Très Haut Débit : 8 Mbits/s par foyer d'içi 2017

lun 01/08/2016 - 15:10 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Porté par la Régie Auvergne Numérique et la société de projet Auvergne Très Haut Débit, filiale d'Orange, le projet de déploiement du très haut débit continu sa progression. La première phase sera terminée en juillet 2017, au terme de celle-ci, chaque foyer devrait pouvoir profiter d'un débit de 8 Mbits/s minimum.

Un projet à 900 millions d'euros
La durée du contrat est de 24 ans : 2013-2037. Trois phases de déploiement sont prévues : phase 1 de 2013 à 2017, phase 2 de 2017 à 2021 et phase 3 de 2021 à 2025. Sur la durée du contrat, le montant total brut du projet s'élèvera à plus de 900 millions d'euros.

Quatre technologies
Pour la mise en place du Très Haut Débit sur le territoire, quatre technologies sont et seront exploitées :

  • La fibre optique. Elle permet des débits de 100 Mbits/s et plus. Le FTTH (fiber to the home) et le FTTO (fiber th the office) nécessitent la pose de fibre optique jusqu'à l'utilisateur. L'abonnement s'élèvera à environ 40€ pour les particuliers.
  • La WifiMax. Cette technologie supporte des débits jusqu'à 20 Mbits/s. L'usager relie son ordinateur à une antenne qui pointe sur un relais distant de quelques kilomètres. Ce réseau permet de couvrir de manière optimale les zones mal servies par l'ADSL. Le coût d'un abonnement sera d'environ 30€ pour les particuliers.
  • Le satellite. Elle permet des débits jusqu'à 20 Mbits/s. Sa mise en oeuvre implique la pose d'une parabole ou d'une antenne de réception. Cette solution est réservée aux particuliers domiciliés en Haute-Loire dont la ligne téléphonique ou l'adresse d'habitation n'est pas éligible à une offre permettant un accès Internet à au moins 8 Mbits/s d'ici 31 juillet 2017.
  • La montée en débit cuivre. Cette solution permet des débits jusqu'à 20 Mbits/s. Elle améliore l'ADSL en utilisant les lignes téléphoniques cuivre existantes.

Fibre optique : objectif 31 510 prises pour les particuliers
L'objectif pour juillet 2017, soit la fin de la 1e phase, est de commercialiser 31 510 prises FTTH. Aujourd'hui, 17 225 prises FTTH (particuliers) sont opérationnelles. Des communes comme Beauzac, Brioude, Yssingeaux ou encore Aurec-sur-Loire sont désormais équipées de prises FTTH. A ce jour, seul l'opérateur Orange est client du réseau public. Il a pris l'engagement de commercialiser progressivement toutes les prises publiques. L'arrivée des autres opérateurs se fera progressivement.

Comment savoir si vous êtes éligible ?
Le site Internet www.auvergnetreshautdebit.fr a été créé spécialement pour toute la durée du déploiement du Très Haut Débit en Auvergne. En indiquant son numéro de téléphone, ll permet aux particuliers et aux chefs d'entreprises de se renseigner sur le Très Haut Débit mais surtout de savoir à quelle technologie une ligne est éligible.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire