Le Puy a un petit vélo dans la tête... tout petit pour l'instant

jeu 05/04/2018 - 19:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

----Un espace détente a été créé le long du boulevard Bertrand de Doue avec des arbres, des tables, et la possibilité de jouer aux boules. Il est même question d’installer des tables de ping-pong.-----L’inauguration officielle doit avoir lieu dans les prochains jours, mais d’ores et déjà les cyclistes, piétons, parents à poussettes ou adeptes du roller peuvent emprunter la voie cyclable du Pôle d’échanges intermodal du Puy-en-Velay au Pont de Bellevue (voie ferrée) sur le boulevard Bertrand De Doue. La piste y est entièrement séparée du trafic motorisée.
A terme, on pourra poursuivre sur un total de 3,5km jusqu'au Pont de La Chartreuse, à Brives-Charensac.
Autre projet d’aménagement cyclable sur le bassin du Puy : entre Brives-Charensac et Coubon. Le conseiller municipal de Brives, Jean-Paul Bringer, nous indique qu’il concernera une partie de l’avenue Pierre Farigoule, entre la digue et le pont. « On ne peut pas le faire sur toute la longueur jusqu’à Coubon, malheureusement, car la chaussée n’est pas assez large partout », regrette-t-il.
Celui qui est aussi vice-président de l’agglomération du Puy en charge des transports confie que d’autres projets d’aménagements cyclables sont dans les tuyaux notamment au Puy : « Ils sont plus qu’à l’étude mais tant qu’ils n’ont pas été validés par la municipalité, on ne peut pas s’avancer à communiquer. »

Car, pour l’instant, la ville du Puy - qui vient d'accueillir le Tour de France l'été dernier - ne brille pas en la matière (voir la liste des rares pistes ou bandes cyclables existantes ci-dessous). Avec une note de 2 sur 6 (soit si l'on rapporte la note sur 10, un petit 3,5) au baromètre des villes cyclables publié récemment, la cité ponote se classe dernière de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Pourtant, la demande est grande vu la forte participation au sondage en-ligne (8ème plus forte mobilisation sur 212 villes de taille comparable).
"Laisserais-je mes enfants circuler à vélo en ville ?"...
... C'est l'un des critères majeurs cités par les répondants du baromètre pour se mettre au vélo en ville. Au Puy, il n'y a qu'à regarder le vaste hangar à vélos du collège Jules Vallès : cette année, seuls quatre élèves l'utilisent pour leurs vélos et un pour son scooter, nous confie le service de la vie scolaire de l'établissement.

Des propositions "faciles et rapides"
Le sujet fait partie des points de friction réguliers entre majorité et opposition à la mairie du Puy (en 2005-2006, sous l’ancienne majorité, de gauche, le plan de déplacements urbains (PDU) avait ficelé, budgétisé et voté un projet complet d’aménagements cyclables ; il a été abandonné et l’argent alloué à d’autres projets). Encore ce mercredi 4 avril 2018, en conseil municipal, l’élu de gauche Laurent Johanny a estimé que la ville restait, pour l’heure, « empêtrée dans des difficultés de circulation d’un autre âge ». En attendant « une mise à plat sérieuse des sujets de déplacements au sein d’une commission de travail », il a formulé plusieurs vœux, « peu coûteux, selon lui, et qui peuvent avoir des effets immédiats ».
A chaque réfection de voies, intégrer systématiquement, la réflexion sur l’instauration de voies dédiées aux déplacements doux et en débattre en commission. Étendre l’autorisation du « tourne-à-droite » pour les vélos aux feux rouges. Renforcer la signalétique. Ou encore, « pour tordre le coup aux excuses, dont beaucoup abusent, selon lesquelles le relief local interdirait le vélo », établir une cartographie des axes à aménager en urgence, notamment ceux qui permettent une liaison inter-communale en zone à faible pente (l’avenue de Vals semble idéale avec son large trottoir, et pourtant, elle est interdite aux vélos).

Les vélos électriques en location repoussés à début juin
Quant aux secteurs du Puy qui sont en pente, le vélo électrique y a le vent en poupe. De plus en plus d’habitants des coteaux, comme Aiguilhe ou Mons, s’équipent. Il suffit d’interroger le principal vendeur du bassin du Puy. A Vélomania à Brives-Charensac, les vélos électriques représentent 60% des ventes actuellement, nous indique Stéphane Gardès le patron.
D’ailleurs, un pool de vélos électriques avait été annoncé par l’Agglo pour le premier trimestre 2018. Des vélos électriques disponibles à la location sont attendus à la boutique Tudip du Pôle intermodal du Puy et à la Maison de service au public de Craponne-sur-Arzon (les tarifs : 1€ la journée, 7€ la semaine et 30€ par mois, avec une caution de 600€).
Les vélos ont été réceptionnés à Vélomania à Brives, mi-mars. Mais c’est la question des garages à vélos qui repousse la mise en service. « On sait où on va les placer mais reste à le faire », indique Jean-Paul Bringer qui aurait souhaité avancer plus tôt sur ce dossier. Le lancement est donc désormais prévu début juin, au moment de la journée de la mobilité.
En tout cas, ces vélos électriques sont au nombre de 12 : huit au Puy et quatre à Craponne. Il s’agit, dans un premier temps, d’une expérimentation. « Une enquête sera menée auprès des utilisateurs, explique l’élu, en incluant la fin de l’année pour prendre en compte les contraintes météo hivernales ».

Annabel Walker

Concertation ?
Les écologistes déplorent de ne pas être associés à la réflexion sur la plan de circulation. « Nous avons appris par la presse locale qu’une étude était engagée, raconte Jean-Jacques Orfeuvre, vice-président du REN43 (Réseau écologie nature). Alors en avril 2017, nous avons écrit à la mairie. Aucune réponse à ce jour. »
Le REN a bien participé à la réunion sur le Plan Climat de l’agglo, mi-mars, avec l’ouverture de boîtes à idées, « mais cela n’engage pas, ce n’est qu’une réflexion », regrette Jean-Jacques Orfeuvre qui raconte : « la mairie s’attendait à ce que les questions du public portent plutôt sur l’énergie, mais en fait 44 % des propositions concernaient la mobilité, avec des demandes de nouvelles voies cyclables, de stationnements à vélos, et de mise en sécurité des cyclistes. »

Les pistes / bandes cyclables existantes au Puy et sa petite couronne

- Nouveau : du Pôle d’échanges intermodal au Pont de La Chartreuse, à Brives-Charensac (du PEI au Pont de Bellevue, sur le boulevard Bertrand de Doue, la piste est séparée du trafic motorisé).

- Au pied du rocher d’Aiguilhe.
Elle avait été créée en même temps de que la rocade mais, en prévision du Tour de France, la mise en sécurité a été supprimée et non rétablie. En effet, à la demande des organisateurs de la Grande Boucle, un petit bout de trottoir a été enlevé. Les véhicules motorisés peuvent donc circuler sur cette bande cyclable.

- Boulevard Carnot, dans la montée, pas sur la voie principale de circulation mais côté maisons. « Elle est en train de disparaître, et de toutes façons, quand on est à vélo on ne fait pas de détour pour, en plus, ne pas être plus en sécurité – il y a juste quelques coups de peinture au sol », se désole Jean-Jacques Orfeuvre.

- A Brives-Charensac, entre le rond-point de la Chartreuse et le rond-point de Corsac (Auchan). « Elle est très dangereuse, estime Jean-Jacques Orfeuvre, d’une part elle ne fait que 90cm et d’autre part elle meurt à chaque rond-point donc c’est encore pire. »

- De Brives-Charensac à Malescot (lieu-dit de Saint Germain Laprade) par la route de Lyon. La bande s'arrête subitement dans la côte.

- Sur l’avenue d’Espaly, une bande monte et descend du trottoir et ne débouche sur rien au Puy.

- A Chadrac, une bande cyclable a été créée en même temps que la route de Polignac. « La dernière fois que je l’ai prise, il y avait des branches en travers, on ne pouvait quasiment pas circuler », déplore Jean-Jacques Orfeuvre.

Autour du Puy :

- La route des Gorges de la Loire, de Chadrac à Lavoûte-sur-Loire fait l’objet de plusieurs aménagements cyclables. Des travaux menés par le Conseil départemental.

- La voie verte de Brives-Charensac à Solignac-sur-Loire

- De La Chaise-Dieu au Puy, des chemins existants viennent d’être reliés entre eux pour un itinéraire sans coupure.

Carte indicative (les tracés exacts peuvent différer sur les longueurs concernées).

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire