Bd de la République : des logements et des commerces pour remplacer les garages abandonnés

Par A.Wa sam 30/04/2022 - 15:33 , Mise à jour le 30/04/2022 à 15:33

L’ensemble sera bâti sur une zone classée inondable. Un cheminement continu de Vals jusqu’au confluent avec la Borne sera également aménagé le long du Dolaizon.

C’est l’un des projets phares du mandat de l’équipe municipale du Puy-en-Velay : offrir un nouveau visage pour un nouveau quartier "Jean Solvain – République". A l’image des grandes opérations d’aménagement des quartiers du Val-Vert et du Pensio, le quartier "Jean Solvain – République" est en passe de changer de visage en profondeur. En effet, le Plan Local de l’Urbanisme (P.L.U.) a retenu comme prioritaire le renouvellement urbain de ce secteur. 

« Les friches des anciens garages du boulevard de la République sont aujourd’hui la première page blanche qui permettra de dessiner le visage de ce nouveau quartier à fort potentiel », a indiqué la municipalité lors du conseil municipal du 8 avril 2022. Ce quartier est situé de part et d’autre de la rue Jean Solvain (sur des friches industrielles), aux abords du Dolaizon et à proximité immédiate du Pôle d’Échanges Multimodal et du centre-ville. 

Un espace public central à l’échelle du quartier

Deux grands axes d’aménagement du quartier ont été définis par le P.L.U.. Tout d’abord, le désenclavement du quartier par l’ouverture sur l’entrée de ville du Boulevard de la République et sur le patrimoine qui l’entoure. Deuxième axe, la mise en valeur du Dolaizon, tout en composant avec le risque inondation, en en faisant un espace public central à l’échelle du quartier et le maillon d’un cheminement en mode doux continu à l’échelle de la ville, depuis Vals-près-le-Puy jusqu’au confluent avec la Borne. 

Ce quartier s’inscrit dans l’opération "Cœur de Ville" qui vise à redynamiser le centre-ville et à rééquilibrer son tissu urbain et péri-urbain. Grâce à ce dispositif, les porteurs de projets ont la possibilité de bénéficier d’incitations fiscales et financières (défiscalisation Malraux sur le centre historique et en OPAH, Denormandie sur le périmètre "Cœur de ville"). La délibération du conseil municipal a été adoptée à l’unanimité.

« Le PLU de la ville du Puy-en-Velay identifie le secteur Jean-Solvain/République comme secteur présentant un enjeu de renouvellement urbain. À cet égard, l’ensemble du périmètre fait l’objet d’une Orientation d’Aménagement Programmée (OAP) et d’une servitude de projet. 
La commune souhaite porter une réflexion et un projet global sur ce quartier, tant sur la « tête d’îlot République » (constituée des anciens garages en friche) pour laquelle la collectivité s’est rendue maître du foncier via l’Etablissement Public Foncier Auvergne, que sur le reste du quartier, avec un enjeu global de requalification des voiries, de qualité urbaine et d’aménagement des berges du Dolaizon. 
Le projet porté par la Ville, sur ce secteur, peut être qualifié d’opération d’aménagement au titre de l’article L.300-1 du code de l’Urbanisme, ayant pour objectif de mettre en œuvre un projet urbain, une politique locale de l’habitat, organiser la mutation, le maintien, l’extension ou l’accueil d’activités économiques, réaliser des équipements collectifs et permettre, plus généralement, le renouvellement urbain. 
Au regard de la complexité de cette opération d’aménagement (technique, financière, foncière…), de l’imbrication de différents maîtres d’ouvrage, il est proposé de confier la réalisation de cette opération à un aménageur professionnel, sans toutefois lui faire porter le risque économique lié à l’opération d’aménagement, dans le cadre d’une concession d’aménagement au sens de l’article L.300-4 du Code de l’Urbanisme. 
Les missions de l’aménageur couvriront l’ensemble des tâches nécessaires à la réalisation de l’opération. Ce dernier aura notamment en charge d’étudier le mode opératoire d’aménagement du secteur le plus adapté (recours à l’outil de ZAC ou de lotissement en particulier), d’assister la collectivité dans toute démarche de participation du public à mettre éventuellement en œuvre, notamment de concertation préalable et toute démarche imposée par le code de l’Environnement, de réaliser les opérations foncières, enfin de réaliser les travaux d’aménagement qui seront placés sous sa maîtrise d’ouvrage en suivant un cahier des charges précis puis de commercialiser les biens immobiliers. 
Pour permettre l’attribution de ce marché, la collectivité souhaite lancer une consultation, par le biais d’une procédure avec négociation, en application des dispositions de l’article R. 2124-3 du Code de la Commande Publique. 
A reçu un avis favorable en Commission Finances – Travaux du 28/03/2022 A reçu un avis favorable en Commission Urbanisme du 22/03/2022 
En conséquence, il vous est proposé d’adopter la délibération suivante :
LE CONSEIL MUNICIPAL :
– AUTORISE Monsieur le Maire à lancer une consultation pour désigner un aménageur sur le secteur Jean Solvain / République, 
AUTORISE Monsieur le Maire à signer toutes pièces permettant la bonne exécution de la présente délibération. »

L’élu minoritaire MoDem Jean-Williams Semeraro (lire sa réflexion complète) espère ne pas avoir à regretter son vote. Car il émet quelques inquiétudes. Il ose espérer que l’aménageur qui sera sélectionné consultera la population ponote dans son ensemble et non uniquement celle du quartier, qui plus est dans une réunion publique où le débat n’aurait pas sa place, comme il estime que cela a été le cas pour la place du marché couvert.
Par ailleurs, s’il comprend que son idée de bâtir un nouveau commissariat en lieu et place des friches des garages automobilistes ne soit pas retenue en raison du risque inondation, il s’étonne que ce même argument n’empêche pas de prévoir d’y construire des logements et des commerces. Enfin, l’opposition aurait aimé qu’une place soit faite aux logements sociaux dans le projet mais cela ne semble pas être la voie choisie.

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

3 commentaires

he

dim 01/05/2022 - 08:08

oui, en zone inondable ! on jette un discrédit sur les maires qui dans les communes frappées ont accordé des permis de construire et là on l'annonce à l'avance. Les crues du Dolaizon sont rares (quoique j'ai entendu un parent qui se souvenait d'une crue où les chaises flottaient dans l'église des Carmes). 

Un comble que je lis que le commissariat ne pourra pas y être implanté mais des habitants lambda OUI ! 

ch

dim 01/05/2022 - 06:25

Des logements seront construits en zone inondable ! Les bras m'en tombent ; les exemples récents de maires condamnés pour des permis de construire dans  de telles zones, les évènements climatiques qui s'accélèrent (la Roya, Costaros...), et l'on enjambe le problème en se défaussant sur des "aménagements" des berges du Dolaizon, jusqu'à Vals. J'ai déjà vu le Dolaizon sortir de son lit et je ne conseillerai à personne d'aller habiter une "zone inondable". Cette délibération du conseil municipal, à l'unanimité, sera, j'espère, cassée par un recours préfectoral. Quelle inconscience !

mi

sam 30/04/2022 - 21:13

Il faudra aussi détruire le vieux bâtiment désaffecté en ruine le long du Dolaizon rue des Chevaliers St Jean !!!!!