Tous

Goudet

Goudet reprend vie et reparle d’avenir

dim 30/07/2017 - 20:54 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:47

Merguez, godiveau, frites et petit verre de vin (à consommer avec modération) ont remplacé pelles, racloirs et autres balais, ce dimanche à Goudet, plus de quarante jours après les inondations qui ont ravagé le village.
Les habitants, épaulés par des bénévoles venus en renfort, ainsi que les pouvoirs publics, ont en partie nettoyé le bourg. Seul subsiste un impressionnant tas de gravats, à la sortie est de la localité.
Les berges des nombreux ruisseaux et rivières alentours sont durablement meurtries, comme saignées à blanc.
Mais l’heure se veut à l’insouciance, à un peu de répit, pour cette grande réunion dominicale qui rassemble au-delà des citoyens de la commune.

«Il s’agit de se retrouver, de remercier les bénévoles»
Des musiciens sont venus bénévolement apporter une ambiance festive et l’on se prend même à enclencher quelques pas de danse, parmi le public.
« Il s’agit de se retrouver, de remercier les bénévoles, explique Jack Richard, président de l’association À. Tout Chœur qui est à l’origine de cette initiative, car malgré toutes les bonnes volontés, Goudet a souffert. Nous avons mis en place une collecte de dons, que nous verserons au Trésor public, pour plus de transparence ! Mais l’argent sera bien redistribué à la commune.»
Néanmoins, le drame est encore dans tous les esprits et les larmes perlent quand on évoque à nouveau les pertes de chacun. Certaines personnes ont vu des biens inestimables, emportés par le torrent en furie, car d’une immense valeur affective, personnelle. Cela ne sera pas monnayable, à l’heure des rapports d’expertise des assurances.

«Notre commune a un potentiel indéniable»
Mais Jack Richard et l’association À. Tout Chœur entendent bien donner un nouveau souffle à Goudet. L’association avait été créée il y a un an justement pour ça, « nous gérons notamment le fleurissement de la commune, la restaurations de notre patrimoine, comme le lavoir, les vitraux de l’église. Mais on ne doit pas oublier qu’avant la crue, nous envisagions de créer des plages sur la Loire. Notre vocation est aussi de susciter une réflexion quand au possible développement touristique de notre commune qui a un potentiel indéniable. C’est notre rôle, aujourd’hui, de donner un nouvel élan et de ne pas baisser les bras.»
Il faudra de la patience pour que la dynamique collective revienne à l’unisson. Mais les citoyens de Goudet vont battre le fer quand il est chaud, avec le prochain repas du village, ouvert à tous (notamment aux extérieurs), le samedi 19 août prochain.

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire