Tous

Aiguilhe

Après la chapelle, le rocher d'Aiguilhe obtient la protection de l'Etat

mar 04/04/2017 - 12:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

C'est l'aboutissement "d'une procédure qui a duré 1980 jours", savoure Michel Roussel. Le maire d'Aiguilhe a demandé le classement au titre des sites et des paysages du rocher Saint-Michel d'Aiguilhe le 13 octobre 2011. Il a obtenu satisfaction le 16 mars 2017. Depuis ce jour, cette propriété de la commune bénéficie de la protection de l'Etat.
----Les travaux se terminent, le rocher va rouvir
Les travaux de sécurisation du rocher d'Aiguilhe, entamés le 25 janvier, doivent se terminer vendredi 14 avril. Le public pourra accéder partiellement au site dès samedi 8 avril.-----Protégé car "pittoresque"
Ségolène Royal, ministre de l'environnement, a signé l'arrêté. Une décision justifiée par "le caractère pittoresque" du rocher, qui présente "un intérêt général". Le mot pittoresque doit être compris ici dans son sens premier : "digne d'être peint". En effet, "le rocher a souvent été peint avant que la photographie existe, puis a été photographié", rappelle Michel Roussel, qui insiste sur l'aspect esthétique de cette cheminée volcanique.
Ce que ça va changer
Un rocher classé, c'est un rocher auquel on ne touche plus comme on veut. Le maire d'Aiguilhe en a conscience. "Maintenant, c'est la préfecture voire le ministère qui décide des travaux. Et toute décision doit être validée par la commission des sites et des paysages". En échange, la commune peut bénéficier d'une expertise en cas de problème. Autre conséquence : l'interdiction de toute publicité.
Le 16eme site classé en Haute-Loire 
Sur la liste des sites classés, le rocher Saint-Michel rejoint son voisin ponot le rocher Corneille, reconnu monument naturel en 1909. En Haute-Loire, l'état a reconnu 16 sites naturels au total. Parmi les derniers en date, se trouvent notamment les gorges du Dolaizon et la vallée des Chibottes (classement le 8 mars 2016); les ravins de Corboeuf (classés en 2013) ou le massif du Mézenc (classé en 1997)
Clément L'hôte

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire