Le marché public de la Halle ponote entaché d’irrégularités ? (2 sur 2)

Par Nicolas Defay mar 29/03/2022 - 17:00 , Mise à jour le 29/03/2022 à 17:00

L’affaire est partagée comme une traînée de poudre dans les médias et les réseaux sociaux. Selon un article de Médiacités, journal numérique d’investigation, paru ce mardi 29 mars, le Parquet National Financier a ouvert une enquête pour délit de favoritisme concernant le marché public de la Halle du marché couvert de la ville-préfecture.

L’équipe de Zoomdici a tenté de joindre un nombre considérable de services de la municipalité du Puy pour trouver des réponses dans cette bombe médiatique qu’a dégoupillé le journal en ligne Médiacités en ce 29 mars 2022. Silence radio de Michel Chapuis, maire de la ville. Idem du côté de sa Directrice de cabinet. Pareil pour Jérôme Eynard, adjoint aux commerces de la ville et plusieurs fois cité dans l’article en question.

« Nous avons reçu aujourd’hui la consigne de ne rien partager sur quoi que ce soit », nous répondra l’employée à l’accueil de la mairie. « Je ne sais rien, vraiment. Je ne peux pas vous aider », continuera la communication. Pourtant, ce silence municipale semble résonner tout aussi fortement que la déflagration de l’affaire elle-même.

Un enjeu à huit millions d’euros

Dans l’épicentre de l’ouragan, l’attribution de la gestion de la Halle du marché couvert au terme d’une procédure d’appel d’offre pour un marché public à huit millions d’euros. Après avoir écumé les candidats participants, la municipalité retient alors deux challengers. Guillaume Fourcade et Alexis Haon. D’après Médiacités, « Guillaume Fourcade propose un restaurant de burgers et une micro-brasserie, le tout avec une redevance annuelle deux fois et demi moins intéressante pour la municipalité ».

Le deuxième, « imagine une halle accueillant un magasin de producteurs locaux et une table de 150 couverts. Viendront se relayer les meilleurs chefs de la ville pour y cuisiner leurs produits... »

« Si les faits relatés par la presse sont vrais, je serais dans une situation où j’éprouverai une honte, un dégoût et une colère sans fin vis à vis des responsables ». Alexis Haon

« En dépit de sa présentation bien médiocre, il va remporter l’appel d’offres »

Toujours selon l’enquête de Médiacités, le dossier de Guillaume Fourcade est très en-dessous de celui de son concurrent, Guillaume Fourcade s’en inquiétant d’ailleurs constamment aux services de la municipalité. Malgré cette réalité, « son interlocutrice à la Ville du Puy le rassure : en dépit de sa présentation bien médiocre, il va remporter l’appel d’offres », est-il écrit dans la presse d’investigation.

« Ce projet, c’est une fortune que j’ai engloutie, sacrifiant mon restaurant japonais pour m’investir pleinement dans la Halle du Marché couvert. Et quand on lit l’article de Médiacités, on comprend vite que j’aurais dû gagner haut la main ». Alexis Haon

Deux plaintes, une au Puy-en-Velay, une à Clermont-Ferrand

Alexis Haon, ancien patron du restaurant japonais le Maki Nova, soupçonnant les irrégularités dans ce dossier à plusieurs millions, décide alors de saisir la justice. Il dépose une première plainte contre X au pénal le 21 février pour délit de favoritisme dans l’attribution de l’appel d’offre. Un recours au tribunal administratif de Clermont-Ferrand est ajouté le 23 février pour contester la validité de l’octroi de la délégation de service public.

L’équipe de Zoomdici s’est rendue dans les locaux de la municipalité pour tenter de rencontrer les experts du Parquet National Financier. En vain. D’après Médiacités, ils étaient en place ce mardi 29 mars pour procéder à une perquisition dans les locaux de la mairie ponote dans le contexte de l’enquête.

Guillaume Fourcade apprend le 24 novembre qu’il a été choisi pour être le chef d’orchestre de la Halle du marché couvert du Puy alors que le résultat de l’appel d’offre ne devait être rendu qu’un mois plus tard, lors du dernier conseil municipal de l’année 2021.

« Je suis sous le choc et très chamboulé par tout ça »

Nous avons essayé de joindre Guillaume Fourcade. Mais à l’instar de la Ville, c’est motus et bouche cousue. Alexis Haon a, quant à lui, bien voulu nous confier quelques mots teintés d’amertume. « Oui, ce qu’a relaté Médiacités est vrai concernant les deux plaintes, confie Alexis Haon. Pour ce qui est de la suite, je ne peux en parler car une enquête est en cours ».

Il partage encore : « Je suis sous le choc et très chamboulé par tout ça. Si les faits relatés par la presse sont vrais, je serais dans une situation où j’éprouverai une honte, un dégoût et une colère sans fin vis à vis des responsables et dont je réclamerai des explications. »

Il termine en ces mots : « Ce projet, c’était un an de travail. Ce projet, c’est une fortune que j’ai engloutie, sacrifiant mon restaurant japonais pour m’investir pleinement dans la Halle du Marché couvert. Et quand on lit l’article de Médiacités, on comprend vite que j’aurais dû gagner haut la main ».

« Lors des conseils municipaux, l’équipe municipale ne nous présente que des synthèses de rapports des différents marchés publics, simplement. Et vu nos relations avec la majorité, on ne peut pas espérer beaucoup d’informations ». Laurent Johanny, conseiller minoritaire au Puy-en-Velay

« Je veux que la vérité sorte et que les éventuels responsables subissent les conséquences de leurs actes »

Nous avons également contacté Laurent Johanny, conseiller municipal dans l’opposition au Puy. « Abasourdi, livre-t-il. C’est le terme qui caractérise le mieux mon état après la lecture de cet article de Médiacités. J’ai vraiment du mal a croire qu’on en soit à ce point là. La justice est saisie et j’ai toute confiance pour qu’elle dénoue le vrai du faux ».

Il termine alors : « Les semaines à venir seront déterminantes. Et comme l’ensemble des ponots et des ponotes, je veux que la vérité sorte et que les éventuels responsables subissent les conséquences de leurs actes ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

8 commentaires

ch

ven 01/04/2022 - 14:10

Que la justice fasse son travail. D’évidence il y avait suffisamment d’éléments probants pour des mises en examen et une perquisition et les journalistes de Mediacites ont forcément vérifié leurs informations. Wauquiez fait régner la terreur aux dépends de ses opposants, mais aussi de ses affidés qui sont prêts à tout pour lui plaire.

he

jeu 31/03/2022 - 15:33

Si Alexis Haon venait à remporter la finalité de cette triste affaire il y aura de l'ambiance à l'inauguration !

he

jeu 31/03/2022 - 09:41

le Maire de la ville se défend en affirmant que tout a été fait dans les règles ; bien sûr il ne peut pas en être autrement. Pour ma part je ne pense pas qu'on mette 4 personnes en garde à vue si de forts soupçons n'étaient pas forts. mais il n'y a que des suppositions.

he

mer 30/03/2022 - 09:08

FA : que vient faire le vote dont vous parlez dans une affaire municipale ? Les prochaines auront lieu dans 4 ans, c'est loin et beaucoup à passer dans le Dolaizon.

fa

mer 30/03/2022 - 00:36

c' est marrant j' ai moi aussi une affaire au tribunal administratif de Clermont fd contre la mairie pour une canalisation d' une source au quartier de la Vaysse, brisait lors de travaux et qui rend un appartement insalubre. Une première expertise par une connaissance de la mairie ne pouvait pas attribuer la cause de l' insalubrité mais une contre expertise par un expert reconnu par la court d' appel de Riom et nullement impliqué dans le cercle ponot a clairement attribué la faute. Des frais important que la Mairie vont devoir faire ( dommage, avocat, etc) .Tous ces copinages coute chère au contribuable. C' est le moment de voter et de choisir parmi les candidats choisissez bien.

ra

mar 29/03/2022 - 22:37

Ça devient la coutume au puy en Velay...  "Le favoritisme" qui semble se dessiner pour cette attribution de la gestion de cette hall marché couvert... Sans oublier les péripéties de l'église des Carmes... Et on ne peut s'imaginer que d'autres "ma......." fassent parties des pratiques de cette ville.... 

m.

mar 29/03/2022 - 21:26

rien ne me surprend, il y a la mafia en Sicile et celle de la Haute-Loire que tout le monde connait mais que personne ne dénonce !!!! Le copain de mon copain c'est bien connu.

pi

mar 29/03/2022 - 17:40

Si Fourcade a effectivement appris qu'il était titulaire du marché avant la décision de son attibution le préfet qui est chargés du contrôle de la légalité auraient peut être pu se manifester ......ha oui c'est vrai que le covid sévissait