Quel avenir pour le projet éolien des Vastres ?

Par RSi lun 02/01/2023 - 06:00 , Mise à jour le 02/01/2023 à 06:00

En octobre 2022, le projet éolien " Deux plateaux" a finalement bénéficié d'un jugement favorable de le Cour d'Administrative d'Appel de Lyon et devrait être bientôt autorisé. Rencontre avec Kilian Alvarez, chef de projet du parc éolien des Vastres. 

Tout a commencé en 2007. La société Bay Wa r.e, leader dans le secteur des énergies renouvelables, lance l'idée de l'implantation d'éoliennes sur la commune des Vastres. Selon les premières prévisions, 5 éoliennes devaient être implantées à l'est du village de près de 200 habitants. Et puis en 2012, le projet appelé alors " Deux plateaux" est confronté à une première difficulté. Une zone d'entraînement militaire Setba ( Secteur d'entraînement à très basse altitude) grevant une partie de la zone d'implantation diminue les possibilités d'installer des éoliennes à l'est et contraint de faire évoluer l'idée initiale. Une seconde proposition est donc élaborée par la société Bay Wa r.e puis déposée en 2016. Mais malheureusement, deux ans plus tard en 2018, le préfet d'antan de Haute-Loire refuse. Une décision s'appuyant sur l'avis défavorable de la commission d'enquête publique rendu le 16 avril 2018 qui remet en cause le mitage du projet sur l'environnement. 

 

Développement éolien aux Vastres.
Développement éolien aux Vastres. Photo par BayWa r.e.fr

En 2019, l'armée lève sa restriction 

Et puis en 2019, nouveau coup de théâtre. La restriction initialement imposée par l'armée est levée et le premier projet d'implantation de 5 éoliennes " Deux plateaux" est de nouveau possible. " On doit s'adapter quotidiennement. Mais c'est un endroit très venteux donc intéressant pour y déployer de l'éolien. De plus, l'installation est prévue sur des parcelles communales ce qui permettrait d'avoir des retombées économiques importantes pour la commune. Ce sont ces deux éléments qui ont participé à l'intérêt de ce projet. On continue à avancer malgré les recours.", détaille Kilian Alvarez, chef de projet. Le projet éolien des Vastres est entièrement financé par l'entreprise Baywa r.e. 

"Développer l'éolien et le solaire c'est une nécessité" K.Alvarez

En octobre 2022, la Cour Administrative d'Appel de Lyon a finalement demandé au préfet du département d'annuler son refus à l'encontre de ce projet et de délivrer une autorisation. " La cour d'appel a considéré que l'impact paysager était faible voire inexistant. L'arrêté devrait être délivré d'ici fin janvier 2023", précise le chef de projets. Toutefois, l'implantation des éoliennes est aussi remise en cause par des opposants au projet. Ces derniers l'attaquent devant le conseil d'Etat. " Nous avons entrepris des démarches afin d'échanger avec la mairie de Fay-sur-Lignon, opposante au projet. On souhaite trouver des solutions ensemble. Nous sommes ouverts à la discussion notamment sur le nombre d'éoliennes à implanter. Dans le contexte actuel, développer l'éolien et le solaire est une nécessité", continue le spécialiste. Depuis, des demandes d'autorisation pour un projet complémentaire nommé " Des Vastres" comprenant 5 éoliennes au maximum devraient être déposées d'ici le printemps 2023. 

 

Projection de l'emplacement des éoliennes sur le plateau des Vastres
Projection de l'emplacement des éoliennes sur le plateau des Vastres Photo par Baywa-re.fr

Des concertations avec les habitants des Vastres 

Depuis le début du projet, des échanges entre les habitants de la commune des Vastres  et la société BayWa r.e ont été mis en place. Plusieurs groupes de travail ont été formés et trois forums d'informations ont été proposés pour répondre aux différentes interrogations des riverains. " Nous les avons tous mobilisés pour partager un parcours pédagogique dans une salle de la mairie. Ils pouvaient venir librement pour échanger avec nous. Nous avons également lancé une démarche de rénovation énergétique des maisons en partenariat avec Coheco. Nous proposons de réaliser des audits énergétiques des habitations des citoyens volontaires", développe-t-il. Un prochain bilan sera présenté en mars 2023. " Nous avons un projet de création artistique sur le secteur. C'est une idée prise en concertation avec les habitants", continue le spécialiste. Une campagne de financement participatif a également été lancée durant la phase de développement du projet en 2022 suite à une demande du groupe de travail citoyen. " Dès que l'on construit un parc éolien, on ouvre le capitale de la société en charge de la gestion du projet. On ouvre le capital de cette société au territoire accueillant. Avant la construction, on ouvre une tirelire de 70 000€. Ceux qui le souhaitent peuvent devenir actionnaire. Dès qu'on atteint le plafond, on rembourse les actionnaires avec les intérêts sur 2 ans. Ainsi les citoyens prennent conscience de l'importance d'épargner dans des projets de territoire. Ce n'est pas risqué", défend Kilian Alvarez. Au total, 44% du financement a été provient des habitants des Vastres. Les 54% restants ont été investis par le département de la Haute-Loire et la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Détails du parc éolien des Vastres.
Détails du parc éolien des Vastres. Photo par Baywa-re.fr

Des éoliennes qui permettraient d'alimenter 14 000 foyers altiligériens en électricité 

Ces installations d'énergies renouvelables permettraient d'alimenter 14 000 foyers du département. Des études environnementales ont également été menées pour déterminer l'éventuel impact de ces infrastructures sur des espèces animales. "Notre objectif est d'éviter, réduire ou compenser. Des espèces de chauve-souris et de rapaces ont été repérées dans le secteur. On souhaite comprendre comment celles-ci utilisent la zone pour nicher ou se nourrir par exemple. Des mesures vont être prises pour installer des bridges sur les éoliennes. Ce sont de petites caméras qui détectent les oiseaux et s'arrêtent automatiquement lorsqu'ils sont à proximité", complète Kilian Alvarez. 

" Je vais continuer à travailler sur ce projet. Il a un intérêt notamment pour la jeune génération". K. Alavarez

Ce mardi 13 décembre 2022, la société BayWa r.e a rencontré les services de la préfecture de Haute-Loire afin d'établir les étapes à venir et de définir un cadre de travail entre les élus locaux, les citoyens, le porteur de projet et la préfecture. "Je vais continuer à travailler sur ce projet. Il y a un intérêt, notamment pour la jeune génération. Les années qui viennent peuvent être angoissantes. J'ai un intérêt à continuer. C'est une évidence", conclut Kylian Alvarez convaincu du projet. 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés