Quelle place pour les cyclistes au Puy ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Quelle place pour les cyclistes au Puy ?

Date : 03/06/2016 | Mise à jour : 06/06/2016 07:09
Partager

La Fête du vélo célèbre son 20ème anniversaire et, pour la première fois, elle est organisée au Puy. Histoire de promouvoir les déplacements en ville à vélo.

Pas besoin de faire un reportage spécial du type « J'ai testé pour vous ». Depuis quelque temps, je me rends au travail à vélo, dans le centre-ville du Puy, faubourg Saint-Jean. Après avoir vécu à Strasbourg et en Allemagne, je peux dire que la différence est flagrante. Pas un seul mobilier urbain pour accrocher son vélo, pas une seule piste cyclable dans le centre, et des automobilistes et camions qui vous frôlent nerveusement... Parfois, ce n'est pas très rassurant.

Une sortie familiale

Ce samedi 4 juin 2016, la Fête du vélo va connaître sa première déclinaison locale au Puy-en-Velay pour son 20ème anniversaire. L'initiative est portée par le Réseau Ecologie Nature Haute-Loire (REN43) et Michel Soupet, grand voyageur à vélo. Ils invitent chacun et chacune à une balade à vélo le long de la Borne. Départ à 14 heures de la maison de la Citoyenneté, rue des Chevaliers Saint-Jean. Direction Brives-Charensac, via la gare Sncf et le futur Pôle d'échange intermodal (PEI).

Gagnant-gagnant

« La piste cyclable c'est intelligent ! D'abord, nous les vélos, on n'a pas envie d'être au milieu des voitures. Les voitures, elles, sont tranquilles et les cyclistes en sécurité. C'est gagnant-gagnant ! » (Michel Soupet)

Uniquement le vélo loisir

Là, les organisateurs feront remarquer l'absence de la place accordée au vélo comme mode de transport dans la ville. « Le Pôle intermodal prévoit bien une place pour le vélo en direction de la piste verte, concède Michel Soupet, mais il n'y a aucune voie cyclable en direction du centre-ville ! » Et de regretter la logique de l'ensemble : « La conception du vélo au Puy c'est le vélo loisir, c'est-à-dire que l'on prend sa voiture, avec son vélo dedans, puis on enfourche sur la piste verte, mais rien n'est prévu pour le vélo comme mode de déplacement en ville ! » En dehors du centre, il existe bien de rares pistes cyclables mais souvent elles disparaissent soudainement et débouchent sur la route. « Celle d'Espaly est la moins dangereuse, mais celle de Brives, n'en parlons pas ! », réagit Michel Soupet.

La solution : vélo et tram ?

Et Michel Soupet parle en connaissance de cause. Cet Altiligérien de 61 ans se présente comme « cyclo-écolo ». En 2014, il a pédalé de Nantes jusqu'en mer noire, en longeant la Loire, puis le canal du Centre à partir de Nevers, puis l'Est de la France et le Danube, soit « plus de 4 000km de joie et de bonheur de pédaler », s'enthousiasme-t-il.
Et le bonheur de pédaler au Puy-en-Velay, qu'en est-il ?




Et pour attacher son vélo en ville ? « Y a rien ! Je peux vous dire que les commerçants me font la vie dure : 'vous allez pas laisser votre vélo là, ça me gène !' Alors je me sens vraiment maltraité en tant que cycliste au Puy. »

Des

vélo électriques?

Dans son étude de circulation (lire l'article), l'agglo étudie les transports doux. Pour elle, la topographie du bassin ponot ne permet pas une utilisation tout public de simples vélos. "Une solution envisageable : des vélos électriques. On pourrait mettre trois stations : au PEI, place du Breuil et place Carnot, suggère Jean-Paul Bringer,  vice-président chargé des transports, avant de s'amuser : On pourrait appeler ça les VelayLib'".

Un projet enterré

Au Puy, on compte 0,5 % de cyclistes parmi les usagers de la route alors qu'un plan d'aménagement de pistes cyclables avait été ficelé sous l'ancienne municipalité d'Arlette Arnaud-Landau (PS), mais abandonné face à l'opposition, notamment de nombreux commerçants et des élus minoritaires de l'époque. « On a fait un énorme travail, se souvient Jean-Jacques Orfeuvre, le président du REN43, vice-président de l'agglomération à l'époque, on avait identifié tous les endroits où placer des râteaux pour accrocher les vélos. Le plan de développement urbain a été voté... mais rien n'a été mis en oeuvre, sauf la voie verte... ». Bref, il n'y a pas d'aménagements, même pas des pistes partagées avec les couloirs de bus. Alors quand il entend que l'agglo envisage de proposer des vélos électriques, il ironise : « A quoi ça sert s'il n'y a pas l'infrastructure? ». Faute d'aménagements, « les gens qui prendraient volontiers leurs vélos ne le font pas, regrette-t-il, ou alors ils acceptent de prendre des risques ». Mais Jean-Jacques Orfeuvre garde espoir : « sitôt qu'on donne les moyens aux gens, ils prennent leurs vélos. »

Annabel Walker




Le programme au Puy-en-Velay


Samedi 4 juin 2016
14h : Sortie familiale à vélo

Le long de la Borne jusqu’à la Loire par Brives-Charensac.
Départ de la Maison de la Citoyenneté (9 rue Chevalier St Jean au Puy-en-Velay) à 14h, passage par la gare SNCF et le Pôle d’Echange Intermodal.
Casque obligatoire, enfants sous la responsabilité des parents.
Réservation conseillée au 06 22 66 94 37.

A la Maison de la Citoyenneté :

19h : Apero- musical avec Jazz en Velay
... et un peu d’humour sur la joie de faire du vélo !

20h30 : Invitation au voyage
Diaporama sur l’itinéraire cyclable EuroVelo 6 de la Loire au Danube, exposition sur les voies vertes, cartographie, photos…


Le Puy parmi 500 manifestations

A travers la France, la Fête du vélo réunit plus de 500 000 amoureux de la petite reine avec plus de 1 000 animations, gratuites et accessibles à tous, organisées par 500 communes, villes et associations. À l’initiative du Comité de Promotion du Vélo, plus de 8 000 bénévoles se mobilisent localement. Pour cette 20ème édition, la Fête du Vélo aura pour thèmes la "Découverte" et la "Forme". Car le vélo, s'enthousiame le Comité de Promotion du Vélo, est une "activité douce aussi bénéfique pour le corps que pour l’esprit, apporte bien des avantages en seulement quelques coups de pédales. Il permet de se déplacer au quotidien, de partager un moment convivial, de découvrir les paysages de nos régions ainsi que le patrimoine culturel de façon ludique et sportive. Le tout en prenant soin de son corps !"

La pratique du vélo en France

D'après l'étude "Le marché du cycle en 2015" menée par l'Observatoire du Cycle, le vélo est, avec 26% de pratiquants, la seconde activité physique et sportive des Français. La petite reine est utilisée autant comme moyen de déplacement que comme instrument d’une pratique sportive. Le vélo a pour particularité d’avoir un public très hétérogène, sans distinction de sexe, d’âge ou de catégorie socioprofessionnelle. Sa pratique est souvent régulière puisque 2/3 des usagers utilisent le vélo plusieurs fois par mois. 56% d’entre eux le pratiquent en famille et 21% avec des amis selon une enquête TNS Sofres et MTI Conseil en 2012.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistepp le 4 juin 2016 - 16h52
Descendant de vellaves j'aime beaucoup Le Puy ;mais seulement le ville haute , le bas est envahi par les voitures ,alors qu'il suffirait de laisser un peu plus de place aux piétons. On dirait que les élus ne se rendent jamais dans les villes d'art et d'histoire qui ont compris que la voiture est un chasse-touriste.

Signaler un abus

img_journalistePC le 4 juin 2016 - 11h55
J'ai testé pour vous: 1. La voiture: confort et (parfois) vitesse, mais aussi: enfermement, énervement, bouchon, agressivité, pollution, isolement, individualisme, consommation, publicité sexiste et machiste. 2. Le vélo: liberté, simplicité, efficacité, sobriété, économie, sociabilité, temps retrouvé, nature, rencontre, santé. Et si votre travail est à moins de 20km de votre domicile, vous AVEZ LE CHOIX...

Signaler un abus

img_journalisteGG le 4 juin 2016 - 07h48
Le PUY en Velay, ville sainte, ville d'art mais ville parfois souvent en retard.

Signaler un abus