Un Ponot nouveau-né, un arbre planté

Par Nicolas Defay ven 04/02/2022 - 17:00 , Mise à jour le 04/02/2022 à 17:00

"Une naissance, un arbre". Tel est le nom de l'opération instiguée par la municipalité du Puy-en-Velay. Ainsi, 144 fruitiers seront plantés en majorité dans l'espace du Verger de Léa sur les hauteurs de la ville. Explication.

L'idée est nommer un arbre avec le prénom d'un des enfants nés au cours de l'année 2021. Cette initiative originale recouvre trois objectifs selon Michel Chapuis, maire du Puy-en-Velay. "C'est déjà pour les familles une manière de manifester symboliquement leur appartenance et leur attachement à la ville, explique-t-il. C'est également celui d'ancrer leurs enfants en terre ponote. Et c'est enfin un geste citoyen et environnemental."

Il rappelle que cette action qui prend racine en 2022 est une nouvelle façon de concrétiser l'engagement des élus en faveur du développement durable et de l'amélioration du cadre de vie. "Mais aussi de responsabiliser les générations futures à l'importance de la nature", ajoute le maire.

Les parents intéressés doivent contacter la mairie

L'année 2021 a vu 144 nouveau-nés ponots (1 015 à l'échelle du département de la Haute-Loire). Autant d'arbres, issus de pépinières locales, seront alors mis en terre. "Dans un premier temps, les parents qui souhaitent associer le prénom de leurs enfants nés en 2021 aux plantations de cette année sont invités à se faire connaitre", indique Michel Chapuis. Pour cela, la municipalité a mis en place une adresse mail spécialement conçue à cet effet : 1naissance1arbre@lepuyenvelay.fr

"Auprès de mon arbre, je vivais heureux"

Dès que la période sera propice à la plantation des fruitiers, ces derniers reboiseront l'ancien verger de la Roche Arnaud, là où se trouve précisément la maison de retraite des Vergers de Léa.

À la question de savoir si les arbres parrainés par une famille comporteront chacun une sorte de pancarte indiquant le nom de l'enfant, Michel Chapuis reste vague : "Nous ne savons pas encore précisément comment structurer la chose, livre-t-il. Oui, peut-être est il possible d'apposer une étiquette nominative au pied de l'arbre. Ou alors concevoir un plan dessiné avec les arbres et les noms des enfants correspondants. Plusieurs choix sont envisagés".

Vers une politique de végétalisation ?

À travers un communiqué de presse, la municipalité ponote tient à souligner ses efforts pour végétaliser toujours un peu plus la cité mariale. "Au moment même où le Puy vient de se distinguer comme la première ville de France où il fait bon vivre dans la catégorie 10 000 à 20 000 habitants (sur 504 villes de même ampleur), cette dynamique vertueuse qui vise à renforcer la place du végétal dans l'espace urbain incarne l'engagement des élus en faveur de la transition écologique et leur responsabilité vis-à-vis des générations futures".

Le Puy-en-Velay se place dans le top 100 national au palmarès 2022 des "Villes et villages où il fait bon vivre". Précisément, elle se positionne 98ème sur les 34 827 communes que compte la France.

Selon la municipalité ponote actuelle, 70 arbres et arbustes ont été plantés depuis 2020, auxquels il faut rajouter, toujours d'après leurs comptages, quelques 300 spécimens prévus dans le cadre des travaux de réhabilitation en cours du quartier du Val-Vert. 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

lo

sam 05/02/2022 - 07:54

C'est fou ce qu'ils ont comme "idées lumineuses" dans cette municipalité. ..!! La prochaine est pour quand ??

Je

ven 04/02/2022 - 22:07

Cette place arborée.. rien de

plus pratique pour éviter les attroupements de manifestants en colère devant la mairie !

on n’est pas né de la dernizre

pluie non plus .

od

ven 04/02/2022 - 21:10

Je connais une personne, en décembre, qui s'y est rendue, pensant que l'on vendait des sapins pour Noël !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

od

ven 04/02/2022 - 21:07

Moi, je n'aime pas du tout cet espace dit "arboré". J'ai toujours trouvé cette place magnifique et autant, j'adore le jardin Henry Vinay, autant, je ne comprends pas cette implantation à cet endroit. Lorsque je passe, je me demande toujours comment certains apprécient cet amas d'arbres installés... autant faire une pelouse qui laisserait la place aérée.

Par ailleurs, nous passons, tous, notre temps à tourner et tourner encore à la recherche de places de stationnement autour de ces arbres pour faire une course vite vite.... mais des places de stationnement au Puy ???? il y en a moins que des personnes qui ont besoin de s'approcher du centre.......

du

ven 04/02/2022 - 21:01

La municipalité ponote adore les médailles et les labels. Il est utile de savoir que le président de l'association "Villes et Villages où il fait bon vivre" n'est autre que Thierry Saussez, grand conseiller en communication de Nicolas Sarkozy (célèbre repris de justice). Cet article aux allures de publi-rédactionnel devrait le signaler afin que ses lecteurs comprennent bien qu'en matière de décorations et de médailles, nul n'est mieux honoré que par soi-même. Quant aux arbres qui voudraient "ancrer nos enfants dans la terre ponote", rien que ça, ils cachent la dévastation environnementale dont le président de la région AURA est l'indiscutable champion. Dans l'Histoire il restera sans conteste le champion toutes catégories du terrible palmarès des éco-criminels.