Le Préfet de Haute-Loire répond aux questions du Scan

jeu 10/03/2016 - 16:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

27 mois pour Richard Didier, 28 mois pour Denis Conus, 27 mois pour Denis Labbé... Comme tous les deux ans à peu près, la Haute-Loire a changé de préfet en octobre dernier. Eric Maire était jusqu'ici secrétaire général de la préfecture de la Seine-Maritime (classe fonctionnelle II). Il s'agit de son premier poste de préfet.
Avec vingt ans d'ancienneté dans diverses préfectures françaises, le poste et les responsabilités qui vont avec ne lui font pas peur, dit-il. Passionné de photo, de lecture ou encore de simples promenades, le Lorrain de 61 ans se dit heureux d'être arrivé en Haute-Loire, comme il l'a déclaré à la presse au moment de se présenter.
De la crise agricole à la  la réforme des collectivités territoriales, en passant par la situation des réfugiés de Saint-Beauzire, découvrez la position du représentant de l'Etat dans Le Scan, une émission réalisée par les rédactions de Zoomdici.fr et RCF Haute-Loire.

Des extraits vidéo
Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'entretien en vidéo en bas d'article. Comme d'habitude, la rédaction de Zoomdici vous propose une sélection de moments clefs de cette interview : 

Trop de normes dans le monde agricole ?
Les agriculteurs se polaignent régulièrement du trop-plein de normes et de contraintes administratives. Ils parlent même de "flicage" des services de l'Etat, et on a appris que des personnes étaient employées pour analyser des photos satellites afin de sortir des surfaces admissibles aux aides car on voyait tantôt un abreuvoir, tantôt du matériel agricole. Est-ce le cas ? Comment l'expliquer ? L'Etat n'en demande-t-il pas trop aux agriculteurs ? 

Quel avenir pour les réfugiés de Saint-Beauzire ?
Ils étaient 41 à leur arrivée en novembre : combien le centre Léo Lagrange de Saint-Beauzire compte-t-il de réfugiés aujourd'hui ? Combien ont fait une demande d'asile ? Une rumeur faisait état d'un pécule octroyé aux réfugiés, vous démentez ? Quel avenir pour le centre Léo Lagrange, qui devait redevenir un centre de vacances pour la période estivale ? Et que deviendra-t-il l'hiver prochain ? Et les réfugiés accueillis actuellement ? 

Les sous-préfectures et les services publics en général sont-ils condamnés à la fermeture dans les territoires ruraux comme la Haute-Loire ?
En tant que représentant de l'Etat, Eric Maire, pouvez-vous nous éclairer sur la réforme des collectivités territoriales et plus particulièrement sur les sous-préfectures : sont-elles vouées à disparaître dans le nouvel ensemble régional ? De nombreux services publics disparaissent petit à petit des territoires ruraux et on parle aussi de la femeture de la Banque de France, avec une centralisation du service sur St-Etienne. Vous pouvez confirmer cette information ?

Retrouvez ci-dessous l'intégrale de l'entretien avec le préfet de Haute-Loire : 

 

> En savoir + sur Le Scan

Retrouvez ci-dessous les dernières émissions du Scan :

* Luc Crépy, nouvel évêque du Puy-en-Velay

* Jean-Pierre Marcon, président du Conseil départemental

* Gérard Roche, nouveau directeur du festival de La Chaise-Dieu

* Michel Wagner
, directeur de la maison d'arrêt du Puy

* Gérard Roméas, Président du COP rugby qui remonte en Fédérale 3

* Jacky Crespy, entrepreneur sur le tourisme en Haute-Loire

Christophe Gauthier et Antoine Kuntgen, du Puy Foot 43 Auvergne

Laurence Cottier, co-présidente de l'office de commerce et d'artisanat de l'agglomération du Puy-en-Velay.

Olivier Servaire-Lorenzet, qui a passé sept ans à la tête de l'hôpital du Puy, avant de quitter ses fonctions début juillet.

Jean-Louis Roqueplan, le grand architecte des fêtes du Roi de l'Oiseau, à l'aube de la trentième édition des Fêtes Renaissance.

Jean-Jack Queyranne, le Président de la région Rhône-Alpes et le candidat socialiste aux élections régionales de début décembre. 

* Cécile Cukierman, candidate d'une "Gauche qui ne renonce pas" pour la tête de liste l'Humain d'abord, qui réunit le Parti communiste et le Mouvement républicain et citoyen (MRC).

* Jean-Pierre Vigier, député et numéro trois de la liste de Laurent Wauquiez, défend les couleurs de la droite et du centre dans Le Scan.

Jean-Charles Kohlhaas, tête de liste du Rassemblement citoyen et solidaire en Rhône-Alpes Auvergne.

* Michel Chapuis, fraîchement élu maire du Puy, conseiller régional et Président de l'UDI

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire