'utilisons que des produits non polluants et non toxiques et nous cherchons à valoriser au maximum les déchets. Pour fabriquer nos huiles, on procède à une saponification à chaud. On fabrique une base de savon noir liquide avec de la potasse et de l'huile de lin bio qu'on cherche tout près-d'ici, chez un producteur bio de Coubon. Pour que tout ça sente bon, on y rajoute des huiles essentielles bio de Lavande et de Douglas, de chez Cherchebrot à Tiranges. Tous nos déchets sont immédiatement recyclés et d'ailleurs on recycle même les déchets des autres : nos produits sont conditionnés dans des bidons qu'on récupère et qu'on nettoie nous même.On récupère les bidons de stérilisation de la Clinique Bon - Secours".

Des contenants recyclés et reconnditionnés Photo par JFP

" Le plus dur pour nous, c'est de faire évoluer les mentalités" 

" Le plus dur pour nous, c'est de faire évoluer les mentalités : les gens croient que pour qu'un produit soit efficace il doit y avoir beaucoup de mousse et surtout que ça doit sentir très fort. Pourtant, il n'existe pas d'huile qui ait un effet moussant, si ce n'est l'huile de coude. Ce qui fait mousser, c'est les tensio - actifs, et beaucoup d'entre-eux sont nocifs et polluants. Quant aux parfums, c'est des parfums de synthèse qui sont très allergisants. On passe notre temps à l'expliquer aux gens, sur les marchés et dans les foires, c'est dur parfois de vouloir faire de la qualité sans choquer les habitudes des consommateurs".

Des projets plein la tête 

La priorité des jeunes entrepreneurs c'est  dorénavant d'obtenir le label " Nature et progrès ". 

C'est quoi le label " Nature et Progrès"

" Nature et Progrès" est un label dont le siège social est basé à Alès. Il s'agit d'une association qui rassemble des professionnels et des consommateurs dans le but de certifier des produits respectueux de l'Environnement. C'est actuellement le label le plus exigeant sur le marché puisqu'il impose un taux de 100 % d'ingrédients d'origine naturelle et bio dans la production de produits d'hygiène.

 

" Nous cherchons également à étendre notre gamme de produits et à proposer d'autres parfums. On réfléchit aussi à nous développer dans d'autres secteurs, hormis celui des cosmétiques qui est trop contraignant et trop concurrentiel. On aimerait proposer du lave-glace pour voitures, mettre en place des produits de notre gamme dans des stations de lavage automatiques mais également confectionner des produits de jardinage"

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

m.

lun 14/11/2022 - 14:12

Bravo à vous, quand je vois que des jeunes innovent et en plus pour sauver notre planète ça me donne du baume au coeur et de l'espoir pour demain. Merci, faites parler de vous, je serais enchanter d'acheter vos produits made in Haute-Loire.

aj

dim 13/11/2022 - 08:56

Bravo !! je ne peux que chaleureusement vous encourager et vous souhaiter que votre colibri soit présent de plus en plus dans nos maisons, les entreprises, lieux associatifs, écoles.... Plein de réussite à vous et donc à notre planète et à notre humanité !