Triathlon du Lac du Bouchet : frileux s'abstenir

dim 13/07/2014 - 21:07 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:23

“Avec le temps qu'on a eu toute la semaine, on savait à quoi s'attendre” assure Michel Exbrayat, le président de l'association Respir'. En effet, le mois de juillet 2014 n'est pas en aussi belle forme que les centaines de coureurs qui ont pris part à la 30e édition du Triathlon. Conséquence : une baisse du nombre d'inscrits, une eau à 15.8°C, mais la compétition est bel et bien là.

Quatre épreuves
Un trail de 19 kilomètres, un run&bike de 19 kilomètres, un triathlon distance S et un triathlon distance M. Samedi, le trail a réuni 86 coureurs et le run&bike 20 équipes. Dimanche, le triathlon distance S a rassemblé 124 partants qui ont nagé sur 750 mètres, pédalé sur 20 km et couru sur 5 km. L'après-midi, les 1500 de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pieds ont été parcourus par 135 compétiteurs.

Un évènement unique...
...pour l'association. En effet, ce triathlon est l'unique manifestation organisée par Respir', basée à Lantriac. Ce triathlon a voyagé. Initialement au Lac du Bouchet, des éditions ont eu lieu à Brives-Charensac et Coubon, mais pour des raisons de qualité de l'eau l'épreuve est naturellement revenu au Lac du Bouchet. “On en repartira pas. En tout cas ce n'est pas prévu” explique Michel Exbrayat.

Yann et Clément, 18 ans, de Monistrol
Ils sont jeunes mais n'en sont pas à leur premier coup d'essai. “Ca fait ¾ ans qu'on fait des triathlons mais particulièrement celui-là”. Clément apprécie le parcours “en pleine nature et sans voiture” qui a bouclé le triathlon distance S en 1h30 environ. Pour Yann, les principales qualités d'un triahtlète sont de “savoir à peu prêt nager, être un bon rouleur et assurer en course à pied”. Ce dernier, avec un temps de 1h16 et premier de sa catégorie, sait de quoi il parle.

Grégorien, 36 ans, de Lyon
Grégorien se prépare à se jeter dans l'eau froide du lac à quelques minutes du départ du triathlon distance M. “Ca fait cinq ans que je fais des triathlons. Celui-là c'est la troisième fois. C'est plus humide que l'année dernière” raconte le Lyonnais. Pour lui, “il faut être bon au vélo et avoir une condition physique importante”. Mais surtout une bonne motivation pour ce triathlète non licensié qui s'entraîne seul. “Je fais ça pour le plaisir”.

Résultats

Triathlon M

Triathlon S

Trail 19 km

Bike & Run

V.B

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire