Covid : le taux d'incidence a bondi de 235 % en trois semaines en Haute-Loire

Par A.Wa mar 30/03/2021 - 09:15 , Mise à jour le 30/03/2021 à 09:15

Alors que près de 150 personnes ont été verbalisées pour non respect du couvre-feu et/ou participation à un rassemblement ce week-end dans le département, la préfecture de la Haute-Loire met en garde face à la forte hausse du taux d'incidence de la Haute-Loire de ces derniers jours. 

> Le communiqué de la préfecture ce mardi 30 mars :

« Le département de la Haute-Loire connaît, depuis plusieurs jours, une forte hausse de son taux d'incidence. Il s'établit au 29 mars à 231,8 pour 100 000 habitants contre 90 au 15 mars (soit +156% en deux semaines, mais le 5 mars le taux d'incidence était de 78, la hausse est donc de 235% en trois semaines, Ndlr). Le taux de positivité est quant à lui de 7,1% contre 5% mi-mars.

Les tranches d’âge présentant les plus forts taux d’incidence en Haute-Loire sont actuellement les 20-29 ans et les 50-59 ans. Les moins touchés sont les 80-89 ans (en forte baisse, sûrement en raison de la vaccination puisque la Haute-Loire est le deuxième département de France à assurer la meilleure couverture vaccinale des plus de 75 ans).

Cette tendance défavorable appelle à la plus grande vigilance. Le préfet rappelle l'impérieuse nécessité du respect des mesures sanitaires en vigueur et des gestes barrières. Si la situation devait perdurer, de nouvelles mesures seront envisagées au niveau local pour freiner la diffusion du virus. Parfaitement conscient des enjeux et des impacts de cette crise sanitaire, le préfet insiste sur l'importance, en termes de santé publique, du respect des mesures. 

Au cours du week-end écoulé, la gendarmerie de Haute-Loire est intervenue à deux reprises dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 mars sur les communes de Saint-Julien Chapteuil et du Mazet Saint-Voy à l’occasion de fêtes clandestines organisées par des particuliers et réunissant chacune près de 40 à 50 personnes.
Par ailleurs, plusieurs infractions à la sécurité routière ainsi qu’à la législation sur les stupéfiants ont été relevées et ont aussi donné lieu à verbalisations. Enfin, les propriétaires des lieux font également l’objet de procédures judiciaires.

Près de 150 personnes ont été verbalisées

Au final, près de 180 effectifs ont été mobilisés tout au long du week-end. Au cours des contrôles opérés, les militaires ont procédé à près de 150 verbalisations pour non respect du couvre-feu et/ou participation à un rassemblement interdit dans le contexte actuel de crise sanitaire.

Le variant dit britannique représente 62,7 % des cas détectés en Haute-Loire au 8 mars dernier. La souche classique, elle, n’est plus qu’à 23,7 %. Les variants sud-africain et brésilien sont à 4,6 %. Et 5,9 % sont des variants indéterminés.

Dans un contexte sanitaire fragile et alors même que le virus de la COVID-19 circule de nouveau activement dans le département, le préfet déplore l’irresponsabilité des organisateurs de ces fêtes et de leurs participants. Il appelle chacune et chacun des citoyens à faire preuve de civisme en respectant les mesures d’interdictions en vigueur ainsi que l’ensemble des mesures barrières. Les organisateurs de rassemblements festifs sont donc invités à faire preuve de responsabilité face à la situation que connaît actuellement notre pays et le département de la Haute-Loire.

Le préfet indique que des contrôles seront régulièrement effectués par les services de police et de gendarmerie et que les contrevenants seront systématiquement verbalisés. »

> Voir tous les graphiques de Covid Tracker pour la Haute-Loire en cliquant sur notre département

 

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

pa

mar 30/03/2021 - 18:08

Moi ,je serais curieux de connaitre le taux d'incidence concernant la grippe sur plusieurs années précédant la pandémie du Covid 19 !