Tous

Beaulieu

Fête de la bio : '''Les clients n'achètent pas seulement, ils s'intéressent à la démarche'''

dim 13/10/2019 - 18:41 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:59

De l'alimentaire, mais pas seulement
Une bonne partie des stands installés à Beaulieu présentaient des denrées alimentaires : fruits et légumes, fromages, farines et pain, châtaignes, miel, vins et spiritueux ou encore crêpes, glaces ou wraps pour combler les petits creux et craquages gourmands sur place. Cependant, on trouvait également des artisans locaux, des associations agissant en faveur de l'environnement et la biodiversité, des entreprises travaillant dans le domaine de l'habitat écologique, ou encore de la médecine douce et des cosmétiques naturels...
Pourquoi se lancer dans le bio?
À cette question, Agnès, 56 ans, éleveuse de vaches laitières et fromagère à Rosières, explique qu'il s'agit "d'améliorer la qualité de la nourriture. Moi c'est d'abord pour la santé humaine, puis la protection de l'environnement, de la nature qui est tellement belle". Elle nous précise que cette vision de la vie, elle la tient de sa mère. Quant à son exploitation, elle a franchi le pas du bio depuis dix ans. "On utilisait très peu de produits chimiques et on a hésité un temps à faire la transition, mais quand on l'a eu fait, ç'a été sans regard en arrière. Ça correspond à ma vision du monde, j'ai le bio dans le sang !"
Un aspect social
Suzanne, maraîchère à Yssingeaux, passionnée de jardinage, a fini par décider avec son époux Bernard de se reconvertir depuis sa carrière dans l'enseignement... Une opportunité de terrain à acheter et le potager s'est simplement bien agrandi. "Le choix du bio, c'était juste la suite logique du potager. On en faisait déjà trop, on en donnait aux voisins, à la famille..." Le lancement n'a pas été évident : "au début, faut s'accrocher, et petit à petit on s'adapte au terrain, à la météo, au climat, à la demande des clients aussi"... Suzanne et Roland ont peu à peu diversifié leur sélection de légumes de saison et la demande a cru en conséquence. Mais il y a aussi une dimension d'échange et de lien, grâce à ces circuits courts locaux : "les gens nous demandent beaucoup de conseils, ils n'achètent pas seulement, ils s'intéressent à la démarche".

> Lire aussi : Où trouver les bonnes adresses bio en Haute-Loire ?

Une foule convaincue
Les quelques centaines de personnes qui déambulent sur le marché et discutent avec les producteurs le font avec enthousiasme et semblent adhérer pour la plupart à la philosophie de vie décrite par Aurélie, 41 ans, habitante de Beaulieu : "On cherche une alimentation plus saine, qui aille dans le sens du respect de l'environnement. L'idée c'est de développer tous ensemble des pratiques qui vont protéger notre planète. C'est un état d'esprit quelque part le bio et on le sent chez les gens qui sont ici". Des animations rendant la Fête de la Bio plus vivante encore viennent appuyer ce côté social et communautaire : un groupe de musique s'installe, une troupe de théâtre donne une représentation improvisée et des jeux en bois ainsi qu'un atelier de fabrication de nichoirs animé par la LPO éveillent l'enthousiasme et la créativité des petits comme des grands.
C.C.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire