Un ponot sur le podium des Championnats de France au Triple saut

lun 24/02/2020 - 13:46 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:03

Le coach sportif ponot, Baptiste Massin, personnage connu comme étant l’instigateur du Plogging sur le bassin du Puy-en-Velay (action de courir tout en ramassant les détritus trouvés sur le sol) ainsi que l'événement du Le Puy Urban Trail (la deuxième édition se déroulera cette année le 19 avril ), a défendu les couleurs de la Haute-Loire lors du Championnat de France du Triple saut samedi 22 février à Nantes. Sa performance lui a permis de décrocher la deuxième place sur les douze athlètes présents en catégorie Master avec un saut retenu à 13,03 mètres de longueur.

Des problèmes techniques à rectifier
« Je suis content d’être sur le podium et en même temps déçu de ma prestation, explique Baptiste Massin. Car j’ai eu des problèmes de marque sur chacun de mes essais. Mon pied d’appel était à chaque fois entre 20 et 30 centimètres de la planche ce qui a eu pour conséquence autant de centimètres en moins pour le résultat final de mes sauts. Celui qui est monté sur la première marche du podium a effectué une performance à 13,41 mètres. Je pense que si j’avais pu améliorer mes problèmes de positions avant, peut-être aurais-je pu remporter la médaille d’or ou tout du moins resserrer l’écart ».

« Il y a 10 ans, je dépassais les 15 mètres »
Une défaillance que Baptiste Massin va tenter de rectifier pour les Championnats d’Europe. « Ils se déroule le 18 mars à Braga au Portugal, au nord du Porto, précise-t-il. C’est la première fois que je vais participer à un championnat de ce niveau-là ! Actuellement, il y a 15 sportifs inscrits. J’ai regardé un peu les performances qui ont été faites durant les précédentes éditions. Pour espérer figurer parmi les trois premiers, il faut tabler sur un saut à 13,60 mètres. C’est possible ! Il y a 10 ans, je dépassais les 15 mètres. J’ai donc un peu moins de trois mois pour de nouveau retrouver mes sensations de mes 25 ans ! »

La Haute-Loire aux Championnats du Monde ?
Pour cela, l’altiligérien survitaminé (il participe à d’innombrables trails à travers le département mais est également marathonien depuis peu) suit les conseils d’un entraîneur spécialiste de la discipline. « Alain Doré est cadre à la Fédé, confie Baptiste Massin. Il me coache particulièrement sur les aspects physiques et techniques de ma course d’élan. Il faut que je retrouve mes conditions d’avant ! Parce que je compte bien représenter la Haute-Loire pour les Championnats du Monde qui se passe, concernant le Triple saut, le 26 juillet à Toronto au Canada. En catégorie Master, les meilleurs mondiaux ne participent pas à la discipline car ils sont, en général, à la retraite. Cela laisse la place aux amateurs de plus de 35 ans comme moi qui sont encore saturés d’énergie et d’envie ! » D’après Baptiste Massin, les américains et les brésiliens sont les rois sur le sujet avec des sauts qui tournent autours de 14,50 mètres. L’espoir que le département atteigne un tel niveau reste ainsi entre ses mains. Ou plutôt entre les baskets.

Nicolas Defay

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire