La danse, essentielle aux trois écoles de danse du Puy

Par Annabel Walker mer 28/07/2021 - 19:22 , Mise à jour le 28/07/2021 à 19:22

À année exceptionnelle, spectacle exceptionnel. Les 2,3 et 4 juillet derniers, les trois écoles de danse du Puy-en-Velay ont fait cause commune pour présenter un spectacle unique intitulé « Dans’Essentielles » au centre culturel de Vals.

Le titre fait bien sûr référence à la dénomination de « non essentiel » pour toutes les activités ayant trait à la culture tout au long de cette crise sanitaire. Les cours de danse ont été très fortement perturbés, ballottés d’interruptions en annulations au gré de l’évolution de l’épidémie et des décisions gouvernementales parfois incomprises ou jugées inégalitaires. Ainsi, les écoles de danse privées, Créa Danse et Espace Danse, pouvaient poursuivre leurs activités sur une période car elles disposaient de leurs propres locaux tandis que l’école associative Centre Danse officiant dans des salles municipales ne le pouvait pas. Cela explique l’absence de représentation des élèves adultes de Centre Danse contrairement à Créa Danse et Espace Danse lors du gala. Des adultes qui auront eu moins d’une dizaine de cours, en tout et pour tout, cette année.

Célébrer le besoin vital de danser

Mais au moins, un gala a bien eu lieu. Et quel gala ! Non seulement le brassage des différents univers de ces écoles de danse (entre classique, modern jazz et street) a charmé le public mais l’émotion était palpable à chaque cri du coeur émis, bien souvent, par le choix des chansons choisies (l'une d'elles ci-dessous est signé Grand Corps Malade). Une grande partie célébrait le besoin vital de danser. Et l’apothéose a été apporté par la chorégraphie commune des professeurs de danse des trois écoles, applaudie avec fougue par les spectateurs et élèves.

Ces quelques photos, signées Christophe Rablat de Clin d’Oeil Ponot, nous en laisse un aperçu mais cette galerie photo vous plongera au coeur du spectacle.

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire