Les écoutes à la mairie du Puy : « Ce sont des méthodes de barbouzes ! »

Par Nicolas Defay jeu 14/04/2022 - 18:00 , Mise à jour le 14/04/2022 à 18:00

Michel Chapuis, Maire du Puy-en-Velay, a convié la presse en urgence ce jeudi 14 avril pour s’exprimer sur l’affaire qui secoue les murs de la municipalité et le marché public des Halles ponotes.

Aucun mot sur le fond du dossier. Aucun mot non plus sur la véracité ou non des retranscriptions des écoutes effectuées de septembre à décembre 2021 entre les murs de la mairie ponote, écoutes dévoilées par le journal Médiacités Lyon ce mercredi 13 avril. Aucun démenti, aucun aveu. Seule la méthode employée pour soutirer ces informations à l’insu des fonctionnaires et des élus a été développée et mise au pilori par le maire du Puy, Michel Chapuis.

 

Avec une grande partie de son équipe municipale, signe assumé de force et de cohésion, Michel Chapuis annonce saisir le Procureur de la République pour rendre illégale les écoutes en question, pièces versées au dossier judiciaire de l’enquête selon Médiacités. « Là, on ne parle pas d’écoutes ordonnées par un juge d’instruction, pose-t-il d’une voix grave et parsemée de silence. Là, nous sommes dans du piratage, de l’espionnage, des méthodes de barbouzes dont les conséquences sont d’une violence inouïe ! »

Michel Chapuis, Maire du Puy-en-Velay, scandalisé par la méthode d'espionnage.
Michel Chapuis, Maire du Puy-en-Velay, scandalisé par la méthode d'espionnage. Photo par Nicolas Defay

« Je fais entièrement confiance en la justice. Et je laisse sereinement continuer l’enquête ». Michel Chapuis

« Il n’y a pas d’affaire ! Il n’y a jamais eu d’affaire ! Je ne suis pas un voyou »

« Qui ?, répétera plusieurs fois Michel Chapuis. Qui a fait ça ? Dans quel but ? Quel est l’objectif de tout ça ? Pourquoi nous a-t-on espionnés ainsi pendant des mois, aussi bien dans un cadre professionnel que privé ? C’est quoi ce cirque ! »

Il insiste : « Il n’y a pas d’affaire ! Il n’y a jamais eu d’affaire ! Je ne suis pas un voyou, moi. Et là, clairement, ce sont des méthodes de voyous dignes de mauvaises séries télé sur le KGB ! Je vous parle aujourd’hui d’espionnage et pas d’écoute. Ce qui est d’une illégalité totale ! »

« Dans quel monde on vit pour s’approprier ainsi la vie des gens ? S’approprier ainsi le secret professionnel des fonctionnaires contre leur gré, la vie des élus, en dissimulant des micros et d’autres méthodes d’une malhonnêteté incroyable ». Michel Chapuis

« Non, l’attitude n’est pas de démissionner »

La maire du Puy prévient alors : « Ces opérations d’espionnage illicites rendent coupables et répréhensibles ceux qui les détiennent, ceux qui les écoutent, ceux qui les diffusent et ceux qui les colportent. »

Malgré cette affaire en cours, le maire a assuré que les travaux du Marché couvert se poursuivaient normalement.

À la question de savoir s’il accéderait à la demande des élus minoritaires de se démettre temporairement de ses fonctions et de convoquer un conseil municipal exceptionnel, Michel Chapuis est clair : « Vous avez vu l’attitude que j’ai ce soir. Vous avez compris comment était soudée mon équipe derrière moi. Vous avez vu comment cette affaire, qui n’en est pas une, nous a rendus encore plus forts. Alors, non, l’attitude n’est pas de démissionner. L’attitude est de protéger tous les ponots et de faire avancer les dossiers. On va combattre tous ensemble pour faire grandir la ville ! ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

20 commentaires

ch

sam 16/04/2022 - 13:12

Image digne d’un politburo du temps de l’URSS. Ils sont pris les mains dans la m,,,, la confiture, et plutôt que faire amende honorable, ils portent plainte contre le lanceur d’alerte. Entre l’église des Carmes et le marché couvert, ça pue.

ch

sam 16/04/2022 - 11:06

équipe Municipale ou STASI.

Apparemment certains commentateurs sont bien informés sur le déroulement de ces écoutes...

ch

sam 16/04/2022 - 09:15

CC

Quelqu'un a dit que la meilleure défense c'était l'attaque. On fait diversion en lançant une nouvelle affaire qui, on l'espère fera encore plus parler et fera oublier la précédente, en grossissant son importance et sa gravité. C'est la tactique habituelle des hommes politiques qui n'ont plus aucun argument pour prouver leur innocence et donc un formidable aveu de faiblesse et de culpabilité. 

me

sam 16/04/2022 - 06:18

du piratage, de l'espionnage on est chez JAMES BOND !! sans autorisation d'un juge il aurait préféré être averti !!! défense pitoyable insultes et mépris et sur le fond aucun démenti donc!!

Monsieur propre est source de doutes

el

ven 15/04/2022 - 18:36

Quand on a peur, on agresse. Me Chapuis méprise ceux qui lui jettent à la figure ce qu il voudrait bien taire. Les écoutes réalisées par les opérateurs sont légales. Si Mediacite en parle c est qu ils peuvent le faire. On note simplement que Mr le Maire n a jamais contesté les propos. 

ru

ven 15/04/2022 - 17:26

La forme et LE FOND !

Monsieur Chapuis et votre conseil derrière vous , vous parlez de barbouzes avec de grands cris outragés, mais qui sont les malfaiteurs, les truands, ceux qui trompent la confiance des électeurs si les dire de Médiacités sont avérés ?

Mille fois merci aux lanceurs d'alerte à Médiacités

wg

ven 15/04/2022 - 15:31

Quelle communication catastrophique...

Un Maire qui fait le coq, alors que tout l'accable. Des élus aux mines déconfites, qui ont l'air bien mal à l'aise. Heureusement, pendant ce temps la Justice travaille, sans doute plus sur les méthodes mafieuses que sur les méthodes de barbouzes... Que c'est rassurant d'être dans un État de Droit.

m.

ven 15/04/2022 - 15:04

on pensait que cela n'arrivait qu'en haut de l'échelle, mais a force d'etre elu depuis des décennies, ces gens-la pensent que tout leur est permis. Ils prennent la grosse tete, font des projets pharaoniques avec le porte-monnaie des citoyens qui payent toujours plus. Quand je vois comment ils osent parler(barbouze), je me dis que le pire n'est pas encore sorti. Bravo les élus, je ne voterais plus jamais, je suis écoeuré.

le

ven 15/04/2022 - 14:09

Ça ne m'étonne pas du tout de la part de cette équipe municipale. La grossièreté de M Chapuis est bien connue , son mépris pour les lois et règlements aussi. Je voudrais que Mediacite s'intéresse au chantier de l'église des Carmes.

ke

ven 15/04/2022 - 09:25

Comment appelez vous donc vos méthodes M.Chapuis ? Honte à vous et de surcroit d'y méler une partie de votre equipe dans vos filouteries et magouilles en tout genre. On n'est pas chez les bisounours là, c'est leur fait prendre et subir la complicté de vos actes. Comment étre solidaires de voyous, messieurs, mesdames ? C'est devenir complices ! Un  ou plusieurs fonctionnaires n'ont fait que respecter la loi, leur devoir et dénoncer ces entraves au droit de l'institution.il ne vous pas été demandé de démissionner, mais de vous mettre en retrait de vos fonctions, jusqu'à ce que justice soit rendue, comme tout elu ou ministre le fait dans pareil cas. Ayez ce respect et cette fierté de vous y plier vous aussi, si blanc vous êtes, vous serez grandi, sinon ce sera le précipice !

ft

ven 15/04/2022 - 08:01

Si l'opposition était au "pouvoir" ce serait exactement la même chose. Dans une attribution évidemment que la personnalité du candidat est importante.  Heureusement que la vie n'est pas qu'un empilage de chiffres. Vivement l'ouverture de ces halles !!!!  Le quartier devient agréable. 

bc

ven 15/04/2022 - 06:43

Eh oui la semaine sainte les cathos se lavent les pieds !!!

Au Puy les politiques se lavent les fesses !!! 

ru

ven 15/04/2022 - 01:42

Si je résume ... ce sont des victimes !!! Mais pour qui nous prennent-ils ?

fa

ven 15/04/2022 - 00:31

Mais justement Mr le Maire si l' attitude est de protéger tous les ponots il faut démissionner... A force de mépriser les gents vous ne vous rendez même plus compte de votre comportement et de vos actes .C' est ce que l' on appelle un retour de bâton. En tous cas c' est une affaire qui en cache bien d' autre. Les autres ne vont pas tarder d' être mise au grand jour. C' est dure de mal dormir la nuit ??? 

Je

jeu 14/04/2022 - 23:05

« Je ne suis pas un  voyou » .. 

Non peut être pire .. un exécutant à la botte de …

C’est la faute de la presse d’investigation et des lanceurs d’alerte !

Quel cabinet de consultants est derrière cette communication ? Parce que là , franchement c’est d’une médiocrité insondable comme ligne de défense ! 

On serait tellement mieux dans un monde sans contre pouvoir ! C’est vrai quoi ! 

Pitoyable !

 

ju

jeu 14/04/2022 - 22:20

On fait beaucoup de bruit pour une délégation de service publique! Il faudrait apprendre les règles d' attributions avant de dire tout et son contraire .

On se demande malgré tout,  à  qui profite l'espionnage d' un téléphone en octobre( mediacité)pour un dossier en cours? Peut être qu 'un candidat voulait obtenir quelques informations🤔 pour en arriver à  pirater le téléphone d' un salarié de la mairie . Savoir si en plus il pouvait le voir pisser ? 

J 'espère que le pirate a  les fesses propres au moins🤔

La justice nous le dira tôt ou tard. 

re

jeu 14/04/2022 - 22:07

Si tout a été fait dans les règles de l'art en quoi les écoutes dérangeraient Mr le Maire ! Restons à l'écoute de la suite des événements ! Il faudra bien un jour s'expliquer et ouvrir les micros pour que les administrés ponots puissent entendre la vérité sur cette affaire ! 

du

jeu 14/04/2022 - 21:29

M.Le Maire s'offusque bruyamment que ses conversations, dont il ne conteste pas le contenu, soient rendues publiques. Que des informations absolument confidentielles concernant un candidat à un important marché public soient communiquées à un autre pour le privilégier ne le choque pas. Les méthodes qu'il dénonce sont exactement celles qu'il utilise, il parle en spécialiste. Il exhibe derrière lui l'aréopage de ses conseillers.ères aux mines bien contrites. A noter cependant que tous.tes ne sont pas là. Cette (fine) équipe ne serait-elle pas aussi soudée qu'il y paraît ? Celles et ceux qui font ainsi courageusement tapisserie ont-il bien conscience de qui et de quoi ils sont les complices ? Ecoutons, diffusons, colportons en espérant que la vérité surgisse du Puy.........

al

jeu 14/04/2022 - 21:13

On rappellera à M. le maire l'article 40 du code de procédure pénale :

"Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs."

Donc... le lanceur d'alerte qui a fait sortir au grand jour cette affaire a agit légalement et il a pris soin de recueillir les preuves nécessaires. Bravo à lui !

On rappellera à M. le maire a loi n°2022-401 du 21 mars 2022 concernant la protection des lanceurs d'alerte...

M. le maire... votre défense est pathétique, pitoyable. C'est fini, partez, partez vite...

ri

jeu 14/04/2022 - 21:03

A voir les tetes sereines et souriantes de l'équipe Chapuis ,c'est sur qu'il n'y a pas d'affaire !!!!