Centre culturel de Vals : un projet de rénovation à 7,2 M€

lun 15/06/2020 - 03:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:05

Alors que le monde culturel a vécu un début d’année difficile dans la mesure où l’ensemble des professions attachées au secteur du spectacle est encore à l’arrêt, la surprise est venue de la présentation du projet de rénovation du Palais des spectacles et des congrès de Vals près Le Puy lors du conseil d'Agglomération du Puy-en-Velay ce jeudi 11 juin 2020.

La rénovation concernera la grande salle en premier lieu mais pas seulement puisque les salles annexes profiteront aussi des travaux. « Il s’agit du projet d’un ensemble », a précisé Franck Paillon, le rapporteur du projet. « Il y a plus d’une année que nous travaillons sur ça avec les équipes d’architectes. Le maître mot de cette rénovation tiendra dans sa modularité et dans l’acoustique qui a toujours été le point noir de cet espace. Nous avons vu grand et voulu que cette salle soit une complémentarité du théâtre intimiste du centre-ville ».
L’exemple de Caluire en point de mire
Il continue : « Nous avons visité de nombreuses salles, particulièrement celle de Caluire. Pour eux, l’analyse budgétaire est claire. Aujourd’hui, quand vous montez un spectacle, il faut une certaine jauge pour amortir les coûts. Cette jauge devrait être atteinte ici puisque on passera de 1200 places actuellement à près de 1800 à l'avenir. A Caluire, la salle ne coûte rien au contribuable et elle gagne même de l’argent à ce jour. Notre ambition est pour le moment d’être à l’équilibre ».
De larges modernisations techniques visant à dynamiser l’attractivité conférencière et de spectacle du bassin ponot
« La salle n’est plus à considérer comme un outil unique dédié au spectacle, les salles de congrès se doivent d’avoir un grand espace et des salles annexes pour le travail en plus petits groupes de travail comme le montre le visuel », poursuit Franck Paillon.
Le président de l'Agglo Michel Joubert tient à préciser qu’en outre, « le bâtiment actuel est une passoire thermique et il a été prévu dans le cahier des charges de faire de gros efforts dans le sens de l’amélioration de l’isolation thermique mais aussi l’isolation acoustique. Nous avons aussi prévu d’agrandir la scène et de travailler sur l’arrière scène et sur les hauteurs de plafond. Ce sera une véritable salle de théâtre avec de larges coulisses derrière la scène et la possibilité de réserver des décors dans les limbes afin de pouvoir faire des changements de décors rapides nécessaires pour l’accueil de têtes d’affiche.
Nous avons prévu un budget conséquent puisque ce sont 7,2 millions d’euros qui vont être investis par l'Agglo. Il n’y avait pas d’outils de cet acabit dans le département et même au dehors il n’y aura pas ce type d’équipement dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres ».
Une salle modulaire avec un système de gradin rétractable à deux en quelques heures
Dans le projet initial, les gradins devaient pouvoir se replier mais des contraintes techniques avaient rendu le projet impossible. Aujourd’hui, 30 années ont passé et les solutions existent. « Il sera possible de replier les gradins afin d’obtenir un grand plateau libre avec seulement deux ou trois techniciens et en un temps record. C’est un des atouts phare du projet », reprend le rapporteur. La salle pourra donc accueillir dans une alternance de temps réduite, un congrès puis un concert de musique ou encore un spectacle de théâtre selon la nécessité de modularité du plateau d'avant scène."Il n'y a aucun équipement de ce type dans un rayon important et en tous cas pas un seul en Haute-Loire. Ce sera un atout de plus pour notre communauté d'agglomération", développe le vice président en charge du dossier.

Les points de frictions
Michel Chapuis, le maire du Puy, intervient pour préciser que sur ce projet, il faudra avoir une maitrise parfaite du calendrier car, pour le moment, la salle sert aux associations et aux différentes écoles en particulier pour les galas de fin d’année. Selon lui « le centre de Vals n’a pas d’équivalent dans le périmètre urbain. Il va faire gravement défaut tout le temps des travaux. Il faudra qu'on trouve des solutions alternatives pour les spectacles de fin d'année de juin 2021 et 2022 ». En tout état de cause continue-t-il, « il ne faudra pas dépasser le début de l’année suivante et par-dessus faire très attention  au pilotage des travaux ».
« L’ensemble sera rénové en une seule fois. Le calendrier est serré puisque nous misons sur une livraison en septembre 2022 », rétorque Franck Paillon.

"Les Ponots devront abandonner les vieilles et mauvaises habitudes"
La question de la jauge pose aussi la question du parking, entend-on dans la salle. Le président s’engage sur ce point précis : « le parking existe et il sera amélioré ; en outre le développement du réseau de transport en commun depuis le centre-ville dans le cadre des mobilités douces doit prévenir ce problème tout comme la marche à pied car il faut moins de 20 minutes pour venir à Vals. Les Ponots devront abandonner les vieilles et mauvaises habitudes ».

Enfin le nouveau maire de Vals, Laurent Bernard, fait remarquer : « il faut avoir une vue générale de l’espace car les autres équipements du plateau, que ce soit le tennis couvert, les espaces de jeux de boules et de sports extérieurs sont en mauvais état et ils vont être rénovés dans un avenir proche. Il faudrait donc raisonner sur un projet d’ensemble ».
Michel Joubert répond « qu’il est bien entendu que la mairie de vals sera associée aux réunions de chantier tout au long des travaux afin de mener les opérations en cohérence ».
 
T.C.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire