Je signale une erreur

Précisez éventuellement la nature de l'erreur

Goudet, la passerelle de la résilience

Par . . lun 19/09/2022 - 15:00 , Mise à jour le 19/09/2022 à 15:00

Ce samedi 17 septembre avait lieu, en présence de nombreux élus et habitants, l'inauguration de la nouvelle passerelle sur l'Holme, dans les terres de Goudet. Un nouveau pont entre les deux parties du village mais surtout une manière pour ses habitants de faire résilience après le traumatisme du 13 juin 2017. 

Tout le monde connait Goudet. Ce magnifique petit village au coeur des gorges de la Loire qui s'étire le long de trois ruisseaux, l'Holme, le Riou-Blanc et la Fouragette. Personne, en Haute-Loire, n'a oublié qu'en 2017, ce petit havre de paix et de verdure a vécu un enfer et que la commune a été totalement dévastée par la crue incontrôlée de deux de ces petits ruisseaux qui participent pourtant de son charme et de sa renommée.

"En 2017, nous avons vécu un enfer"

C'est avec une voix empreinte d'émotions que le maire du village, Didier Bourdelin, revient sur les événements  qui ont marqué à tout jamais la mémoire de ses administrés : " Ce jour-là, nous avons tous vécu un enfer. Tout était dévasté dans notre village. Les ponts s'étaient effondrés, les routes s'étaient écroulées et beaucoup de maisons étaient inondées. Nous étions réfugiés dans les étages et nous regardions le Riou Blanc dévaler et ravager notre commune. Nous étions totalement désespérés. L'eau c'est la vie, mais ça peut aussi être la désolation. Elle avait tout emporté sur son passage"

Tout avait commencé le 13 juin 2017, en fin de journée. Un véritable déluge de pluie et de grêle s'était abattu sur le petit village et les communes aux alentours faisant gonfler l'Holme et surtout le Riou-Blanc. A certains endroits, dans certaines habitations, le niveau de l'eau pouvait atteindre plus d'1 mètre 50 ,envahissant totalement les rez-de-chaussée. Certains habitants, encerclés par les eaux n'avaient pu être évacués immédiatement et avaient du se réfugier dans les étages. Quatre ponts et des morceaux de bitume avaient été arrachés sous la force de l'eau. Les rues du village s'étaient transformées en torrents de pierres et de boue. Les goudetois, privés d'eau potable, d'électricité et de téléphone se sentaient  seuls au monde. Effarés et meurtris.

"Nous n'oublierons jamais l'élan de solidarité qui s'est porté sur notre commune"

Et le maire de poursuivre : " Le lendemain, nous étions tous dans un état de sidération innommable et inédit. En réalisant l'ampleur des dégâts, nous pensions que notre beau village était mort et définitivement rayé de la carte ! Mais c'était sans compter sur l'immense élan de solidarité qui s'est porté spontanément  sur notre commune".

En 48 heures seulement, l'eau, l'électricité et le téléphone avaient été rétablis "grâce à la mobilisation sans faille de l'ancien maire Joël Lacour" nous glisse au passage le maire actuel. 

Plus d'un millier de personnes étaient accourues le dimanche suivant pour proposer leur aide, pour déblayer les rues ou nettoyer les maisons. Le courage et la ténacité de ces jeunes enfants en situation de handicap, accompagnés de leurs éducateurs de l'IME "Les Cévennes" pour venir en aide aux sinistrés avait été particulièrement remarqués à l'époque. De même que la solidarité des agriculteurs de Haute-Loire qui avaient acheminé sur le secteur des milliers de bottes de foin pour permettre à leurs collègues de continuer à nourrir leurs bêtes. 

"Notre village renait aujourd'hui, cette passerelle en est le symbole"

Le maire de Goudet sait également sourire. Fier du travail accompli depuis ce terrible mois de juin 2017, que ce soit par l'ancienne équipe municipale qu'il n'aura de cesse de remercier mais également de sa propre équipe. Le village de Goudet a retrouvé dorénavant le calme et la beauté qui font la fierté de ses habitants. 

Ils étaient donc nombreux, à affronter en ce samedi matin, les premiers froids de l'année pour venir apporter leur soutien à la municipalité et assister à ce qui pourrait représenter à leurs yeux le symbole de la renaissance de leur village : l'inauguration de la nouvelle passerelle sur l'Holme. 

Financée aux tiers par la Région, le Département et la Commune, cette dernière est très importante, aux yeux du maire, pour la vie locale : " Elle relie les deux parties de notre village, elle constitue à la fois un point d'entrée et de sortie pour les nombreux touristes qui visitent chaque année notre petit village mais également pour ses 68 habitants". 

"Une passerelle appelée à devenir le nouveau centre du village"

Et l'élu  a encore de nombreux projets pour faire revivre les rives de l'Holme : "Cette passerelle constitue en quelque sorte le départ d'une nouvelle aventure pour notre village, c'est comme un nouveau centre! Nous allons créer une vaste zone de loisirs autour d'elle. Nous allons agrandir l'aire de jeux actuelle, faire plaisir aux boulistes et aux enfants du village, et aménager un parking pour désengorger le vieux centre". 

Tout cela méritait bien les applaudissements et les soutiens assurés des habitants et des élus réunis pour l'occasion. Qui aurait pu croire qu'une petite passerelle rouge juchée sur des piliers de béton armé puisse susciter autant d'enthousiasme?