Subventions régionales : Laurent Wauquiez porte plainte contre l'opposition

dim 14/03/2021 - 09:55 , Mise à jour le 14/03/2021 à 09:55

L'article de Médiapart sur la répartition "très orientée" des subventions régionales, voir notre article , l'opposition socialiste a demandé la saisie du parquet national financier et de la cour des comptes. A son tour Laurent Wauquiez, qui n'a pourtant pas déclaré officiellement sa candidature, porte plainte  contre le président du groupe socialiste Jean-François Débat (et pas contre Médiapart) pour diffamation.  

Rappelons que Médiapart écrivait dans son article du 10 mars  « À la tête de l’Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2016, Laurent Wauquiez a installé un système opaque de distribution des subventions régionales, qui bénéficie très largement aux communes de droite et de son fief de Haute-Loire ».

La réponse du berger à la bergère est arrivée, Laurent Wauquiez décidant de porter plainte en diffamation "Nous contestons avec la plus grande fermeté les faits faux et mensongers avancés par M. Debat et l’instrumentalisation politique qu’il fait de la justice en période de campagne".
"Nous ne pouvons pas laisser raconter n’importe quoi et travestir la réalité. Comme nous nous y sommes engagés, et après étude précise des chiffres qui sont librement accessibles, nous tenons à rétablir un certain nombre de vérités. Nous avons tout d’abord voulu rétablir la réalité de la politique de subventions qui était pratiquée à l’époque par M. Debat, quand il était vice-président chargé des finances. Nous avons ainsi étudié sur la base des chiffres publics des comptes administratifs que chacun peut analyser, les aides versées aux 35 communes de plus de 20 000 habitants sous la mandature de M. Queyranne."

Une bataille de chiffres : Le cas de l'Allier

La région conteste aussi les affirmations comme quoi la Région aurait attribué 12 euros d’aides par habitants dans l’Allier, ce qui représenterait la somme de 20 M€ sur le mandat.
"Comment peut-on dire de tels mensonges alors que rien que sur trois ans le pacte pour l’Allier prévoit des aides pour 60 M€. Les projets soutenus par la région dépassent de très loin les montants évoqués par M. Debat ... On estime au global, pour l’Allier un effort régional de près de 400 M€."

Et de détailler les aides : à l’emploi (logipark, territoire d’industrie sur Montluçon, Ganat …) : 20 M € Soutien aux communes rurales de l’Allier : 10 M€, Un deuxième pont à Moulins pour 7,5 M€,  La réhabilitation et extension de Centre National du Costume de Scène pour 871 k€, La réalisation de la Via Allier pour 6 M€, Paleopolis de Gannat pour 500 k€, Le CREPS : 30 M€,  Les lycées : cité Albert Londres (10M€), lycée Paul Constans (10M€), lycée Albert Einstein (4M€), Gustave Eiffel (2,8M€) … montant total de 40 M euros sur les lycées, Politique de la ville à Cusset 7M€, Déploiement de la fibre 15M €, nœud ferroviaire de Montluçon 12 M €

Des pratiques clientélistes

Et le cabinet de la région de ressortir des chiffres de l'époque avec avec cinq communes les plus aidées étaient "cinq communes gérées par la gauche" : Villeurbanne, Grenoble, Vénissieux, Bourg-en-Bresse, et Chambéry (Hors Lyon) de 2 050€ à 3 549€ contre 203€ à Meyzieu par exemple ou 381€ à Saint-Genis-Laval.
Et la droite d'ajouter "Comment accepter qu’un élu qui a eu ce genre de pratiques se pose aujourd’hui à donner des leçons ?"

La réponse devrait être apportée par le parquet national financier et la cour des comptes.
Au delà des aides à l'aménagement des territoires la question sera y a t-il eu une inégalité de traitement et du favoritisme ? pour ne pas dire du clientélisme ?  que ce soit sous cette mandature ou la précédente.

 

À découvrir

Contenus sponsorisés