Réforme des retraites : ce que vous en pensez (VIDÉO)

jeu 09/01/2020 - 17:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:01

Ce jeudi 9 janvier 2020 marque le 36e jour d’affilée de blocage dans les transports publics et le début d’une sixième semaine de fronde contre l’instauration d’un régime de retraites universel par répartition et par point.

Une séquence de trois jours de mobilisation
Cette journée doit surtout être le point de départ d’une séquence de trois jours d’appel à la grève avec, jeudi et samedi, deux journées nationales de manifestation, les quatrième et cinquième depuis le début du conflit.
----Ce jeudi, les syndicats ont comptabilisé près d'1 700 000 manifestants à travers la France, soit plus qu'au 5 décembre, 1er jour du mouvement. Ils étaient 452 000 selon le ministère de l'Intérieur.-----En Haute-Loire, une autre grève interprofessionnelle est organisée par l’intersyndicale ce vendredi avec rassemblement à 10h au parking poids lourds d’Aiguilhe et à 10h30 devant la gare de Brioude. Puis une autre manifestation ce samedi à 10h30 de la place Cadelade et à 10h place de Paris à Brioude.
La semaine prochaine, des actions nationales sont déjà prévues mardi 14, mercredi 15 et jeudi 16 janvier.

Ce jeudi justement, pour lancer la séquence de trois jours de mobilisation, selon les syndicats, 5 000 personnes sont descendues dans la rue au Puy-en-Velay (2 250 selon les services de l'État).

Tous dans la rue
On le sait, presque tous les pans de la société sont concernés par la réforme. Les hôpitaux sont en grève depuis déjà des mois, les pompiers les ont rejoints, les enseignants s'estiment particulièrement lésés par la réforme, les cheminots ne relâchent pas la pression, et il y a bien sûr la fonction territoriale et les salariés du privé, les lycéens, les retraités eux-mêmes, les gilets jaunes, sans oublier des corps de métiers moins habitués à manifester : notaires, avocats, ou encore orthophonistes...

Salariée en maison de retraite, sapeur-pompier, professeur de lycée, salarié Michelin et Gilet jaune
Difficile de sonder tout le monde mais Zoomdici a interrogé une salariée en maison de retraite à Coubon, un sapeur-pompier professionnel du Puy, un professeur de lycée de Brioude, un salarié Michelin de Blavozy et un Gilet jaune sur quatre domaines : la question de l'âge pivot, des régimes spéciaux, des gagnants et des perdants de la réforme et enfin de l'équilibre financier prôné par le gouvernement pour justifier la réforme. Voici leurs réactions.

  • Sont-ils favorables à l'âge pivot ?

 

  • Pensent-ils qu'il faut maintenir les régimes spéciaux ? Si oui, lesquels ?

 

  • Selon eux, qui sont les grands gagnants et les grands perdants de la réforme ?

 

  • Que répondent-ils à l'argument du gouvernement qui recherche un équilibre financier ?

Maxime Pitavy

Et vous qu'en pensez-vous ?
Vous aussi, n'hésitez pas à poster un commentaire pour nous dire ce que vous pensez de ces différentes questions.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire