Halles ponotes : "on va bien tourner le truc pour que personne ne s’en rende compte "

Par Nicolas Defay mer 13/04/2022 - 12:00 , Mise à jour le 13/04/2022 à 12:00

Ce 13 avril 2022, le journal d’investigation Médiacités Lyon retranscrit des écoutes qui ont été faites entre les murs de la mairie du Puy-en-Velay. Ces dernières accablent la municipalité et le désormais très explosif dossier d'attribution du Marché Couvert ponot.

Un premier article, paru le 29 mars dernier signé Médiacités, avait déjà durement secoué la municipalité du Puy-en-Velay. Suite aux deux plaintes déposées en février par le chef Alexis Haon pour délit de favoritisme dans l’attribution de l’appel d’offres de marché public de la Halle couverte, le Parquet National Financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire pour favoritisme, corruption et trafic d'influence. Outre une perquisition dans le bâtiment public le mardi 29 mars, quatre personnes de la Ville étaient également sous le coup de cette décision d’enquête.

Ce 13 avril, Médiacités met au grand jour les écoutes qui auraient été effectuées dans les bureaux de la mairie ainsi que les échanges entre les différents acteurs incriminés dans cette affaire accablante. « Mediacités a eu accès à des enregistrements d’échanges entre les protagonistes de l’affaire, dont nous dévoilons ci-dessous le contenu, est-il mentionné au début du long article. Réalisés entre septembre et décembre 2021, ils ont été versés au dossier judiciaire. Ils prouvent que la procédure dans le collimateur de la justice a été biaisée de bout en bout ».

Zoomdici a essayé de joindre les services de la mairie en lien avec l'affaire mais aucune des personnes en question n'était soit disponible soit encline à nous répondre

« Nous n’avons aucun doute sur la probité des personnes qui ont dû être entendues »

Pour comprendre la genèse de l’affaire, nous vous proposons de la découvrir à travers notre ARTICLE. Afin de donner la voix aux personnes mises en cause, les journalistes de Médiacités ont, selon leur affirmation, sollicité le maire du Puy, Michel Chapuis, son Directeur Général des Services, Stéphane Granet, et l'adjoint Chargé du commerce, Jérôme Eynard. « Nous n’avons aucun doute sur la probité des personnes qui ont dû être entendues dans le cadre de gardes à vue ordonnées par le PNF », leur a partagé Michel Chapuis.

« Cette question de seuil (d’une concession à 10 ans, Ndlr), on compte sur vous, il ne faut pas qu’elle fuite. On va croiser les doigts et on va bien tourner le truc pour que personne ne s’en rende compte ». La responsable du pôle Économie de proximité à Guillaume Fourcade

« Le gars-là, que j’ai sur la DSP qui doit pas être retenu parce que Wauquiez en veut pas… »

D’après l’enquête de Médiacités, les écoutes démontrent que les candidats Guilaume Fourcade/Frédécric Bayer ont bénéficié des services d’avocat de haut niveau assuré par la Ville, contrairement à leur concurrent Alexis Haon. À plusieurs reprises, la responsable du pôle Économie de proximité alerte l’adjoint au maire Jérôme Eynard, chargé du commerce, sur le risque de contentieux. En vain. Le 23 septembre, lors d’une conversation téléphonique, elle mentionne le candidat Alexis Haon en ces termes : « Le gars-là, que j’ai sur la DSP (Déclaration de Service Public) qui doit pas être retenu parce que Wauquiez en veut pas… ».

« Alexis Haon, c’est un fouteur de merde sans nom, il est juste impensable de lui attribuer »

Au fil des jours, la pression monte dans les services de la mairie ponote, notamment entre les subalternes et les supérieurs dont les ordres mettent à mal la déontologie des premiers. « Ça me fatigue ce dossier, au bout d’un moment, c’est Wauquiez derrière, relate Médiacités en retranscrivant les propos de l'employée de la Ville et de l'Agglo. Je vais dire à la directrice de cabinet du maire si elle peut remettre un coup de pression à Stéphane Granet ».

« Sur mes mails, j’ai viré tout ce qui pouvait mettre le mal. Je laissais une clef USB sur mon bureau puis Fourcade passait sans rien dire ». La responsable du pôle Économie de proximité discutant avec Jérome Eynard, élu Chargé du commerce

Les écoutes récoltées par Médiacités révèlent alors l’incroyable conversation entre les différents rouages de cette machine boiteuse. « Alexis Haon, c’est un fouteur de merde sans nom, il est juste impensable de lui attribuer, dixit le supérieur. Ce serait un comble, c’est juste impensable de pouvoir lui attribuer le marché public ». L’employé de répondre : « Non, il ne faut pas le lui attribuer, mais dignement. On a des arguments pour ça. On paye des gens pour ça. »

« On est d’accord, c’est très malhonnête »

Le 29 novembre, la responsable du pôle Économie de proximité, le chef du service Développement économique, la responsable des marchés publics et un juriste se retrouvent. Ils se rendent compte que la ponction financière souhaitée par Guillaume Fourcade auprès des autres commerçants de la future Halle est bien plus haute que celle prévue d’Alexis Haon. Un détail qui pourrait mettre en péril le projet Fourcade/Bayer. Le juriste suggère alors une astuce afin d’analyser uniquement le prix au mètre carré par an et la part fixe pour noyer la part variable dans une analyse globale. « On est d’accord, c’est très malhonnête », est-il lancé durant cette réunion.

« Moi, je m’en fous du contentieux (…) ce que je veux, c’est gagner du premier tour »

Selon les journalistes de Médiacités, Michel Chapuis et sa directrice de cabinet sont conviés ce même jour du 29 novembre. Les personnes présentes à la réunion leur font alors part des risques de contentieux sur l’affaire. « Ah non mais moi, je m’en fous du contentieux, moi je m’en branle, moi ce que je veux, c’est gagner du premier tour. » Le 21 décembre est finalement annoncée l’attribution du marché public à 8 millions d’euros à Guillaume Fourcade et son partenaire Frédéric Bayer... et le début d’une longue série de rebondissements judiciaire et médiatique.

Les écoutes en question font désormais partie du dossier judiciaire.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

17 commentaires

ke

jeu 14/04/2022 - 09:08

Enfin est mis au grand jour la"mafia" altiligerienne , ou Wauquiezie, comme cela avait été baptisé. Les marchés publics certes, mais regardez d'un peu plus près les attributions d'emplois de la ville, de l'agglo, dù Departement,si vous n'êtes pas l'ami de, le voisin de, un parent de, ou encore dans une arborescence ou filiation plus ou moins proche du réseau local.Perso, je l'ai vécu,et pas qu'une seule fois, preuves en mains. Les Carmes, Puy de Lumieres, etc... On peut creuser encore. Ce ne serait pas des fouilles archéologiques, mais un démentélement colossal de magouilles. Que croyez vous ? Il suffit de regarder la constitution des organismes publics ou privés, des administrations, des syndicats d'énergies des eaux, des institutions en général, ce sont les copains de. 

fa

jeu 14/04/2022 - 00:35

Qui a accorder les permis de construire rue Bouchetaud a Taulhac a moins de 100 mètre d' une ferme en activitée et sur un terrain communale ? c' est pas un scoop le favoritisme au Puy même sur un affaire ou j' ai raison a 200% j' ai du mettre la Mairie au tribunal administratif de Clermont et il ce trouve que maintenant j' ai moi aussi une avocate de haut niveau... il va falloir réparer la canalisation de la source a la Vaysse a Taulhac et versé les 100 000€ pour les loyers perdus et remboursé tous les frais d' expertises et avocats. 

de

mer 13/04/2022 - 21:39

Il doit bien y avoir qqs élus qui doivent être un peu inquiets mais pas trop quand même.

Cette façon de concevoir son rôle d'élu c'est puni combien? 6 mois avec sursis?

Inéligibilité pendant 2 ans? Un simple rappel à la loi?

wg

mer 13/04/2022 - 21:15

Comment font ces élus pour ne pas être rongés par les remords et la honte?... La seule réaction digne serait de démissionner.

ni

mer 13/04/2022 - 19:36

Voila ce qui se passe à l'échelle locale dans notre petite campagne... Imaginez donc au niveau de la région, de l'état, de l'europe...

Je

mer 13/04/2022 - 19:34

Il m’a semblé lire le nom de Wauquiez dans une retranscription des enregistrements .. étonnant non ?

se

mer 13/04/2022 - 18:04

L : Puisque enregistrement il est normal que cette personne soit nomée dans l article. Sans prendre partie attention peut être certains dires sortis de leur olntexte. Il y a toujours un peu de favoritisme à droite comme à gauche et cela depuis toujours.

ci

mer 13/04/2022 - 17:53

Tout ceci est vraiment lamentable, cette municipalité a vraiment installé un drôle de climat et un mode de fonctionnement douteux. Combines, barbouzeries, etc ..Je rappelle simplement qu'il y a seulement quelques mois, un ex conseiller municipal bien connu chez les pompiers (et salarié de la mairie) est passé devant le tribunal du Puy pour avoir piraté les emails de nombreuses personnes en mairie. Pour le compte de qui ? et à quelle fin ?

ga

mer 13/04/2022 - 17:25

Chez LR, on maquille tout avec les mêmes doses que le visage de Valérie Pécresse : la fausseté, les manières et l'escroquerie commence à se voir maintenant !

ch

mer 13/04/2022 - 16:17

je suis peut être naïf mais qui aurait pratiqué ces écoutes,sur ordre de qui et à priori dans quel but??

était-écrit d'avance alors que les dés étaient pipés??

ly

mer 13/04/2022 - 15:59

Serais content  de  savoir  comment  ont ete  attribue  la buvette du jardin henri vinay et le stand la  gloriette sur  le breuil dans les appels d offres.....

re

mer 13/04/2022 - 15:12

Nous aurions à faire à des apprentis ils ne s'y seraient pas pris aussi mal ! Si les faits s'avèrent être démontrés et vérifiés ça va sûrement inciter les citoyens à être toujours autant concernés par leur devoir électoral ! Magouilles et combines entre copains seraient donc légions parmi nos saints élus qui brillent par leur exemplarité ! Ils auront tout loisir d'aller se faire absoudre auprès de leur autorité religieuse ! 

Finalement les micros et autres caméras de surveillance sont les bienvenus pour démasquer la délinquance en costard- cravate !

 

 

 

 

 

ru

mer 13/04/2022 - 15:09

Si Médiacités n'existait pas il faudrait l'inventer ... Quid de la probité de nos élus ... Tout simplement écoeurant !

Merci aux journalistes d'investigation

pi

mer 13/04/2022 - 15:00

Sur mes mails, j’ai viré tout ce qui pouvait mettre le mal. Je laissais une clef USB sur mon bureau puis Fourcade passait sans rien dire ».  

On peut donc dire que pour Fourcade c'était "comme à la maison"

el

mer 13/04/2022 - 13:49

Bravo à la municipalité.... Ecoeurant toutes ces magouilles.... Il faut vraiment que la lumière soit faite, mais quoi qu'il en soit, les protagonistes municipaux sont , non seulement grossiers dans leurs propos, mais fondamentalement malhonnêtes.... Mais dans quel monde vit on ? 

dj

mer 13/04/2022 - 13:49

À peine croyable.....

On s'étonne après que les citoyens soient dégoûtés.....

Espérons que la justice va passer. Et passer fort

je

mer 13/04/2022 - 13:45

La justice a les principaux éléments en main. A elle de jouer.