L'instit Gérard Klein à nouveau en mission dans le département

jeu 26/06/2014 - 15:17 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

L'idée est venue d'une rencontre entre l'acteur français et l'ex-Président du Conseil général Gérard Roche, qui a cédé son siège vendredi dernier (lire). Comme une seule émission ne pouvait suffire, par rapport aux nombreuses images de la Haute-Loire que Gérard Klein souhaitait proposer, il a été décidé de réaliser deux reportages de 52 minutes.
Celui qui avait posé ses valises à La Bougnate à Blesle est donc de retour en Haute-Loire pour une nouvelle aventure télévisuelle, intitulée "Bienvenue chez Gérard Klein". Deux autres émissions ont déjà été enregistrées et la série de reportages sera diffusée à partir de la rentrée de septembre sur les chaînes Voyage et TV5 Monde.
Cette nouvelle émission, à l'instar d'un reportage du JT de TF1 de Jean-Pierre Pernaut comme il y en a encore eu un cette semaine sur la Haute-Loire (lire), propose au téléspectateur de partir à la découverte de l'artisanat français et des trésors de nos régions sous la forme d'un road trip. Le but est de montrer qu'il existe une vie au-delà de Paris.

Invités de renom et voitures de collection
Pour chacune de ses émissions, Gérard Klein s'offre un invité de renom : ce mardi 24 juin, c'est Raphaël Mezhraï, bien connu pour ses interviews décalées et son sens de l'humour particulier, qui ouvrait le bal altiligérien. Puis le mercredi 25 juin , Gérard Klein accueillait le Docteur Patrick Pelloux, médecin urgentiste, auteur du livre "On ne vit qu'une fois", actuellement dans les librairies. Chacune des émissions est constituée de plusieurs rendez-vous, auquel il faut aussi compter un certain nomber d'imprévus, car "Gérard Klein tourne à l'instinct", nous confie un proche du tournage.
A chaque fois, Gérard Klein débute l'émission en arrivant au volant d'une voiture de collection (prêtée en l'occurence par l'association Auto Rétro Ponot) et propose à son invité de le rejoindre pour partir à l'aventure. Différents lieux de tournage étaient prévus dans le département : la salmoniculture de Chanteuges, le domaine du Sauvage, le musée de la Bête du Gévaudan, le château de Chavaniac-Lafayette, l'Ecole nationale supérieure de la pâtisserie ou encore la Maison du Fin gras.

Les quatre coins du département mis en lumière
Mardi, c'était donc Rapahaël Mezhraï qui se prêtait au jeu et il n'a pas hésité à amener son humour et sa bonne humeur au cours de diverses séquences, pas toujours prévues... Ainsi, il a fait prendre 1h30 de retard à la journée de tournage après s'être amusé dans un magasin d'articles de pêche et de jouets du Boulevard maréchal Fayolle, au Puy-en-Velay... pour finalement acheter une canne à pêche. Direction Chanteuges ensuite, pour une séquence sur la salmoniculture, puis à Saugues pour le musée de la Bête du Gévaudan.
Le mercredi, c'est le Docteur Patrick Pelloux qui était à son tour invité à rejoindre dans une voiture de collection celui qu'on appellait Victor Novak dans la série L'instit. De nouveaux horizons du département étaient mis en avant pour cette deuxième émission, avec l'Ecole nationale supérieure de la pâtisserie d'Yssingeaux, mais aussi la Maison du Fin gras du Mézenc ou encore le château de Chavaniac-Lafayette. Enfin, pour proposer des images toujours plus attractives, l'équipe de production Infinites images a sollicité un prestataire pour réaliser des prises de vues depuis le ciel altiligérien, grâce à un drone. C'est une entreprise de Cussac-sur-Loire qui a été retenue.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire