Saint-Bonnet-le-Froid : une foire aux champignons 2022 réussie

Par EMa dim 06/11/2022 - 17:00 , Mise à jour le 06/11/2022 à 17:00

Ce weekend du 5 et 6 novembre, des milliers de gourmets se sont précipités dans les rues de Saint-Bonnet-le-Froid pour la foire aux champignons. Un rendez-vous d'exception pour dénicher les fleurons des champignons de la saison.

Qu’il fasse beau au mauvais temps, c’est la sortie incontournable à Saint-Bonnet-le-Froid. Perché à 1 159 m d’altitude, le village gourmand, capitale des champignons, accueille des milliers de visiteurs chaque année qui se massent et se succèdent entre les stands. Ici, sous quelques rayons de soleil, enfants, parents, et grands-parents scrutent les étalages de champignons et s’amusent devant les animations.

« C'est un enchantement de retrouver cette fête à Saint-Bonnet-le-Froid. Cette foire existe depuis des lustres. Ça a commencé par des soupes aux champignons et avec des dégustations sur un réchaud puis maintenant, c’est devenu une fête dont on n'arrive pas tout a fais à cerner la popularité puisque c’est quand même près de 20 à 30 000 personnes chaque année pendant 2 jours qui viennent ici », assure Régis Marcon, chef triplement étoilé à Saint-Bonnet-le-Froid.

Chaque année, l'événement attire plus d'une dizaine de milliers de visiteurs. Photo par Martinet Enzo

Une année mitigée pour le champignon

D’après les grossistes et les ramasseurs de champignons, l’année 2022 s’inscrit comme une édition mitigée pour les uns et exceptionnelle pour les autres quant à la quantité ramassée.

« Ce n'est pas une bonne saison en Haute-Loire pour le champignon, car on a manqué de pluie […] c’est pour cela qu’ils sont à des prix plus élevés cette année », affirme Guy-René Gérard ramasseur et collecteur de champignon de 75 ans.

Guy-René Gérard exposant à la foire aux champignons depuis une vingtaine d'année Photo par Martinet Enzo

Exposant depuis une vingtaine d'année à la foire, ce dernier explique que les champignons se sont faits plus rares cette année : « Ce n'est pas une bonne saison en Haute-Loire pour le champignon, car on a manqué de pluie. Les champignons se sont donc retrouvés dans des endroits où il y a eu des orages, alors que dans d’autres secteurs à 2 ou 3 km près, il n’y avait pas de champignon du tout. C’est une situation une peu exceptionnelle. C’est pour cela qu’ils sont à des prix plus élevés cette année. Les années précédentes, on tournait autour de 15-20€ le kilo alors qu’aujourd’hui nous, on les vend à 20-30€ le kilo. »

« C’est une très (très) bonne saison du champignon contrairement à ce que l’on peut croire... », vient nuancer Régis Marcon

« ... Tout dépend des endroits, mais sur le plateau du Velay et du Vivarais ça a été exceptionnel. Parce qu’il y a eu peut-être de la sécheresse, mais après, il y a eu des bonnes pluies qui ont bien arrosées les sols. », a poursuivi le grand chef.

Sparassis crépu ou morille blanche Photo par Martinet Enzo

Entre les ventes de spécimens frais et secs, une variété est la reine de la forêt cette année selon Guy-René Gérard :

Où trouver le sparassis crépu ?

Ce champignon est assez commun de septembre à novembre, parfois décembre, dans les régions tempérées de l'hémisphère nord. Il se développe au pied et sur les racines des conifères, souvent à l'abri des vents dominants. Il est fidèle à ses emplacements et peut repousser sur sa base si elle n'est pas arrachée.

« Le champignon star de notre stand, c’est le sparassis crépu, aussi appelé la morille blanche. Il ne nous reste plus qu’une seule caisse à vendre. La morille blanche, ça se cuisine comme un chou-fleur. On l’ébouillante et après, on fait des préparations avec une béchamel et puis on assaisonne comme on le souhaite ! »

 

 

 

Le champignon sous toutes ses formes

Le champignon à manger, mais aussi le champignon à décorer. La foire aux champignons, c'est aussi l'occasion de découvrir ce mets sous toutes ses formes. Mathieu Hennebelle, 36 ans, originaire de Saint-Pierre-du-Champ, propose à la vente des sculptures sur bois faites à la tronçonneuse en forme de champignon.

« Ce n’est pas que la fête du champignon que l’on mange, c’est aussi la fête du champignon sous toutes ses formes ! »

Mathieu Hennebelle sculpteur sur bois de champignon Photo par Enzo Martinet

« Je sculpte plein de choses : des animaux, tables, etc. Mais surtout des champignons, donc il fallait que je sois présent à cette foire ! », explique avec enthousiasme Mathieu.

Comptez entre 30€ à 250€ pour la vente de ces champignons en bois, selon la taille de la sculpture. « Les gens viennent acheter plutôt facilement mes produits. Ce sont des produits que l'on achète souvent sur un coup de cœur et comme le dit l’adage quand on aime, on ne compte pas », plaisante-t-il.

La foire aux champignons mais pas que...

...c’est aussi ceux des produits du terroir local comme par exemple la lentille du verte du Puy, ou encore le miel de Lapte.

Hélène Laurent, gérante de la ferme du Brancouny à Saugues, ne voulait absolument pas louper cette foire :« La foire me permet de faire connaître mes produits et de mettre en avant mon travail. C'est aussi l'occasion de donner une autre dimension à mes fromages et également de trouver d’autres clients en France au-delà de la Haute-Loire du fait de l’exposition de cette foire. »

Hélène Laurent, gérante de la ferme du Brancouny à Saugues Photo par Enzo Martinet

Elle propose différents fromages : du bleu, de la tome et surtout le brancouny qui a été primé fermiers d’or du concours régional de produits fermiers en 2022, mais également récompensé au niveau national avec la médaille de bronze au concours général agricole en 2016.

« Ce n’est pas que la fête du champignon, mais aussi celle du terroir local. Et puis pour ceux qui viennent pour le champignon, j’essaie de convaincre les personnes d’acheter mon fromage pour faire des recettes de cuisine en lien avec le champignon. Le fromage se marie très bien avec les champignons. »

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire