Le blé prend la relève des patates sur le front de la lutte des sucs

lun 21/11/2022 - 06:00 , Mise à jour le 21/11/2022 à 06:00

Il n’y aura pas de période de jachère pour le collectif de la « Lutte des sucs » opposé au projet de déviation de la RN 88 entre les bourgs de Saint-Hostien et du Pertuis.     
Ce dimanche matin 20 novembre, quelques dizaines de militants se sont retrouvés pour semer du blé d’hiver sur le parcours du chantier contesté.

Les opposants au projet de déviation de la RN88 sèment du blé le dimanche 20 novembre 2022 Photo par DR

La "Lutte des Sucs ", qu’es aquò ? :

L’ambition de cette lutte est de faire annuler le projet de la déviation en 2x2 voies de la RN88 entre les bourgs de Saint-Hostien et du Pertuis.

Ce collectif estime que ce projet est « dévastateur et à contre-courant des enjeux climatiques » et souhaite faire valoir d’autres alternatives.

« Nous sommes ici pour les empêcher d’avancer »

Ni pause ni repos pour ces citoyens, militants et élus qui s’étaient donnés rendez-vous, dans le froid matin de ce dimanche de novembre, pour ensemencer un morceau de terre du pays des sucs. Ils ne sont pas ici pour le rendement ou la productivité mais bien pour la symbolique de la résistance d’une poignée d’enracinés face au bulldozer de la bétonisation. Ces résistants du collectif de la « Lutte des sucs » s’opposent toujours vigoureusement au projet routier de la déviation en 2x2 voies de la RN88 entre les bourgs de Saint-Hostien et du Pertuis.     
Pour eux, « rien n’est perdu et la lutte continue ».
Leur objectif : « stopper le chantier le plus rapidement possible pour sauvegarder les terres agricoles ».
Leurs espoirs : « ce projet pharaonique et inutile va se heurter aux nouveaux enjeux écologiques inhérents à la crise climatique qui vient. Dans les années à venir, l’urgence pour les altiligériens ce sera la question de l’eau pas le doublement de la RN88 ».

Les opposants au projet de déviation de la RN88 sèment du blé le dimanche 20 novembre 2022 Photo par DR

Une action de résistance agricole collective

L’enjeu est ici, pour ces militants, de se réapproprier une terre agraire expropriée par l’Etat entre 1997 et 2007 et de porter une action de résistance agricole collective.     
L’un des opposants, lui-même agriculteur, dénonce d’ailleurs le recul des terres arables au profit des aménagements routiers : « au total ce sont 29 fermes qui sont directement impactées par ce projet. 5 d’entre-elles voient leur survie compromise. Quand on évoque ce chantier on parle en fait de 140 hectares de nature vierge et de campagne qui vont être détruits ».

Réunion publique du collectif de la « Lutte des sucs » le 9 décembre à Saint-Hostien :

Le collectif de la « Lutte des sucs » organise une réunion publique, vendredi 9 décembre à 20h à la salle polyvalente de Saint-Hostien sur le thème : « comment répondre aux besoins et aux problématiques des riverains de l’actuelle et de la future RN88 ? ».

35 kilos de graines de blé semés sur 3000 m2 de champ

C’est sur le terrain des désormais célèbres pommes de terre variété Trifola RN88, juste au-dessus de l’aire de repos de la RN88 à l’entrée du village de Saint-Hostien, que les militants-cultivateurs plantent aujourd’hui leur blé d’hiver.     
Blé panifiable, offert par des paysans boulangers qui soutiennent la lutte du collectif, cette semence de race ancienne est à planter avant les grands froids pour un repos végétatif hivernal et une pleine maturité prévue au mois de juillet. 35 kilos de graines sont ainsi semés à la volée sur environ 3000 m2 de terrain.     
Pour Philippine et Dimitri du Puy-en-Velay, dont c’est la première action militante avec le collectif, « il était urgent d’agir pour stopper un projet démesuré, ridicule et inutile qui défigure le pays des sucs ».      
Les militants présents espèrent moissonner cette récolte à venir l’été prochain pour en faire de la farine puis un « pain de la résistance ».

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

20 commentaires

ph

mer 23/11/2022 - 18:41

Toujours aucune réponse à la proposition d'un contournement raisonnable (pas autoroutier ) au lieu de ce projet démesuré .Protéger les villages traversés n'exige pas ce type de route .

st

mer 23/11/2022 - 07:49

Je fais aussi parti de ces gens qui travaillent et empruntent cette route tous les jours et je ne suis pas allé manifester : ni pour, ni contre. Si on respecte les limitations de vitesse, je ne vois absolument aucun danger (en tout cas pas plus que sur n'importe quelle route) sur cette section. Pour moi, le vrai danger, c'est lorsqu'on arrive vers Firminy avec une circulation beaucoup plus intense et quelques automobilistes pressés et dangereux. Des aménagements moins couteux seraient surement envisageables. Ne gaspillons pas 500 millions dans ce projet tel qu'il est aujourd'hui. Il y a beaucoup mieux à faire avec cet argent.

od

mar 22/11/2022 - 21:38

Je fais partie de ceux qui, massifs, sont allés soutenir le projet de déviation de ces 2 communes. J'emprunte la RN 88 tous les jours pour mon travail et ceux qui contestent n'en ont rien à faire des personnes qui circulent pour travailler, pour vivre ! Je souhaite rétablir également un point : cette déviation n'est pas destinée à gagner du temps mais à contourner ces 2 communes où le danger est sidérant. La circulation sur la RN 88 est de plus en plus importante. Les gens ne se promènent pas... ils travaillent. Ceux qui se promènent sont les écolos qui traversent la France à la poursuite de toutes les manifestations : les anti-tous....

ru

mar 22/11/2022 - 19:26

35 kg de graines sur 3000 m2 de terrain... une excellente proportion pour une bonne récolte, tous les agriculteurs vous le diront. Sinon , "Qui sème dru récolte menu "

st

mar 22/11/2022 - 18:57

Mais où est-ce que vous avez vu que vous allez gagner 10 minutes ? Les études le disent (et ce sont celles qui défendent le projet) c'est 3 min de gagné maximum. Et ceux qui croient qu'avec 6 km de plus de 2x2 voies la Haute-Loire va miraculeusement connaitre un essor économique, vous y croyez vraiment ? S'il suffisait de ça pour dynamiser un territoire, je pense que cela se saurait. Le but final de ce projet, et les partisans ne s'en cachent pas, c'est de faire une autoroute de Lyon à l'Espagne en passant par chez nous. C'est réellement ce que vous voulez ? De la pollution, du bruit, dans notre département ? La Haute-Loire est encore à peu près sauvage et c'est sa richesse. Préservons-là.

ph

mar 22/11/2022 - 18:17

Encore une fois on se demande pourquoi il n' a pas été choisi de contourner les villages  ,ce qui semble judicieux , mais sans cette fausse autoroute  digne des années 60 .

Pas assez flatteur pour certains ?

va

mar 22/11/2022 - 13:53

Les opposants à un tracé sont en majorité des agriculteurs labellisés AB ou des artisans, des jeunes aussi et tous soucieux de l'autre. Sans vouloir l'écraser, le mépriser ou oublier qu'il existe. Il faut du courage pour s'élever contre les aberrations et avoir raison à l'avance. Evoquer Serre de la Fare montre bien qu'il s'agit d'un même combat : protéger la nature qui nous survivra mais pas l'inverse! Quand on voit les barrages et lacs asséchés pour des piscines ou nourrir des poulaillers à veaux en partance pour l'Italie! Peu de natifs du 43 avaient défendu cette vallée de la Loire qu'ils adorent vanter par ailleurs!Comprendra- t-on un jour qu'il faut être attentif et vigilant!La lutte des Sucs vaincra avec sagesse, bienveillance et action! Bravo à ces courageux

ga

lun 21/11/2022 - 19:30

Des tee-shirts RN88 Stop, j' en ai vus à la télé lors d' une manif contre les retenues collinaires... hors 43 ! Opposant est un métier, pas une conviction !

b.

lun 21/11/2022 - 18:00

35kg de graines sur 3000 M2 la récolte risque d'être maigre heureusement que le ridicule ne tue pas...

le

lun 21/11/2022 - 17:31

Depuis que je lis les commentaires il se dégage très clairement l'opposition suivante : les antis partagent beaucoup, que ce soit leur point de vue mais aussi et surtout leur travail et le fruit qui en resulte ; en face les pour ne partagent rien et surtout pas la route ils sont d'un égoïsme flagrant comme le nez au milieu de la figure jusqu'à même dénigrer leur propre descendance.

ru

lun 21/11/2022 - 17:05

Une réunion publique est organisé  à la salle polyvalente de Saint-Hostien le vendredi 9 décembre à 20h. 
Elle est ouverte à tous. C'est une invitation à se rencontrer , une invitation pour que chacun puisse exprimer son point de vue, une invitation pour échanger et trouver des solutions

mi

lun 21/11/2022 - 15:47

Je ne veux Pas que la Haute Loire devienne un département sous développé comme la Meuse  ( mon dept de naissance ) où Bar le Duc sa préfecture de 17 milles habitants n' a PLUS de maternité !!! Il faut suivre le mouvement se moderniser pour pérenniser nos entreprises notre tissus économique !!!!!!!!

th

lun 21/11/2022 - 13:47

Comme les travaux préparatoires au chantier de la mise à 2 fois 2 voies se poursuivent activement il va falloir trouver un autre os à ces zadistes du dimanche je propose qu'on rouvre le dossier du barrage de Serre de la Fare.

ba

lun 21/11/2022 - 12:31

Continuez votre lutte pour notre souveraineté alimentaire, pour le climat, pour la biodiversité! Ce projet semble d'une bétise sans nom. Des contournements doux des deux villages seraient plus judicieux. Pour 2minutes de plus, zones humides, zones naturelles , zones agricoles vont être détruites; c'est une atteinte irrémédiable pour l'avenir de générations futures. Et ce sera encore plus de dettes publiques, ce sera un trafic routier de la vallée du Rhône qui va passer par la Haute Loire pour aller en Espagne, ce sera une balafre coupable dans ce paysage magnifique...

ru

lun 21/11/2022 - 11:18

Aujourd'hui 21 novembre 2022, continuer à vouloir utiliser les terres agricoles pour autre chose que l'agriculture qui nourrit les Hommes relève de la non assistance à personne en danger

mi

lun 21/11/2022 - 11:01

hm 21/11/2022 - 10h56: Ces terrains ont bien du être achetés, donc ces personnages n'ont rien à y faire dessus à moins que ce soit une nouvelle variété de squat protégé par la période hivernale et dont les autorités sont totalement inopérantes pour faire respecter les lois. Beaucoup trop de laxisme dans ce pays!. 

m.

lun 21/11/2022 - 10:02

Eux au moins font pousser de la nourriture qui ne partira pas à l'étranger comme le blé français en algérie et nous pauvres vaches à lait on payent le pain plein pneu. Ils n'ont jamais dit qu'ils étaient contre la déviation mais contre  le tracé , il faudrait suivre au lieu de critiquer.

ri

lun 21/11/2022 - 09:52

La Haute-Loire est un département ultra-complexé qui ne supporte pas l'idée d'être passé à côté de la modernité : le béton, la malbouffe, les zones commerciales, les lampadaires partout, la bagnole omniprésente, la pollution, le très haut débit, etc.

Résultat, la grande majorité de la population est favorable à ce projet 100 % ringard, à contre-sens total de l'histoire, à l'heure où les conditions de vie sur Terre se dégradent à vue d'oeil... De fait, la plupart des opposants à ce projet sont des néo-ruraux qui savent que ce qui fait la richesse ce département, et ce qui nous sauvera, c'est la nature, pas le béton... 

mo

lun 21/11/2022 - 09:51

Une quinzaine de personnes, une voiture bariolée, 30 kg de blé,beaucoup de photos?,  et moi qui suis heureux quand je pourrais gagner 10 mn pour aller une dizaine de fois par an au CHU de St. Etienne, avec surtout plus de sécurité, hiver comme étè!  mon choix est fait !!

se

lun 21/11/2022 - 09:40

K : Des écolos qui n'en ont que le nom. La majorité des habitants du secteur concerné sont pour. Elle se fera malgré tout, après les patates, le blé....et prochainement?