Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Les écoutes à la mairie du Puy : « Ce sont des méthodes de barbouzes ! »

Par nicolas@zoomdici.com jeu 14/04/2022 - 18:00 , Mise à jour le 14/04/2022 à 18:00

Michel Chapuis, Maire du Puy-en-Velay, a convié la presse en urgence ce jeudi 14 avril pour s’exprimer sur l’affaire qui secoue les murs de la municipalité et le marché public des Halles ponotes.

Aucun mot sur le fond du dossier. Aucun mot non plus sur la véracité ou non des retranscriptions des écoutes effectuées de septembre à décembre 2021 entre les murs de la mairie ponote, écoutes dévoilées par le journal Médiacités Lyon ce mercredi 13 avril. Aucun démenti, aucun aveu. Seule la méthode employée pour soutirer ces informations à l’insu des fonctionnaires et des élus a été développée et mise au pilori par le maire du Puy, Michel Chapuis.

 

Avec une grande partie de son équipe municipale, signe assumé de force et de cohésion, Michel Chapuis annonce saisir le Procureur de la République pour rendre illégale les écoutes en question, pièces versées au dossier judiciaire de l’enquête selon Médiacités. « Là, on ne parle pas d’écoutes ordonnées par un juge d’instruction, pose-t-il d’une voix grave et parsemée de silence. Là, nous sommes dans du piratage, de l’espionnage, des méthodes de barbouzes dont les conséquences sont d’une violence inouïe ! »

Michel Chapuis, Maire du Puy-en-Velay, scandalisé par la méthode d'espionnage.
Michel Chapuis, Maire du Puy-en-Velay, scandalisé par la méthode d'espionnage. Photo par Nicolas Defay

« Je fais entièrement confiance en la justice. Et je laisse sereinement continuer l’enquête ». Michel Chapuis

« Il n’y a pas d’affaire ! Il n’y a jamais eu d’affaire ! Je ne suis pas un voyou »

« Qui ?, répétera plusieurs fois Michel Chapuis. Qui a fait ça ? Dans quel but ? Quel est l’objectif de tout ça ? Pourquoi nous a-t-on espionnés ainsi pendant des mois, aussi bien dans un cadre professionnel que privé ? C’est quoi ce cirque ! »

Il insiste : « Il n’y a pas d’affaire ! Il n’y a jamais eu d’affaire ! Je ne suis pas un voyou, moi. Et là, clairement, ce sont des méthodes de voyous dignes de mauvaises séries télé sur le KGB ! Je vous parle aujourd’hui d’espionnage et pas d’écoute. Ce qui est d’une illégalité totale ! »

« Dans quel monde on vit pour s’approprier ainsi la vie des gens ? S’approprier ainsi le secret professionnel des fonctionnaires contre leur gré, la vie des élus, en dissimulant des micros et d’autres méthodes d’une malhonnêteté incroyable ». Michel Chapuis

« Non, l’attitude n’est pas de démissionner »

La maire du Puy prévient alors : « Ces opérations d’espionnage illicites rendent coupables et répréhensibles ceux qui les détiennent, ceux qui les écoutent, ceux qui les diffusent et ceux qui les colportent. »

Malgré cette affaire en cours, le maire a assuré que les travaux du Marché couvert se poursuivaient normalement.

À la question de savoir s’il accéderait à la demande des élus minoritaires de se démettre temporairement de ses fonctions et de convoquer un conseil municipal exceptionnel, Michel Chapuis est clair : « Vous avez vu l’attitude que j’ai ce soir. Vous avez compris comment était soudée mon équipe derrière moi. Vous avez vu comment cette affaire, qui n’en est pas une, nous a rendus encore plus forts. Alors, non, l’attitude n’est pas de démissionner. L’attitude est de protéger tous les ponots et de faire avancer les dossiers. On va combattre tous ensemble pour faire grandir la ville ! ».