Gérard Challet récompensé pour son livre sur les chapelles de Haute-Loire

Par Olivier Stevens sam 29/01/2022 - 08:30 , Mise à jour le 29/01/2022 à 08:30

Il y a quelques années Gérard Challet s'est découvert une passion pour les chapelles de Haute-Loire.

Il reçoit aujourd'hui le prix Grelet de La Deyte pour un livre de référence, utile, beau et de grand intérêt.

Le département de Haute-Loire est à l'écart des grandes métropoles et n'est pas traversé par de grands axes routiers, ce qui fait que les lieux et les personnes ont gardé une certaine authenticité. Les habitants ont gardé les valeurs et la foi de leurs ancêtres.

La Haute-Loire possède un nombre très important de chapelles, depuis les plus anciennes qui remontent aux alentours de l'an mil jusqu'à celles construites il y a quelques dizaines d'années

Ici les chapelles sont vivantes: en se promenant dans les villages, on trouve un peu partout des sanctuaires amoureusement entretenus, aux bâtiments rénovés. Le guide de Gérard Challet contient de nombreux renseignements pratiques qui vous permettent de découvrir 180 d'entre elles.

L'auteur fait remarquer que la Haute-Loire possède un nombre très important de chapelles, depuis les plus anciennes qui remontent aux alentours de l'an mil jusqu'à celles construites il y a quelques dizaines d'années. Presque toutes sont dans un bon état de conservation; un certain nombre sont signalées comme restaurées très récemment, et cela pourra inciter des municipalités ou des associations à suivre ce bon exemple.

Beaucoup de ces édifices sont consacrés à la Vierge ou à Saint-Roch; certains à des saints purement locaux

A parcourir cet inventaire quasiment exhaustif on est étonné par la grande diversité de types: les chapelles prestigieuses comme Saint-Michel d'Aiguilhe ou Notre-Dame de Chazes, les chapelles castrales comme Arlempdes, de simples oratoires comme à Lapte Montjuvin, les humbles chapelles comme Saint-Roch à Saint Arcons d'Allier ou Montusclat, des chapelles troglodytes à Lantrias, Saint Arcons de Barge et Monistrol d'Allier, de très anciennes comme le baptistère Saint-Jean au Puy ou très récentes comme celles de Malpas, à cussac ou celle de Sainte-Thérèse au Val-Vert du Puy.

On note aussi que beaucoup de ces édifices sont consacrés à la Vierge ou à Saint-Roch; certains à des saints purement locaux: Sainte-Bonnette à Azérat ou Sainte-Farigoule à Cerzat.

Un livre présentant beaucoup de chapelles, susceptible d'intéresser un maximum de gens.

Comment vous êtes-vous intéressé aux chapelles?

J'adore la photo. j'aime les retravailler et les arranger. Lorsque je suis arrivé en Haute-Loire il y a 26 ans, je me suis beaucoup promené. Je voulais d'abord faire un bel album photo avec les plus jolies chapelles agrémentées de quelques commentaires. Mon éditeur de l'époque hésitait. Il redoutait qu'il n'y ait pas assez de ventes. On a donc décidé de faire un livre avec beaucoup de chapelles, susceptible d'intéresser un maximum de gens. Il fallait qu'il ne soit pas trop cher, avec un format raisonnable de 240 pages.

"Je ne voulais pas m'engager dans un travail d'érudition"

Pourquoi des chapelles plutôt que des églises ou des châteaux?

Les églises et les châteaux étaient des sujets déjà abondamment traités. De plus, je ne suis pas un savant. Je ne voulais pas m'engager dans un travail d'érudition. C'était le bon choix; le livre s'est très bien vendu.

"J'ai aussi effectué de nombreuses recherches dans les archives diocésaines"

Que représente le prix Grelet de La Deyte pour vous?

C'est une très belle récompense. Il couronne 11 ans de travail, pas en continu bien sûr mais j'ai dû m'astreindre à un travail de recherche méticuleux. il n'y avait pas beaucoup de documents disponibles aux archives départementales. Souvent la chapelle elle-même est la source de mes notices. J'ai aussi effectué de nombreuses recherches dans les archives diocésaines. En outre, étant très méticuleux sur la qualité des photos, j'ai du me rendre plusieurs fois dans les mêmes endroits. Parfois les portes étaient fermées, parfois l'éclairage pour la photo insuffisant. Donc vraiment, ce prix j'en suis fier et je l'apprécie. Il me rendra plus crédible comme historien - archéologue. 

J'aimerais écrire un livre sur "les sources qui font du bien"

Avez-vous d'autres projets de livres ?

Pas avant plusieurs années. J'aimerais écrire un livre sur "les sources qui font du bien". Les sources saintes, celles qui guérissent, les cascades, les rivières. C'est un projet qui me tient à coeur, j'espère qu'il se concrétisera.

Gérard Challet, "Chapelles de Haute-Loire", Editions des Monts d'Auvergne.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés