On a testé pour vous le Calendrier de l'Après !

Par RSi sam 24/12/2022 - 15:30 , Mise à jour le 24/12/2022 à 15:30

Chaque soir du mois de décembre, la fenêtre du premier étage du P'tit Café du Puy s'ouvre et dévoile une parenthèse culturelle. Une animation appelée le Calendrier de l'Après qui réunit les petits et les grands en cette période de fêtes. 

Près de 70 spectateurs attendent patiemment d'ouvrir la petite fenêtre de leur calendrier ce jeudi 22 décembre. Tous sont rassemblés sur le parking face au P'tit Café du Puy. A 18h30, les chiffres du calendrier s'illuminent, la fenêtre du premier étage s'ouvre et laisse place à un moment artistique. Ce soir là, les projecteurs sont braqués sur les quatre musiciens d'Athome : un percussionniste, un bassiste, un guitariste et une chanteuse. Le public entonne avec eux des titres phares du chanteur iconique M, de la chanteuse américaine Laura Pergolizzi plus connue sous le nom LP ou encore Noir Désir. 

Les 4 musiciens ont interprété 6 reprises.
Les 4 musiciens ont interprété 6 reprises. Photo par Raphaëlle Simonnot

Un public au rendez-vous chaque soir 

Un moment suspendu avant les fêtes de Noël organisé par les salariés et bénévoles du P'tit Café. " C'est déjà la troisième fois que l'on met en place ce calendrier de l'Après. Nous sommes très contents de cette édition. On a eu tout type d'artiste", se réjouit Jean-Baptiste, salarié du P'tit Café. Au total, 11 intermittents du spectacle et 13 artistes amateurs ont participé à l'événement. " Pour les intermittents on arrive à sortir un petit cachet et cela leur permet aussi de les aider à valider leur statut", poursuit-il.

Le public venu écouter le groupe Athome au P'tit Café.
Le public venu écouter le groupe Athome au P'tit Café. Photo par Nicolas Defay

Un projet qui met en lumière de nombreux artistes locaux. " C'était une belle expérience pour nous tous. Nous n'avons pas encore beaucoup de concerts à notre actif. On a été très bien accueillis par l'établissement mais aussi le public", raconte Patricia, chanteuse du groupe Athome, une fois son concert terminé. Un avis partagé par ses acolytes. " On trouve l'idée originale. Il y a une surprise chaque soir. Faire un petit concert de 30 minutes c'est l'idéal pour nous", continue Nicolas, guitariste d'Athome. 

" C'est dommage que le projet ne soit pas plus soutenu par la Ville" 

Seul bémol de l'événement, les voitures peuvent circuler devant l'établissement et donc gêner la prestation artistique. " On a demandé à la municipalité que la place soit libérée et qu'aucune voiture ne puisse circuler pendant 30 minutes. Nous avons déposé une demande officielle début novembre. Ils ont répondu un mois plus tard, en nous indiquant que cela était impossible.", déplore l'un des salariés du P'tit Café. Suite à quelques contestations de l'établissement, la municipalité a finalement libéré 5 places de stationnement pour pouvoir laisser les spectateurs assister aux différentes parenthèses culturelles nocturnes. Chaque soir, un panneau est placé pour inviter les automobilistes à dévier leur trajectoire. 

Le panneau placé par le P'tit Café chaque soir du mois de décembre.
Le panneau placé par le P'tit Café chaque soir du mois de décembre. Photo par Raphaëlle Simonnot

 

Tout au long du mois de décembre, de nombreux spectateurs ont assisté aux différentes représentations. " Je suis venu une quinzaine de fois. j'habite dans le quartier. Je trouve ça très sympathique. Il y en a pour tous les goûts. C'est ouvert à tous. Tous les arts de rue sont représentés en une vingtaine de jours. je trouve ça dommage que le projet ne soit pas assez soutenu par la ville", se désole ce ponot. 

Chaque soir, entre 25 et 45 personnes ont participé à cette manifestation culturelle. " Les plus mauvais jours, nous avions une douzaine de personnes mais c'était souvent à cause de la pluie et du froid", conclut Jean-Baptiste du P'tit Café. 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire