Une appli pour créer du lien entre commerçants et clients dans les zones rurales

mar 10/04/2018 - 19:55 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Au mois de février dernier, l’association des dirigeants commerciaux de France (DCF) lançait un appel à candidatures dans le cadre d’un concours dédié aux porteurs de projets, DCF Start-Up. Créé en 2016 à l’initiative de Frédéric Pacotte, fondateur et directeur général de la société ponote Iris Interactive, ce concours a pour vocation de récompenser les entreprises innovantes qui, pour celles qui ne sont pas installées en Haute-Loire, s’engagent en contrepartie à développer leur activité sur le territoire. 45 000€ sont à la clé.

----45 000€ à la clé soit :
15 000€ aides financières pour permettre à l’entreprise de consolider ses fonds propres.
15 000€ de pack équipements - services des partenaires.
15 000€ de prêt d’honneur auprès des partenaires bancaires et institutionnels.-----Le grand oral était la dernière épreuve à passer pour les cinq finalistes du DCF Start-Up. Jeudi 5 avril 2108, à l’Hôtel-Dieu, devant un parterre d’une centaine de professionnels, Rémi Agrain (MasterLib), Fabien Assezat (Vélo Challenge), Théo Chasseur (ParkHunter), Frédéric Coureau (monitinerant.fr), Christopher Cozzolino (MatchMyPet), tous les cinq retenus par le comité de sélection des candidatures, ont eu cinq minutes pour se présenter, et cinq autres minutes pour exceller dans le jeu des questions-réponses. A l’issue de cette soirée, c’est finalement Frédéric Coureau qui a été élu lauréat de l’édition 2018 de DCF Start-Up, avec son projet monitinerant.fr.

« monitinerant.fr », qu’est-ce que c’est ?
monitinerant.fr est une application mobile gratuite qui a pour vocation de créer un lien entre les commerçants ambulants et la population de zone rurale ou périurbaine. L’idée est née d’une expérience personnelle, d’une rencontre avec Rémi, le boulanger itinérant à Montpeyroux dans le Puy-de-Dôme, une commune de moins de 350 habitants. Frédéric Coureau qui parfois ratait le passage du camion de Rémi, n’avait alors d’autre choix que de prendre la voiture pour aller acheter sa baguette de pain.

Alors, l’entrepreneur âgé de 53 ans, a pensé à un dispositif de géolocalisation permettant d’informer de l’arrivée d’un commerçant ambulant, tous corps de métier confondus, dans une zone rurale ou périurbaine. Cette application pourrait également permettre aux commerçants et aux clients d’avoir un réel échange, sur la quantité de marchandise par exemple.

Le retour aux zones rurales
Frédéric Coureau en est convaincu, les zones rurales sont en pleine croissance et les commerces ambulants en forte augmentation. Sa conviction n’est pas seulement personnelle, d’après la Chambre de commerce et d'industrie de France, 200 000 commerçants ambulants sillonnent le territoire français. Nul doute que l’explosion des foodtrucks en France a dû « booster » ce secteur d’activité mais pour Frédéric Coureau, il faut aussi compter sur le retour de la population dans les marchés de village.

Quant à la croissance des zones rurales, Frédéric Coureau s’appuie sur une enquête menée par « IPSOS il y a deux ans, dans laquelle 77 % des maires ruraux interrogés affirmaient avoir été sollicités au moins une fois au cours des cinq dernières années par des citadins susceptibles de s’installer dans leur commune. Et 84 % d’entre eux croyaient plus à un mouvement de fond qu’à un effet de mode. »
« L’avantage, poursuit le fondateur de monitinerant.fr, c’est qu’il s’agit de néo-ruraux, donc des personnes qui ont déjà une certaine connaissance des différents modes de consommation, qui connaissent au moins partiellement le fonctionnement des applications », explique Frédéric Coureau. Néanmoins, il veut faire de son application un outil intuitif, sans complexité pour viser un public le plus large possible.

En cours de développement, le projet devrait être officiellement lancé avant la fin de l’année. Lauréat du concours DCF Start-Up, Frédéric Coureau bénéficiera d’aides financières et logistiques. Grâce au pack équipement et services, il aura même ses bureaux équipés au Puy-en-Velay d’où il pourra finaliser la création de son projet. La Haute-Loire et plus largement le Massif central, sera le territoire d’expérimentation de cette nouvelle application avant de s’étendre sur tout le territoire national.

Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire